• Pas de produit dans le panier

Catégorie

En cours

Un aperçu de mon travail en cours : rédaction, corrections, mais aussi bilans mensuels & NaNoWriMo.

(3) Bilan de mars

Helloooo les gens, c’est déjà l’heure du bilan du mois de mars ! Un mois encore assez dense car j’ai bouclé pas mal de trucs (et j’en ai entamé d’autres), je suis en retard sur mon planning d’écriture mais j’ai décidé de m’en tamponner, je suis repartie m’immerger dans la Cité de Minuit et j’ai pas envie de la quitter. Bref, c’est l’heure du bilan !

Alors, en mars ?

En mars, je devais commencer le boulot de corrections du Phare, ce que j’ai fait pour les 2 premiers chapitres. Et ça ne fait pas mal (bon, en vrai mon éditeur il est pas chiant) (punaise ça fait quelque chose de dire ‘mon éditeur’ 💙). Ce n’est pas terminé, j’attends la suite, et pour patienter j’avance sur des petites choses en suspens comme la fameuse novella qui tue consacrée à la (très) (très très) longue vie de mon Lucifer. Plus qu’une novella, il s’agit d’un petit roman car le texte comptabilise 270 000 signes ! Il figurera au sommaire du recueil 600 jours d’apocalypse et ne sera pas publié sur le net, contrairement aux autres nouvelles.

En parlant de nouvelles, voici celles qui ont été publiées sur le blog en mars :

Je me suis également lancée dans un projet un peu fifou (je l’appelle d’ailleurs le #ProjetFifou) qui demande beaucoup de temps et que j’ai hâte de vous montrer. Il s’agit d’un petit quelque chose qui se situe dans l’univers de Midnight City et qui vous permettra de découvrir un peu ce roman avant de pouvoir le lire. Je préfère ne pas trop en dire en attendant car c’est assez spécial, et je veux être sûre que tout soit nickel avant d’en révéler quoi que ce soit. Pour l’heure, les choses avancent à leur rythme, quelques personnes ont pu ‘tester’ le concept (et les premiers retours sont géniaux, je suis contente). J’ai hâte !

Sinon, en mars :

  • J’ai vu Alita, et j’ai kiffé (je suis une grande fan de Gunnm depuis le collège et j’avais à la fois hâte et peur de voir le film. Même si on est loin de l’œuvre originale, j’ai adoré !)
  • J’ai changé d’appareil photo en passant du 1200D au 800D de Canon, et j’adore (et j’ai fait un heureux puisque j’ai refilé l’ancien à mon père)
  • J’ai commencé à préparer mes histoires vagabondes et ai confié la première à quelqu’un que je connais mais qui, semble-t-il, a choisi de la garder pour lui (c’est le jeu ma pauvre Lucette !). Les autres suivront !
  • J’ai revampé la page du Grand Projet, ainsi que les pages consacrées aux univers. Il y a également une chronologie simplifiée de toutes mes histoires, et une liste téléchargeable !
  • J’ai commencé à faire un gros rangement/tri dans mon bureau, ce qui passe par mes manuscrits et notes de travail. Pour l’occasion, j’ai fabriqué plein de boîtes de rangement avec des cartons, des colis et du papier kraft. Je vous montrerai ça quand j’aurai fini !

Des nouvelles de Midnight City

Midnight City a changé de main ! Ottoromanzi (qui a beaucoup aimé le livre, merci encore 💙) a confié l’Unique à l’Agence Sélène, une agence de communication spécialisée dans le Young Adult, à qui je souhaite une bonne lecture !

Et en parlant de de Midnight City, celles & ceux qui me suivent sur Twitter auront vu la création d’un nouveau compte qui servira à parler du livre, et à partager quelques petites choses autour du #ProjetFifou mentionné plus haut. Sachez aussi que je suis en train de penser à une suite… J’avoue que ce bouquin m’obsède un peu, je n’arrive pas à en sortir. Mais bon, quoi qu’il arrive, je ne pourrai pas m’y mettre avant un moment puisque Sinteval passe en priorité ! (je précise que je ne communiquerai pas sur cette suite avant un bon moment)

Et en avril ?

En avril se déroule le Camp NaNoWriMo mais à mon grand regret, je ne pourrai pas y participer (j’avais prévu d’écrire Sinteval pendant ce temps). J’ai trois objectifs :

  • Relire une dernière fois les textes du recueil 600 jours d’apocalypse, les mettre en page et publier le livre. Il sera disponible à la vente au plus tard à la fin du mois !
  • Continuer la correction du Phare
  • Poursuivre le #ProjetFifou, ce qui risque de prendre un peu de temps vu la complexité du machin, en espérant vous dévoiler tout ça avant l’été.

