Trois

Il était Trois rêves,
D’hiver et de sable,
De fêlures et de sève,
Au destin insaisissable.

Trois Cœurs de verre et d’acier
Nés dans le silence noir
D’un Prince aux yeux glacés
Conteur de mille histoires.

Il avait avec lui un secret
Qu’il a mis un jour en terre,
Celui d’un Rêve sans reflet
Dans un océan de larmes amères.

Au bout de ces heures sombres,
La Cité dans le sable apparaîtra,
Au creux de ses décombres,
Un Prunellier y renaîtra.