• Pas de produit dans le panier

Étiquettes

Town

Bilan (11) – Novembre

C’est l’heure du bilan du mois de novembre ! Un mois doublement intéressant car il s’agissait du mois du NaNoWriMo, dont j’ai déjà fait un petit bilan à mi-parcours ici.

Quoi de neuf en novembre, alors ?

Alors, le mois de novembre fut consacré entièrement à la rédaction de Remington, ce fameux roman secret et mystérieux dont j’ai parlé plusieurs fois dans ces colonnes, et qui fut un succès. J’ai atteint les 50 000 mots le 8 novembre (soit en une semaine), et ai terminé le roman le 20 avec un total de 110 323 mots (soit 626 745 signes espaces comprises). Mission complete, donc. Ce ne fut pas difficile, ni vraiment compliqué : j’avais un plan en béton (concocté avec amour et rigueur en octobre, et donc j’ai parlé dans ce billet), suffisamment précis pour savoir où j’allais mais aussi assez souple pour que je puisse m’en écarter s’il le fallait (ce que j’ai fait une fois ou deux). Mon histoire me plaisait énormément, j’ai adoré faire connaissance avec mes personnages, bref, c’était chouette. Il y a eu de la lassitude à mi-parcours et aux trois quarts mais ça, ce n’est pas inhabituel. Le premier jet n’est pas tout à fait achevé : il manque encore ce que j’appelle des vignettes, des extraits de quelques lignes à peine consacrés à des personnages, ce que je dois écrire dans les prochains jours.

(suite…)

La fin de TOWN !

Avec la parution simultanée de Passeurs et de Clairvoyants, et la rédaction de mon dernier roman Remington, je n’ai pas pris le temps d’écrire un petit billet pour fêter la fin de la série TOWN. D’ailleurs, je me rends compte que le premier tome de la série, Tueurs d’anges, est sorti il y a un an tout pile ! Déjà, dans le billet qui récapitulait toutes les infos sur la série, je disais que j’avais un peu les jetons.

 

En un an, j’ai réussi à publier les quatre volumes de la série (ainsi qu’un spin-off, Onirophrénie), et j’avoue que je ne m’en croyais pas vraiment capable. J’en ai déjà parlé sur ce blog : les deux derniers tomes ont été compliqués à écrire car j’avais l’impression que mon histoire m’échappait. Au fil des ans, j’ai appris à canaliser mon attention et mon inspiration sur un même projet, mais ça marche le temps d’un roman, pas plus ; une série de quatre romans, c’est difficile de tenir sur le long terme. Côtoyer les mêmes personnages et arpenter les mêmes lieux pendant un an a été assez difficile et il a fallu que j’écrive autre chose pour me sortir un peu de la poussière post-apocalyptique qui entoure Town (c’est pour ça que j’ai écrit Il neige sur Érèbe et Le Phare sur un coup de tête) (et Remington, aussi). Il doit y avoir 5 versions différentes de Passeurs/Clairvoyants dans mon ordinateur, c’est dire à quel point ces deux-là m’ont échappé. Pour la petite histoire, la toute première version d’Oracles comprenait le début de Passeurs, et la toute première version de Passeurs comprenait un pan entier de l’histoire de Town que je raconterai plus tard dans une novella.

Après, il n’y a pas que du négatif, loin de là. TOWN réunit tout un tas de choses qui m’ont plu, que j’ai adoré faire, qui me tenaient à cœur : Tueurs d’anges était la toute première histoire que j’ai imaginée alors que j’avais 16 ans ; poursuivre le voyage avec Oxyde était génial, et je me demande d’ailleurs toujours comment ce personnage m’est venue, et pourquoi il est devenu aussi important ; l’apocalypse est le second événement d’ampleur d’une chronologique qui n’a fait que grandir et grandir encore, comme Town, et je me demande ce que ce monstre va devenir ; j’ai posé les bases d’un autre pan de mon univers que j’aime beaucoup, très urban fantasy, celui de la Boîte Noire, et cela m’a permis d’écrire Le Phare (qui arrivera bientôt). D’un point de vue personnel, j’ai aussi appris beaucoup de choses et cela m’a permis de mieux appréhender ma façon d’écrire et de préparer mes projets. J’ai aussi découvert que je pouvais me transformer en bulldozer malgré le découragement, la fatigue, et surtout le manque de retours sur mon boulot ; à ce sujet, TOWN a été l’occasion pour moi de stopper les frais quant à l’auto-édition et m’a permis de ne plus me prendre la tête à ce sujet. Maintenant, j’écris en premier lieu pour moi, avec l’envie d’essayer tout un tas de trucs différents qui ne me feront pas devenir l’écrivaine que je voulais être, certes (encore que), mais qui me permettent de m’éclater. Je sais, c’est sibyllin ce que je raconte, mais vous n’aurez pas beaucoup à attendre avant que je vous raconte ce que je manigance dans mon coin (insérer ici un rire démoniaque).