Et c’est déjà pas mal, en fait. Vu que je ne pourrai pas me lancer sur de gros projets, je compte aussi prendre des notes sur divers romans & livres (la suite de Midnight City, Sinteval, La Boîte Noire en priorité), et peut-être écrire d’autres textes courts si j’ai la foi.

Pour finir, la photo du Chat

L’est pas trop choupi ? 💙

À bientôt !

(2) Bilan de février

Ce ne sera pas original comme intro mais le mois de février a filé à une vitesse folle, et j’ai l’impression que c’est de pire en pire chaque année. Le temps qui passe m’angoisse un peu, je l’avoue, surtout quand je me rends compte de tout ce que j’ai fait comme boulot ces dernières semaines — et tout ce que je n’ai pas réussi à faire.

Quoi de neuf en février ?

Midnight City

Comme prévu, Midnight City a pris son envol. Après être passé chez Tiphs (qui en a parlé sur Instagram), l’Exemplaire Unique se trouve à présent chez Ottoromanzi qui a annoncé le transmettre à l’occasion de Livre Paris mi-mars. Le voilà donc véritablement parti, ce sacré livre ! Je suis toujours à l’affut des nouvelles et les partage en temps réel sur Twitter et sur Instagram (sinon, ici, mais avec un temps de décalage), et vous pouvez vous-même vous tenir au courant avec le hashtag #MidnightCityLeLivre sur les réseaux sociaux.

Grand Projet, prises de notes & co

En attente des corrections éditoriales du Phare, j’ai commencé à travailler sur le plan de mon prochain roman, Sinteval, avant de devoir mettre ça de côté parce que je devais démêler un truc avec ma chronologie. Et ça a fini en prise de notes générale pour mettre à plat le Grand Projet : achat de nouveaux carnets, report des notes d’un carnet précédent vers ces dits nouveaux carnets, chronologie générale complétée, divers plans et révélations importantes, etc. Mon beau carnet contenant le Plan de l’Onirographe, c’est-à-dire l’ossature et les éléments les plus importants de mon Grand Projet, est quasiment plein et il sera sans doute accompagné d’un nouveau carnet pour développer tout ça. Bref, ça fait beaucoup de carnets, je suis d’accord. J’ai prévu d’écrire un billet pour tous vous les montrer (ce sera une mise à jour de ce billet qui existe déjà, et dont les protagonistes ont beaucoup évolué — et ont été rejoints par d’autres).

Le Phare

Comme dit plus haut, j’attends les corrections éditoriales du Phare histoire de m’y consacrer avant de plonger dans Sinteval (roman qui va être exigeant, je le sens déjà). Pour l’heure, on avance : on a enfin le titre définitif, et j’ai vu un début de couverture ! 💙

Et le reste

Comme j’avais le temps, j’en ai profité pour écrire des textes courts et d’avancer sur le recueil 600 jours d’apocalypse ; 2 nouvelles ont d’ailleurs déjà été publiées sur le blog. En ce moment, j’écris la novella consacrée à l’histoire de Lucifer, un énorme morceau, ce qui m’a permis d’apprendre beaucoup de choses sur ce personnage, et de le ‘boucler’ (c’est-à-dire de clore tout ce qu’il y a à dire sur lui). Ensuite, il y aura sans doute une dernière nouvelle, peut-être quelques très courts textes, et je pourrai préparer la publication du recueil en édition papier. Si tout va bien, ce sera pour avril !

(suite…)

(1) Bilan de janvier

Nous voilà à la fin du mois de janvier, le bilan est de retour ! Je suis très contente d’avoir réussi à écrire ce rendez-vous mensuel l’année dernière d’ailleurs, qui m’a permis de mieux organiser mon temps. À ce propos, j’aimerais pousser d’un cran mon organisation et c’est en bonne voie, mais je ne crie pas victoire tout de suite car je suis déjà en retard sur mon planning perso 😀 Pour la série des bilans mensuels en 2019, j’ai décidé de changer la photo de la bannière et en ai choisi une très belle de Camille Orgel (sur Unsplash).

Quoi de neuf en janvier ?

