• Pas de produit dans le panier

Érèbe

Dans l’infinité des mondes qui nous entourent, l’un d’eux, Érèbe, fait office d’exception : il s’agit du monde dernière les mondes, un anti-univers sans lequel tout ce qui existe s’effondrerait. L’on y trouve la nuit et l’hiver éternels, une forêt d’arbres blancs, un incroyable château envahi par la végétation, perdu au milieu d’un lac…

 

Le cycle d’Érèbe est un cycle à part car il s’agit du dernier qui s’est greffé à ma grande histoire, et il ne comporte qu’un seul texte, le roman Il neige sur Érèbe. Ce cycle est en lien avec celui de L’attrape-rêves et celui du Prunellier.