• Pas de produit dans le panier
Onirography

Writer’s month (3) – mars

Petit rendez-vous mensuel piqué à Syven.

On ne va pas refaire le sketch, mais je trouve que ce mois de mars a filé à une vitesse de ouf, et j’aimerais bien que le train ralentisse un peu. L’été approche, déjà (éternelle source d’angoisse pour moi, qui déteste la chaleur et les insectes), rendez-moi le froid et l’hiver ! Bref, quoi de neuf depuis février ?

Le boulot de mars

Mon plan est (littéralement) tombé à l’eau

Pas grand chose à dire sur ce mois de mars largement consacré à la rédaction du tome 3 de la série TOWN. Le démarrage a été difficile et j’ai même dû faire machine arrière pour reprendre mon plan de zéro, revoir tout de A à Z parce que ça ne fonctionnait pas comme je le voulais. Pourtant, j’étais prête : mon synopsis était béton, j’avais la niaque, j’avais hâte d’explorer cette partie de TOWN qui tournait en boucle dans ma tête depuis longtemps,  mais… non. Ça n’a pas collé. À force d’anticiper et de fantasmer cette histoire, je me suis rendu compte que ce n’était pas ça que je voulais écrire, et il m’a donc fallu tout reprendre avec un œil neuf, bouleverser l’ordre des scènes et surtout, essayer de me détacher des versions précédentes de ce roman.

Aujourd’hui, la machine est lancée et j’ai atteint les 320 000 signes alors que je n’ai pas encore fini la 2e partie (il y en aura 3) (pour vous faire une idée, Tueurs d’anges et Oracles font chacun 380 000 signes). J’ai dû me faire violence pour écrire ce que je voulais, et non pas écrire selon ce qu’on attend de moi. C’est mon histoire et j’écris ce que je veux, même si ça part sur 20 pages d’introspection ou avec des personnages qui disent des gros mots. Résultat : je suis contente de ce que j’écris et heureuse de me replonger dans cette histoire ; je pense que j’aurai terminé d’ici une semaine (10 jours tout au plus).

Ah, et je peux vous dire déjà que ce tome 3 s’intitulera Clairvoyants (et non plus Passeurs comme c’était prévu). RDV en septembre pour le découvrir !

 

En mars, il y a aussi la publication d’Onirophrénie : une version numérique d’abord, disponible sur Amazon pour le moment, et une version papier (les exemplaires sont arrivés !). J’avais beaucoup d’attente pour ce livre qui est l’un de mes préférés, et celui que j’ai préféré écrire, celui qui a le plus de sens pour moi, et ces attentes sont plutôt déçues pour le moment. En fait, l’édition papier a fait le pire démarrage de tous mes livres (même si la tendance change un peu), et l’édition numérique n’intéresse pour ainsi dire personne, malgré les demandes répétées d’en proposer. Je ne sais pas ce que je dois en conclure, pour tout dire. Mes livres coûtent-ils si cher ? N’y a-t-il personne qui possède une Kindle parmi mes lecteur·ices ? Mes histoires ne vous intéressent peut-être pas ? (mais alors, pourquoi y a-t-il eu autant de participations au concours ?) Ou alors, suis-je à ce point mauvaise ? Je ne cache pas que cette parution, qui était pourtant celle que j’ai eu le plus à cœur de préparer, me déçoit beaucoup et me pousse à me demander si je dois poursuivre. Peut-être qu’en fin de compte, je ne devrais pas m’acharner, et devrais considérer l’idée d’écrire pour moi sans plus aucune publication derrière. Je planifie cette réflexion pour après la parution de Clairvoyants et m’étendrai peut-être un peu plus sur le sujet dans un autre billet.

Onirophrénie sur Amazon Onirophrénie sur ma boutique

 

Et pour le mois d’avril ?

Le principal objectif d’avril sera de terminer la rédaction de Clairvoyants, et de m’occuper de la phase découpage-collage, qui consiste à tailler à la hache dans le texte pour ajuster certains trucs (du genre les personnages qui apparaissent au milieu de nulle part au milieu du roman, sans qu’on sache qui c’est).

Ensuite, histoire de changer de décor, je corrigerai enfin cette nouvelle écrite l’année dernière, une petite suite de Notre-Dame de la mer, qui est en fait un texte un peu expérimental. Il y aura aussi quelques billets sur le blog, ainsi qu’un gros rangement dans les catégories et dans les listes de chroniques de mes livres. Puis le début du plan de Sinteval, la suite d’Elisabeta (rédaction prévue cet été).

Lorsque ce sera fait, j’attaquerai la correction de Clairvoyants, pour terminer avant juin et préparer ensuite la publication (que j’espère en septembre).

 

À bientôt pour de nouvelles aventures !

3 commentaires

  1. Melindra

    27 mars 2018

    Je me demande si les commentaires n’ont pas un impact sur les ventes, parce qu’il est indiqué que ce roman vient juste après 18.01.16 ? Il est possible que les futurs lecteurs craignent d’être perdus…

  2. Rozenn

    27 mars 2018

    C’est bien possible, mais ce n’est écrit que sur mon site que le livre vient (chronologiquement) après 18.01.16 (et il en est totalement indépendant, on n’est pas du tout obligé de lire les deux). Après, les faibles ventes, ce n’est pas spécifique à ce livre, aucun de mes bouquins ne se vend 🙂 (j’espérais plus pour celui-ci parce que beaucoup de gens avaient l’air intéressé).

  3. Melindra

    27 mars 2018

    Je parlais des commentaires amazon, où un lecteur l’a indiqué. Malheureusement les ventes, c’est tellement aléatoire en auto publication. Je croise pour toi en tout cas !

Laissez votre commentaire