Midnight City

Le mois de janvier a été consacré à l’interminable finalisation de Midnight City, mon roman vagabond : il a fallu le relire, recevoir les corrections de mes copines relectrices, s’attaquer à la mise en page, patienter avant de recevoir le test d’impression… Au moment où j’écris ces lignes, l’Exemplaire Unique prend son temps pour arriver jusqu’à chez moi (il a été expédié mais j’ai peur qu’il n’arrive pas demain comme je l’espérais). Il ne reste plus qu’à le customiser avec des paillettes, puis à l’expédier à la complice qui se chargera du décollage… Bientôt, donc. L’accueil réservé au concept du livre vagabond sur les réseaux sociaux a été au-delà de mes espérances ; en fait, je ne m’attendais pas du tout à un tel enthousiasme, alors j’en suis ravie ! J’espère que l’Exemplaire Unique aura une belle vie et que beaucoup de chanceuses & de chanceux pourront l’avoir entre leurs mains (quant aux déçu·es, je vous l’ai dit, le livre sera publié dans un an si tout va bien).

En savoir plus : Midnight City Un extrait sur Wattpad

Et le hashtag sur les réseaux sociaux si vous voulez en discuter : #MidnightCityLeLivre

Des customisations de Monster High

Ensuite, comme j’avais du temps (et comme je voulais faire autre chose que bosser sur un roman), j’ai eu envie de customiser des Monster High. J’en ai reçu quatre dernièrement et trois sont déjà passées à la casserole (littéralement puisqu’il faut de l’eau chaude pour leur retirer leur tête) :

  • La funambule (Midnight City)
    Custo d’Abbey Bominable

 

  • Francesca (Oracles et tout un tas d’autres nouvelles)
    Custo de Draculaura

 

  • Sola (personnage isolé)
    Custo de Catrine De Mew

Je compte mettre Sola en vente plus tard, lorsque j’aurai trouvé de quoi l’emballer pour l’expédition. Sinon, il me reste encore une poupée à customiser et je pense le faire dans les prochains jours, lorsque j’aurai reçu les vêtements et la perruque commandés pour elle. J’hésite encore sur le personnage, mais je sais déjà que ce sera soit Lisbeth soit Victoria (Il neige sur Érèbe & Les égrégores de Victoria St. John).

Des textes courts et des nouvelles

J’étais très en retard dans la publication des textes courts écrits pour les bijoux de la boutique (dont il ne reste plus qu’une paire de boucles d’oreilles en stock), alors j’ai décidé de planifier leur parution sur le blog : il y en a un toutes les semaines (le lundi ou le mardi). J’ai aussi terminé une nouvelle du recueil 600 jours d’apocalypse, celle qui se rattache à Ana ; les autres suivront bientôt, mais je dois d’abord bosser sur ma chronologie globale pour éviter les incohérences avec mes autres histoires.

Pour l’heure, voilà ce qui a été publié en janvier :

Et le reste

Il y a eu un petit revamping de la page du Grand Projet, que j’essaie de garder la plus claire et compréhensible possible, ce qui n’a rien d’évident. Les pages consacrées aux différents cycles de mes histoires ont elles aussi été améliorées, et j’ai enfin pris le temps de mettre en place une chronologie simplifiée qui vous permettra de vous situer (si jamais vous étiez perdu·es).

Et en février ?

En février vont tomber les corrections éditoriales du Phare (le titre est toujours provisoire), qui sera publié cette année aux éditions Critic (comme ça l’a été révélé sur Elbakin). Il y a plein de petites choses qui se font en coulisses pour l’instant et c’est assez rigolo (et flippant, bordel), et j’ai hâte de commencer à bosser sur le roman pour qu’il soit (encore) plus beau qu’avant.

Mais en attendant, je dois commencer tout le travail préparatoire pour Sinteval. Je me donne dix jours pour avancer sur les fiches personnages et la chronologie, et pour bidouiller la méthode du flocon histoire d’avoir au moins un synopsis ; le plan détaillé et la rédaction sont prévus pour après le travail sur le Phare (et je ne désespère pas de participer au Camp NaNo d’avril). Je suis d’ailleurs en train de me mettre en condition puisque j’ai switché la playlist du Phare (avec du Linkin Park, du Mike Shinoda et du Archive dedans) pour celle du Cercle (avec Archive encore et Kidneythieves).

