Lexique du Cercle

par Rozenn

Attention, risques de spoilers !

Ce billet dévoile des éléments du roman Elisabeta. Il ne spoile pas vraiment l’intrigue mais peut vous retirer le plaisir de la découverte ; il est donc conseillé d’avoir lu le roman avant.

Ancien / Ancienne

Immortel·le dont l’âge dépasse les cinq cents ans (quatre cent cinquante après l’intervention de Than dans Elisabeta). Ces immortels sont officiellement reconnus par le Cercle qui les accepte comme bienfaiteurs. Les Anciens donnent leur sang aux scribes afin que ces derniers puissent sauvegarder leur magie et leur histoire, et légitimer les Maîtres à la tête du Cercle.

  • Anciens connus : Luciano Bellini, Marcus de Saint Cyr, Dante.

Archiviste

Immortel·le possédant le pouvoir de parler au Cercle (la plupart du temps transmis par l’un de ses parents). Les Archivistes existent depuis la création du Cercle car ils forment eux-mêmes ce cercle en protégeant leur peuple ; ils sont capables de parler au Cercle en écrivant des sorts et des mots avec leur propre sang, et ainsi de le protéger (en y inscrivant lois, édits, chroniques, etc). Au fil des siècles et à cause de l’intervention de l’Église, les Archivistes sont devenus très rares, jusqu’à disparaître totalement. Cette disparition met en péril l’existence même du Cercle.

  • Archivistes connus : Jéromine Sinteval, Zéphirin de Saint Cyr, Athanase l’Ancien, Than
  • La nouvelle Les Archivistes développent le sujet

Cercle

Le Cercle est le nom que l’on donne à la société vampirique. Ce mot désigne plusieurs notions : le peuple en lui-même, la société, la magie du sang. À la base, le Cercle est une entité consciente qui vit dans le sang des immortels, que ces derniers soient nés éternels ou transformés. Il ne peut être gouverné que par des immortels qui en possèdent la légitimité : à l’origine, les Monarques, puis tous les immortels-nés ; il reconnaît également les Archivistes et les Anciens.

Autrefois, le Cercle était uniquement gouverné par les Monarques. Aujourd’hui, alors que ces derniers ont tous disparu, il l’est par les Maîtres.

Dissidenti (sing : Dissidente)

Groupe informel de rebelles et dissidents immortels qui refusent le pouvoir autoritaire des Maîtres. Ce groupe a été fondé par la volonté de plusieurs immortels tels que Dante, Baptiste et Luciano Bellini, ainsi que la Reine Elisabeta Alighieri. Leur but premier est de faire tomber les Maîtres et de reprendre le pouvoir du Cercle.

  • Dissidenti connus : Dante, Virgile, Giovanna Santinoni

Gemello / Gemella (pl : Gemelli, Gemelle)

Depuis le Pacte du pape Innocent XI en 1686, les immortel·les célibataires doivent à tout prix se lier à un·e mortel·le qui deviendra son unique source de sang, dans l’unique but de faire taire la volonté d’indépendance de chacun·e. Ces mortel·les, choisis par les Maîtres, font partie des Quatre grandes Familles du Cercle et sont en général élevés dans ce but ; parfois, ils ignorent tout du Cercle et de l’existence des immortels et n’ont pas le choix de quitter leur famille, leur travail et leur conjoint. Les immortel·les chez qui ils vivent leur doivent assistance et protection. À noter qu’assassiner un Gemello est un crime très grave.

  • Gemelli connus : Giovanna Santinoni, Carmine Malerba

Grand Maître

Après la disparition du Roi Fabio Gabrieli, le mari d’Elisabeta, il a été décidé de faire disparaître les Monarques dans la gouvernance du Cercle. C’est ainsi qu’on a élevé au rang de Grand Maître le fils adoptif de Fabio, Octave. Ce dernier est intronisé de force dans le Cercle avec l’aide du travail des scribes ; le Cercle ne lui accorde pas sa légitimité d’office.

Immortel-né / immortelle-née

Immortel·le qui naît avec l’éternité, au contraire de ceux qui la reçoivent d’un autre immortel (en même temps que son sang). Il s’agit toujours d’enfant de couple d’immortels. Ces naissances se sont raréfiées avec le temps, jusqu’à ne plus du tout survenir, provoquant ainsi l’appauvrissement de la magie du Cercle.

Maître

Autrefois, les Maîtres étaient les ministres des Monarques, alors les seuls à avoir la légitimité de gouverner le Cercle. Avec le temps et l’appauvrissement de la magie du Cercle (causé par la disparition des Archivistes et des immortels-nés), ils ont pris la place des Monarques, intronisés de force dans le Cercle avec l’aide des scribes. Ce sont eux qui maintiennent le Cercle en l’absence d’immortel-né légitime.

Monarque

Les Rois et les Reines du Cercle. Autrefois, les seuls à pouvoir régner faisaient partie de la même famille régnante, qui s’est éteinte au fil des années ; ensuite, au vu de leur rareté, tous les immortels-nés pouvaient devenir Monarques. La légitimité du Cercle appartenait uniquement aux femmes nées immortelles, qui la transmettaient à leur époux par le mariage. Les Monarques se sont éteints en même temps que les Archivisites.

  • Immortels-nés connus : Elisabeta Alighieri, Zéphirin de Saint Cyr, Athanase l’Ancien

Néphiliste

Prêtre ou frère faisant partie de l’Ordre des néphilistes, un ordre religieux catholique dédié à la cause des immortels. Ils étaient autrefois au service du Cercle afin d’assister les Archivistes dans leur travail. Ils ont été reniés par l’Église en 1626 et, à cause de cela, il a fallu les remplacer en urgence par les scribes.

Rettore

Le Recteur, un mortel qui représente le pape face au Cercle. Autrefois, il s’agissait d’un cardinal qui travaillait en étroite collaboration avec les Monarques ; avec le temps, le Rettore a infiltré le Cercle en imposant la présence des Maîtres. Ces derniers ont pris le pouvoir au fil des siècles. Aujourd’hui, le Rettore est un laïc du nom de Sylvio De Monti.

Révélation

Au moment de mourir, les immortels reçoivent un morceau de prédiction, une phrase ou un mot qui, mis bout à bout, forment une interminable prophétie. Autrefois, l’on n’en connaissait pas l’objet ; aujourd’hui, l’on sait que cette prophétie conduit à un seul et même événement que l’on appelle la Révélation, soit la fin du Cercle, la fin des immortels ou la fin du monde. Les immortels n’ont jamais réussi à se mettre d’accord sur le sujet.

Scribe

Après la défection de l’Ordre des néphilistes, il a fallu les remplacer en urgence. C’est Elisabeta elle-même qui a eu l’idée de permettre à des immortels condamnés pour des faits mineurs de devenir scribes : assignés à résidence, ils pourront ainsi purger leur peine en travaillant pour le compte des Monarques puis des Maîtres. Leur mission consiste à remplacer les Archivistes disparus ; avec le sang des Anciens, ils inscrivent dans le Cercle les lois, les sortilèges de protection et les chroniques de leur peuple, et participent à légitimer les Maîtres à la tête du Cercle.

  • Scribes connus : Saraï Malerba, Stephen

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. Accepter En savoir plus