Art & artisanat

Le marchand de sable

Comme annoncé dans un précédent billet, je m’occupe actuellement de la maquette de Midnight City, pour lancer l’impression au plus vite (la version régulière est d’ailleurs achevée). Et dans le même temps, voilà qu’apparaît une nouvelle illustration de mon chéri ! (et quelle illustration, oh la la 💙) Voici le marchand… Lire la suite »Le marchand de sable

La funambule

J’interromps mon travail sur des designs de pin’s pour vous montrer la jolie merveille que mon chéri vient de finir. Il s’agit de la funambule, l’un des personnages de Midnight City, et elle est PARFAITE 💙 En toute logique, cette illustration devrait faire partie des contreparties de la future campagne… Lire la suite »La funambule

Poppet Murray

J’ai toujours eu du mal à répondre à la question « quel est ton livre préféré ? » parce que je pensais que choisir un seul livre, parmi les centaines — les milliers ? — que j’ai lus, était impossible. Il y en a peut-être une quinzaine que j’aime vraiment et vers lesquels je… Lire la suite »Poppet Murray

Les bijoux de l’Onirographe

Si vous me connaissez depuis un moment, vous savez que j’aime bijouter et que j’ai tenu deux boutiques au fil des ans : la première, Unseelie, a été ouverte pendant presque 5 ans et proposait des bijoux d’inspiration étrange et féerique, avec des pierres naturelles transformées en bijoux par la technique du wire wrapping. La seconde, OXYDE Jewelry, était plus contemporaine, avec ses bijoux en acier et pierres noires, et surtout les pendentifs bruts créés à l’aide d’un mélange maison et secret de béton et de résine. J’ai beaucoup aimé ces deux expériences, très différentes l’une de l’autre, car j’ai appris plein de choses et ai eu l’occasion de rencontrer, virtuellement ou non, des gens qui me suivent encore aujourd’hui (je vous kiffe).

Unseelie – bijoux étranges & féeriques

Malheureusement, un certain nombre de petites choses m’ont poussée à fermer boutique par deux fois : déjà, je ne pouvais pas mener de front l’écriture, le bijoutage et l’illustration. Ce ‘problème‘ est réglé depuis longtemps puisque j’ai laissé tomber les crayons et les pinces pour me consacrer entièrement à l’écriture. Ensuite, les réseaux sociaux ont beaucoup changé, la visibilité des petites entreprises a pris cher et il était difficile de maintenir le cap (pour Unseelie, je ne voulais pas travailler plus pour compenser cette baisse de visibilité ; pour OXYDE, je n’ai malheureusement pas été capable de constituer une clientèle à cause du style contemporain de mes bijoux, qui n’est pas vraiment tendance) (sauf s’il l’on travaille avec des métaux précieux mais ça n’était pas possible). Pour terminer, à l’époque d’Unseelie, j’en ai eu assez de voir des tas d’autres boutiques ouvrir et faire la même chose que moi, ce qui a été la goutte d’eau qui m’a poussée à prendre mes clics et mes claques et à me tailler.

OXYDE Jewelry

Retour aux sources !

Malgré tout, j’ai conservé mon matériel (mes pinces, mes bobines de fil, mes boîtes de perles ❤) et je n’ai pas réussi à me décider à le vendre ou le céder. Je l’ai ressorti de temps à autre pour faire des bijoux pour moi, et parfois pour en vendre, mais sans l’optique de m’y remettre sérieusement. Ça me démange depuis longtemps pourtant, parce que même si je suis heureuse de pouvoir écrire à temps plein, il manque cette activité artisanale qui m’a toujours permis de me vider la tête et de créer sans avoir à réfléchir. Finalement, je me suis décidée lorsque j’ai annoncé la fin de l’auto-édition de mes livres : et si je proposais de nouveau des bijoux de temps en temps ? J’ai pu constater aussi qu’il y avait une certaine demande de la part de mon ancienne clientèle (parfois plus que pour mes livres !), c’est ce qui m’a décidée pour de bon. Et puis, j’ai toujours adoré les jolis cailloux colorés, je suis une accro des perles (en verre ou en pierres semi-précieuses), et il n’y a rien que j’aime tant que le wire wrapping.

Lire la suite »Les bijoux de l’Onirographe