Bref, tout ça pour dire que finalement, aussi chiante et longue et décourageante qu’a été cette année de publication, je n’en tire que du positif. Surtout qu’on n’en a pas tout à fait terminé avec Town : je dois reprendre les nouvelles de 600 jours d’apocalypse, écrire cette fameuse novella dont je parlais plus haut (qui se passera 15 ans après la fin de Clairvoyants), et surtout m’attaquer à la Phase 2 du Grand Projet avec le roman Straif qui fera office de suite à TOWN, à Onirophrénie et à L’Épine Noire (mais pour cela, je dois d’abord terminer la Phase 1, ce qui prendra un à deux ans). Town reviendra, tout comme un certain nombre de personnages, et surtout Oxyde, qui a encore des choses à dire.

Pour finir, je voudrais terminer avec des mercis : à Sophie pour ses lectures toujours au taquet, à Marielle, Tiphs et Camille pour leurs yeux de lynx, et à toutes les personnes qui ont lu et/ou acheté les livres de la série. Et puis à mon chéri, surtout, qui subit mes coups de mou autant que mes moments d’euphorie, et qui a fait ces magnifiques couvertures sans lesquelles les romans ne seraient pas les mêmes. D’ailleurs, les photos qui illustrent ce billet sont de lui.

Ah, et j’oubliais : si vous avez lu la série, surtout n’oubliez pas de partager votre avis !

 

Découvrir/lire/acheter les romans :

 

Bilan (10) – octobre

Je prends un petit d’avance pour rédiger le début  dece bilan (on est le 27 au moment où j’écris ces lignes) parce que d’ici quelques jours, c’est le NaNoWriMo. Est-ce que j’ai hâte ? Oui, oui, et oui. Vivement ! (edit : ça y est, j’ai commencé, j’en suis à plus de 11 000 mots) En attendant, que s’est-il passé ce mois-ci ?

Quoi de neuf en octobre ?

Je devais terminer de préparer la publication de Passeurs et de Clairvoyants. C’est chose faite ! Les deux livres sont partis à l’impression chez Lulu, et on peut aussi les précommander dans la boutique. Pour toutes celles & ceux qui commanderont, il y aura donc une semaine à dix jours pour la réception des livres. Il y a aussi une petite promo quand on commande les deux livres ensemble ! Cette promo est disponible jusqu’au 7 novembre et uniquement dans ma boutique, il faudra donc ne pas traîner pour en bénéficier. La boutique, c’est par ici.

Sinon, je voulais écrire quelques textes supplémentaires pour le recueil 600 jours d’apocalypse mais je n’ai pas eu le courage de m’y replonger. Ce sera sans doute pour après le NaNoWriMo, lorsque j’aurai terminé (j’espère) le roman que je compte écrire à cette occasion.

Le mois dernier, j’avais parlé d’un projet un peu barré qui s’est glissé dans mon planning sans crier gare ; il se trouve que j’ai totalement terminé la préparation de ce projet qui répond au nom de code de Remington, et qu’il s’agit donc du roman qui sera écrit pendant le NaNo. J’en parle un peu plus dans ce billet, avec la volonté de ne pas trop en révéler non plus pour que vous ayez la surprise. J’ai vraiment hâte de me lancer ! (edit : je me suis lancée, et c’est cool).

Autrement :

  • j’ai un peu refait la déco sur ce site (aka j’ai ajouté une bannière avec des hortensias et ai changé les couleurs)
  • j’ai écrit une grosse tartine sur ma façon d’élaborer une intrigue et un plan pour un roman
  • Oracles est fini sur Wattpad, vous pouvez donc l’y retrouver en intégralité !
  • j’ai commencé à tenir un Bullet Journal (je vous montrerai la bête un peu plus tard)
  • j’ai adhéré à la Ligue des Auteurs Pro

Le joli Bullet Journal

Et en novembre ?

