Les incohérences du Grand Projet

Encyclopédie

Attention, risques de spoilers !

Ce billet dévoile des éléments du Grand Projet. Ce sont des détails mais cela pourrait pour retirer le plaisir de la découverte.

Le Grand Projet s’étale sur un certain nombre de romans et un certain nombre d’années ; j’estime qu’il faudra environ 25 livres pour arriver au bout, ce qui signifie qu’il faut constamment jongler avec pas mal de détails, de faits, de dates et d’éléments plus ou moins importants. Je tiens une timeline assez rigoureuse, prends beaucoup de notes et m’y réfère constamment, mais voilà : il y a quand même des incohérences. Ce sont des détails qui ne portent pas vraiment à conséquence sur votre lecture, causés par un manque d’attention, et surtout de temps : il faudrait que je relise chacun de mes romans avant d’en écrire un nouveau, ce qui est extrêmement chronophage.

Du coup, pour éviter de me mortifier à cause de ces incohérences, j’ai décidé au contraire de les partager ici, pour le fun. Les titres concernés sont indiqués pour vous éviter les spoilers.

Au début du chapitre 7 de Passeurs, Oxyde, Glenn et Chester se rendent à Rennes afin de retrouver Lucifer. Page 115, alors qu’ils découvrent que la ville est encore intacte, Oxyde explique qu’il est revenu à Rennes pendant l’apocalypse, et qu’il en est reparti quatre-vingt-neuf jours avant le jour de la fin du monde.

Sauf qu’en réalité, à ce moment-là, Oxyde se trouve ‘pas loin de la frontière italienne‘, en compagnie de Saraï : c’est précisé dans la nouvelle J – 89, parue en ligne et dans le recueil 600 jours d’apocalypse. L’explication est simple : c’est une erreur d’inattention. J’ai écrit une première version de J – 89 il y a longtemps, remaniée depuis (mais pas abandonnée, cette première version interviendra plus tard dans le Grand Projet) et en effet, Oxyde retrouvait Saraï à Rennes à ce moment-là. Sauf que ce moment devait aussi être raconté dans le roman Sinteval, mais du point de vue de Saraï cette fois. Lors de la rédaction de Sinteval, j’ai élaboré l’itinéraire de Saraï et de Giovanna en fonction des endroits où elles devaient se trouver, des dates et des moyens de transport inexistants ; elles ne pouvaient pas s’éloigner de l’Italie. Mais Saraï devait aussi rencontrer Oxyde pile à J -89. Il m’a donc fallu changer l’itinéraire d’Oxyde pour que ça fonctionne… mais j’avais oublié qu’il mentionnait ce moment dans Passeurs.

La solution : considérer qu’il s’agit d’une coquille dans Passeurs et dire qu’il est parti à J – 189 (je sais, c’est trop facile).

Dans la novella Mille Chutes, parue dans le recueil 600 jours d’apocalypse, Lucifer parle de Town : ‘La fameuse dernière ville du monde… Il paraît que c’est toi qui as eu l’idée de l’appeler Town. Apocalypse Town, comme une ville du Far West‘.

Sauf qu’ici, c’est faux : Chester n’était pas encore arrivé à Town quand on lui a donné ce nom. On le sait dans Tueurs d’anges (chapitre 9) : ‘Nous l’avons appelé la Ville, parce qu’il s’agit peut-être de la dernière ville du monde. Vient aussi Apocalypse Town, une blague entre fans de films de série B, puis juste Town‘.

La solution : considérer que Lucifer se goure (l’explication vient sans doute du fait que Ches a renommé Town ‘la favela de l’enfer‘ après le jour de la fin du monde, du coup j’ai dû confondre).