Entre-temps, il y aura d’autres textes courts publiés sur le blog, et j’aimerais beaucoup écrire une autre nouvelle de 600 jours d’apocalypse, dont le déroulement dépend grandement de la chronologie de Sinteval (puisque ça se passe en parallèle). Possible aussi que j’avance un peu sur La Boîte Noire, un recueil/roman/je ne sais pas trop dont j’avais parlé dans le bilan de 2018 et qui se concentrera autour de Côme et de la Boîte Noire. J’ai très très envie de m’y plonger un peu parce qu’il y a des liens avec le Phare et Midnight City (et du coup ça me fait envie).

Mais comme d’habitude, je risque de ne pas en faire la moitié.

À bientôt pour la suite ! (et des news) (peut-être)

C’est l’heure du bilan 2018 !

C’est l’heure du bilan de l’année ! Ayant terminé ma correction tout pile avant le 31, c’était l’occasion de se poser pour faire cet exercice que j’aime beaucoup. Comme il y a beaucoup de choses à dire, à voir, à partager, ce billet risque d’être assez tartinesque… C’est d’ailleurs pour ça que j’ai décidé de prendre de l’avance et de rédiger mon brouillon au fur et à mesure (voilà le maître-mot de l’année, dites donc : l’organisation !) ; reste plus qu’à mettre en ordre tout ça, lancer Linkin Park (on ne se refait pas), et c’est parti !

Alors, cette année 2018 ?

J’avais prévu l’année dernière un certain nombre d’histoires à écrire et à publier, avec pour la première fois des objectifs plutôt raisonnables par rapport aux années précédentes. Mais je n’en ai pas fait la moitié ! Pour autant, je n’ai pas chômé puisque si certains projets ont été reportés, d’autres ont pris la place de ces derniers. Et puis, le principal a été fait : j’avais prévu de publier quatre bouquins, et j’ai réussi !

Les réussites

  • Oracles, Passeurs et Clairvoyants : lorsque j’ai commencé la publication de ma série TOWN l’année dernière, j’avais comme objectif d’en publier un tome tous les trimestres. Ça n’a pas été de tout repos puisque les deux derniers ont été particulièrement ardus à écrire, mais ils sont bien parus en décembre, soit un an tout pile après la parution du premier tome. Nous avons donc une victoire ! Je ne reviens pas dessus car j’ai déjà écrit un bilan pour fêter la fin de la série.
  • Onirophrénie : il s’agit du quatrième livre que j’avais prévu de publier en 2018, et l’objectif est atteint. Le bilan est en demi-teinte : ce roman m’est particulièrement précieux et je le trouve réussi (car j’y ai mis tout ce que je voulais), mais il est resté très confidentiel. Ce titre est celui qui s’est le moins vendu parmi tous mes livres, et ce malgré le fait que je l’ai aussi proposé en numérique ; paradoxalement, alors qu’il a bénéficié de la gratuité sur Amazon et qu’il a été téléchargé un certain nombre de fois, je n’ai eu que très peu de retours, ce qui m’a particulièrement déçue. Malgré tout, ce livre m’a permis de mettre à plat mes attentes quant à l’écriture et la publication de livres, et ce n’est pas plus mal (je reviens sur ce sujet un peu plus bas).
  • Il neige sur Érèbe : ce tout petit roman écrit juste avant les fêtes l’année dernière a bien été publié sur Wattpad comme je l’avais prévu. Il a eu très peu de retours également, mais Wattpad a beaucoup changé ces dernières années et c’est très difficile d’attirer de nouveaux lecteurs (après, j’avoue aussi que j’ai pas mal délaissé le site depuis un moment).

Les loupés

  • Sinteval : la suite d’Elisabeta n’a malheureusement pas été à l’ordre du jour cette année, pour plein de raisons différentes. Mais comme je sais qu’elle est attendue, ça m’encourage beaucoup et je vais m’y mettre très vite.
  • L’Épine Noire : tout comme Sinteval, je n’ai pas eu le temps de me plonger dans L’Épine Noire. Pour rappel, il s’agit de la réécriture d’un roman de fantasy écrit en 2015, lui-même adapté de mon recueil Le Rêve du Prunellier. Ce roman demandera beaucoup de travail de préparation, alors j’ai préféré le mettre de côté pour l’instant.
  • La suite du Chat qui avait peur des ombres : l’arlésienne de mes bilans annuels, malheureusement… Il nous est très difficile de prévoir la réalisation de cet album, mon chéri étant surbooké. Nous y pensons tout le temps, nous le déplorons aussi, alors j’espère pouvoir très vite vous dire que le projet est sur les rails.