Bon, je crois que la question ne se pose même pas : en novembre, c’est NaNoWriMo, je vais donc m’y consacrer entièrement (l’objectif ne sera pas d’écrire mes 50 000 mots mais bien de terminer le roman) (qui fera bien plus de 50 000 mots). Il y aura aussi et bien entendu la mise en vente des bouquins comme rapporté plus haut. Je crois que je n’ai jamais eu d’objectif mensuel aussi réduit !

 

Pour finir, voici la photo du Chat (un peu pixellisée) pendant que je passais le balai.

À bientôt !

600 jours d’apocalypse – les premiers textes sont disponibles !

En attendant la publication prochaine de Passeurs et de Clairvoyants (bientôt, bientôt ! Reste encore à terminer deux ou trois trucs et on est bons, rendez-vous fin du mois), je vous propose de découvrir les deux premiers textes du recueil 600 jours d’apocalypse.

Pour rappel : ce recueil réunit des nouvelles qui racontent ce qui se passe pour certains personnages de la série TOWN. Il faut au moins avoir lu Tueurs d’anges et Oracles pour le lire, ainsi qu’Elisabeta (pour le texte concernant Saraï) et Onirophrénie (pour les textes concernant Fañch et Lili) (tout est précisé dans le recueil). Les textes de ce recueil sont tous indépendants et ne se suivent pas ; on peut aussi le lire si on veut et quand on veut, c’est-à-dire soit avant d’aborder Passeurs, soit après avoir terminé la série. Toutes les infos se trouvent dans la fiche ci-dessous :

Voir la fiche du recueil 

 

Pour l’instant, il n’y en a que deux, à mon avis les deux plus importants : L’Apocalypse selon Élias (qui raconte… ce qui se passe pour Élias), ainsi que Les premiers jours de cendres (qui se concentre sur Oxyde). Les autres viendront plus tard car je n’ai pas eu le courage de me replonger tout de suite dans l’apocalypse… Comme dit dans le dernier billet, terminer TOWN a été difficile, alors j’ai préféré ne pas me mettre la pression et prendre mon temps. Possible qu’un ou deux nouveaux textes seront disponibles pour la parution de Passeurs et de Clairvoyants, mais je ne suis pas sûre (et comme ce n’est pas indispensable de les lire, vous pourrez tout à fait commencer Passeurs avant). Bref, je vous tiendrai au courant, ici et sur Twitter !

 

 

Les nouvelles sont disponibles à la lecture sur Wattpad, ainsi qu’en ebook téléchargeable. Les ebooks à télécharger se présentent sous la forme d’un .zip dans lequel se trouve le texte en trois fichiers : .epub, .mobi et .pdf. Le recueil sera mis à jour à chaque nouveau texte. Les ebooks sont gratuits et proposés en libre accès : vous pouvez les télécharger et les diffuser, mais ne pas en revendiquer la paternité ni les commercialiser.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas, et surtout, si vous lisez les nouvelles du recueil, n’oubliez pas de m’en faire part, de laisser un commentaire, ou de partager !

 

Lire sur Wattpad Télécharger l’ebook Voir la fiche du recueil 

Passeurs

  • Non classé
  • Sep 7, 2018

19,00Ajouter au panier

Amazon – Lulu

ROMAN / TOWN tome 3
Date : 2018
Edition : OniroProds
Genre : fantastique, post-apo
Pages : 234
ISBN : 978-2-490040-05-6
Prix : 19 €
Univers : Town

Résumé

TOWN – 3

Après le jour de la fin du monde, les esprits des trépassés errent par millions sur la Terre dévastée, piégés parmi les vivants. Il faut à tout prix les exorciser ; c’est ainsi qu’une armée de médiums, de sorciers et de psychopompes, qu’on appelle les Passeurs, se met en route afin de renvoyer ces fantômes de l’autre côté.
Oxyde, lui, réalise que Lucifer l’a encore roulé. Il n’en a pas fini avec le déchu, et si l’Apocalypse ne l’empêche pas de partir à sa recherche, Town, elle, ne l’entend pas de cette oreille. Town, la dernière ville du monde, qui grandit encore et encore, devient puissante, et sera bientôt incontrôlable…

Infos

  • L’illustration de couverture a été réalisée par Xavier Collette
  • Ce roman est le tome 3 de la série TOWN.

Bonus

Chroniques

  •