Atlacoaya

Les bijoux de l'Onirographe

Recueil de très courtes nouvelles

  • Date : 2018
  • Genre : fantastique / fantasy

 

  • Rang GP : 13.O (optionnel) [?]

 

Résumé

Au cœur d’une très grande ville aux tours de pierre crevant les nuages se cache l’atelier singulier d’une créatrice non moins singulière. On l’appelle l’Onirographe. À l’aide de métal, de pierres et d’encre, elle tisse ses rêves pour en faire des histoires et des mondes…

Infos

  • Les bijoux de l’Onirographe sont un recueil de tous petits textes inspirés par des bijoux autrefois vendus dans ma boutique. Chaque bijou était accompagné d’une histoire très courte développant des personnages, des lieux ou des situations qui apparaissent dans mes livres. Les textes ne se suivent pas et peuvent être lus indépendamment.

Les égrégores de Victoria St. John

Recueil de très courtes nouvelles


  • Date : 2018
  • Genre : fantastique & fantasy
  • Univers : Érèbe
  • Rang GP : 12.R (recommandé) [?]

 

Résumé

Dans son monde onirique, Victoria St. John collecte souvenirs et rêves, des égrégores oubliés qu’elle entrepose dans sa tour.

Infos

  • Les égrégores de Victoria St. John sont un recueil de tous petits textes réunis autour du personnage de Victoria, qui apparaît dans le roman Érèbe. Les textes ne se suivent pas et peuvent être lus indépendamment, mais il faut toutefois lire le premier pour aborder les autres.
  • Pour en savoir plus : les histoires courtes sur le blog, un billet explicatif.

Les ombres d'Atlacoaya

Nouvelle

  • Date : 2018
  • Genre : fantasy
  • Univers : Atlacoaya

 

Résumé

Raconte-moi Atlacoaya, Père.’

La veille du départ de sa fille pour Atlacoaya, la grande ville marchande perdue au cœur du désert, San lui raconte son histoire, la sienne et celle de la Cité sans roi, ses lumières et ses ombres.

Infos

· Les ombres d’Atlacoaya fait partie de l’univers d’Atlacoaya. Cette nouvelle a écrite en 2017.

· La photo de couverture a été réalisée à partir d’une photo de Iswanto Arif (Unsplash).

Atlacoaya

Le Grand Projet

Dans un monde ravagé par la sécheresse, sur une planète couchée autrefois renversée par la main colérique d’un dieu, l’on tente de survivre à la disparition progressive de la magie. Il n’en reste qu’une partie, aux mains des Sources, des sorciers itinérants dont la mission consiste à la faire circuler.

Brume est une Source qui a assisté à la disparition totale d’un continent entier sous la force de la sécheresse et des vents. Elle a conscience que le fragile équilibre offert par la magie qu’elle transporte en elle ne suffit plus, qu’il faudra, un jour ou l’autre, briser ce système archaïque et inefficace. Mais qui l’acceptera ? Accusée de trahison, elle déserte sa fonction et rencontre un jour un jeune garçon voyageant en compagnie de son étrange bestiole, Asharë, gigantesque félin au visage d’aigle. Le garçon cherche à rallier la mystérieuse forêt grise, celle dont on ignore l’emplacement et le véritable nom et Brume, incapable de les laisser seuls, décide de les accompagner.

Infos

Atlacoaya est à ce jour le cycle sur lequel j’ai le moins travaillé. Au départ, il s’agissait d’un projet de scénario BD que je voulais proposer à mon compagnon Xavier Collette pour qu’il en réalise les dessins mais l’histoire s’est considérablement étendue. Ce cycle est lié à celui du Prunellier. De nouvelles informations seront données en temps voulu :)

Genres : fantasy post-apo

Romans

La Cité sans Roi (inédit)

L’Épine Noire (inédit)

Nouvelles

Textes courts

Chronologies et univers : comment y voir clair

J’ai reçu une remarque un jour, à laquelle je n’avais pas pensé : l’on peut se perdre assez rapidement si l’on ne connaît pas mes univers et mes histoires. Du coup, histoire de laisser une trace de tout ça, voici quelques explications…

Au début

Mon carnet contenant le Plan de l'OnirographeJ’ai longtemps coupé mon boulot en deux : la partie fantasy d’un côté, la partie fantastique de l’autre. Ce qui signifie que tout ce qui se trouvait à l’intérieur de ces parties était relié ; tous mes textes de fantastique se déroulaient dans notre monde sur une même chronologie, les autres mondes sur une autre chronologie. Simple.

En revanche, les deux parties fantasy & fantastique me paraissaient irréconciliables. Difficile d’imaginer comment lier des mondes imaginaires au nôtre… jusqu’à ce qu’une illumination divine me vienne. Je tenais l’Idée avec un grand i, le truc qui relierait tout. Idée que je ne vais pas vous raconter, il vous faudra la découvrir le moment venu… Ce qui est certain, c’est que tout se tient sur une même timeline, un même multivers dont chaque monde est relié à son voisin. J’appelle ça pompeusement le Plan de l’Onirographe. Ou le Grand Projet.

Les univers

Histoire de garder un semblant d’ordre dans tout ce bazar (ce qui n’est pas facile), des univers se sont naturellement constitués, rassemblant les différents textes selon leurs points communs : un monde, donc, ou une époque, ou une civilisation, ou un personnage… Ce découpage naturel permet de savoir où on met les pieds et de se situer quelque peu sur la timeline. Vous verrez que le premier événement principal de cette chronologie est l’Apocalypse (il y en a deux autres, mais je n’en ai pas encore parlé pour le moment).

J’ai rédigé une page, Le Grand Projet, sur laquelle je détaille les différents univers, leur résumé et les textes qui leur correspondent.

  • TOWN est la partie qui se déroule dans notre monde avant, pendant et après l’Apocalypse, sous la forme d’une quadrilogie de romans. Ses personnages principaux sont les clairvoyants Élias et Oxyde.
  • L’attrape-rêves est la partie qui se concentre sur le personnage de Lili, une marcheuse de rêves de notre monde. Elle vit l’Apocalypse elle aussi.
  • Le Cercle raconte l’histoire du Cercle, donc, une société vampirique qui vit parmi nous depuis toujours.
  • Le Prunellier se rapporte à la partie purement fantasy de l’ensemble. Des marcheurs de rêves de plusieurs mondes différents se réunissent afin de découvrir d’autres civilisations.
  • Atlacoaya, pour finir, est un projet un peu à part sur lequel je n’ai que peu travaillé, une autre partie fantasy dont le lien avec le reste peut paraître obscur, mais cela viendra plus tard.

Il existe tout plein d’autres textes qui n’entrent pas dans ces cycles mais ils sont reliés malgré tout, parfois par un lien ténu, ou juste un personnage, ou une situation… (pour celles & ceux qui connaissent, sachez par exemple que Notre-Dame de la mer est relié à Oracles… Vous verrez !).

Il est aussi possible que d’autres cycles naissent plus tard, selon le feeling du moment.

Comme pour le Marvel Cinematic Universe, ceci constitue la Phase 1 de ma timeline. C’est-à-dire que tout se lit plus ou moins indépendamment, dans l’ordre que l’on veut : vous pouvez lire le roman Elisabeta  avant ou après la quadrilogie TOWN, avant ou après le roman Onirophrénie, avant ou après L’Épine Noire, etc. Les textes se complètent et proposent souvent une autre lecture des événements, ou bien offrent des explications sur tel ou tel truc, ou bien juste des clins d’œil.

Lire la suite »Chronologies et univers  : comment y voir clair