Les imprévus

  • Les égrégores de Victoria St. John & Les bijoux de l’Onirographe : ces petits textes publiés sur le blog n’étaient pas du tout prévus au programme, mais je me suis bien amusée à les écrire. D’ailleurs, il en reste encore une pelletée à publier. Ces courtes nouvelles n’ont que peu de retours, mais elles me permettent de développer certains aspects du Grand Projet (du coup, si vous êtes intéressé·es par le Grand Projet et que vous n’avez pas lu ces nouvelles, vous loupez quelque chose !).
  • Le Phare : après Onirophrénie, alors que j’étais particulièrement découragée et prête à cesser toute publication (sur le net, édition et auto-édition), j’ai décidé de m’accorder une dernière chance et de tenter quelque chose que je n’avais jamais fait sérieusement : écrire un roman destiné à l’édition traditionnelle. J’avais promis à mon chéri que je le ferais, alors c’était l’occasion… Du coup, j’ai laissé tomber tout ce que j’étais en train de faire pour réfléchir à une histoire qui ferait partie du Grand Projet mais qui serait totalement indépendante ; je voulais une histoire de fantômes en Bretagne, avec la mer, un phare hanté et des sorciers exorcistes… En trois mois, le roman était planifié, écrit et corrigé. Je l’ai proposé à la maison d’édition qui était intéressée par le projet, et cette dernière l’a accepté !
  • Midnight City : celui-là fait partie de ces romans qui nous tombent dessus un peu par hasard, sortis de nulle part et réclamant toute notre attention. Un peu comme le Phare, mais pour des raisons différentes. Je voulais, ici, trouver une réponse aux nombreuses questions que je me suis posée durant toute l’année à propos de mes histoires, de l’écriture et de la publication. Et ça fait un bien fou, vous n’imaginez pas à quel point. Il s’agit également d’un roman qui prendra un chemin différent des autres, peut-être le premier d’une série. Je préfère garder le secret pour l’instant, mais vous en saurez plus dans les prochaines semaines.

(suite…)

Des presque-infos sur Remington

En ce moment je suis en pleine correction de mon Objet Livresque Non Identifié (enfin, j’essaie, puisque ma mise à jour d’Antidote ne fonctionne pas bien et je perds un temps fou à fermer et rouvrir le programme… et toujours pas de réponse du support). Et c’est très difficile de garder pour moi mes trucs alors j’ai voulu partager la couverture ! Le titre aussi, par la même occasion.

Remington devient Midnight City !

Midnight City fait partie de ces romans évidents qui nous tombent d’un coup sur la tête, ceux qu’il faut écrire en oubliant tout le reste parce que c’est CELUI-LA et pas un autre. J’en dirai un peu plus lorsqu’il sera disponible mais en attendant, voici des presque-infos :

  • Il y a un concept assez fort derrière ce roman, et même si je ne pense pas être la première à l’avoir imaginé, je n’ai pas trop envie que quelqu’un me double sur ce coup-là. C’est pour cette raison que je garde encore un peu le secret.
  • Je ne sais pas dans quelle catégorie le classer. Le fantastique ? La fantasy urbaine ? La fantasy tout court ?
  • Comme d’habitude, ça fait partie du Grand Projet mais même s’il y a des liens (très) très subtils, ça reste totalement indépendant (possible que ce soit le roman le plus indépendant de ma carrière, d’ailleurs).
  • Vous découvrirez le pitch au moment où le livre sera lâché dans la nature, ou peut-être un peu avant (il en révèle trop sur le concept mentionné plus haut et je veux garder la surprise).
  • Ce sera disponible au plus tard fin janvier !

Un mot sur la couverture

J’ai voulu quelque chose de graphique pour changer, et surtout, j’ai tenu à la réaliser moi-même. Le titre a été dessiné à la main à l’aide d’une tablette lumineuse et d’une belle typo (Victoriandeco de Burntilldead si vous voulez tout savoir), puis scanné puis retravaillé dans Photoshop. La couverture est susceptible de changer un peu mais l’essentiel est là.

 

Bref, j’ai vraiment hâte de vous montrer tout ça, de partager ce truc un chouïa étrange qui m’habite depuis des semaines. J’ai la trouille, aussi. Parce que c’est particulier et un peu barré, personnel, différent de ce que j’ai pu faire jusqu’ici… Rendez-vous en janvier !

ps : les personnes qui savent sont invitées à ne pas spoiler 🙂