Tout savoir sur les rééditions

Il y a un bout de temps maintenant, j’ai souhaité rééditer mes livres les plus anciens afin de les rendre plus professionnels. Mon premier livre auto-édité l’a été en 2013 ; j’ai appris beaucoup de choses depuis, tant sur le fond que sur la forme, sur l’écriture, la correction, la mise en page et la fabrication, et j’ai pensé qu’offrir une seconde vie aux livres les plus anciens serait sympa. Surtout que depuis, j’ai aussi décidé de m’investir à fond afin de vivre de ma plume, ce serait dommage de ne pas en profiter.

Concrètement, comment ça se passe ? Chaque livre se verra offrir une nouvelle vie, et deux éditions supplémentaires (une édition luxe et une édition numérique). Dans ce billet, je vais détailler chacune des éditions, chacun des changements, en prenant exemple sur Elisabeta qui est le prochain sur la liste (il ressort le 8 février). Ainsi vous pourrez voir la différence avec la première édition et les nouvelles !

(à noter que les exemplaires montrés en photo qu’ils ont beaucoup été manipulés et qu’ils peuvent présenter quelques dégradations)

Le texte

Tout d’abord il faut savoir que les textes ne subissent pas de réécriture en profondeur, seulement une correction sur le fond. J’y tiens car je ne veux pas que les lectrices & lecteurs de la première heure se sentent lésé·es ; par conséquent, je ne change quasiment rien dans le texte, sauf en cas de défaut de syntaxe, de coquilles ou de problèmes de ponctuation. Ce point précisément fait l’objet de toute mon attention puisque je travaille énormément le rythme de mes phrases, alors je tiens à ce que la ponctuation soit parfaite.

J’améliore aussi la typographie afin de faire en sorte de respecter l’usage (guillemets, abréviations, italique, etc). Je mets les chiffres en toutes lettres quand il s’agit d’heure ou de date (à l’exception des années). Et c’est tout.

Sur le fond proprement dit, il y aura très très peu de modifications, sauf si je me rends compte d’incohérences avec les romans parus ensuite (et cela n’est arrivé que deux fois jusqu’ici).

L'édition classique

La fabrication

C’est ce livre qui ressort une seconde fois. Les éditions classiques sont des livres au format A5 avec une couverture souple et un dos carré-collé, les éditions principales dirons-nous. Jusqu’à 2019, la fabrication chez Lulu, mon imprimeur, c’était une couverture avec un pelliculage brillant et un papier intérieur couché très blanc et plutôt lourd ; aujourd’hui (depuis Midnight City), mes livres bénéficient d’une couverture avec un pelliculage mat ainsi qu’un papier intérieur bouffant, plus léger avec plus de texture, et une jolie couleur crème. Le papier est un peu plus fin mais il gagne en qualité, rendant le livre à la fois plus léger et plus professionnel.

La couverture

Si l’illustration et le titre de la première de couverture ne changent pas, la maquette globale change un peu puisque je dois réajuster la largeur du dos (puisque le papier est plus fin, le livre est moins épais) ; j’ai également changé la maquette de la quatrième de couverture, qui sera la même pour tous les romans, de façon à avoir une unité. Le logo d’OniroProds change également (il s’agit du logo de mon site, que vous pouvez voir en entête).

Pelliculage mat versus pelliculage brillant
À droite l'ancienne version, à gauche la nouvelle

La mise en page intérieure

J’ai également beaucoup appris en termes de mise en page à l’intérieur des romans, ce qui les rend bien plus professionnels. J’ai changé de typographie : avant, j’utilisais la Georgia, mais je n’étais même pas certaine d’en avoir le droit (les typographies peuvent être soumises à des droits d’auteur, il faut le rappeler). À présent, j’utilise la EB Garamond, une version Open Source de Garamond, une typographie classique en édition.

Sur le reste, je porte particulièrement attention :

  • aux veuves et aux orphelines
  • aux marges
  • aux numéros de page (pas de numéro de page en début de chapitre, sur la page de droite, ni sur la dernière page du chapitre)

L’édition classique peut être commandée sur Lulu, sur Amazon et en librairie (pour cela, il faudra sûrement demander à votre libraire de le commander car il y a peu de chance qu’il ait mes livres en rayon).

L'édition luxe

L’édition luxe est une autre édition du livre plus qualitative (et plus chère aussi). Elle est destinée à celles & ceux qui veulent se faire plaisir, qui aiment les beaux livres et/ou qui veulent me soutenir. Le prix est élevé car le coût de fabrication est élevé ; c’est le propre de l’impression à la demande.

Il s’agit d’une édition luxe et non pas d’une édition collector : cette édition n’est pas limitée, ni en nombre d’exemplaires ni en délai de commande. Elle est permanente.

L’intérieur n’est pas différent de l’édition classique, à l’exception parfois de la mise en page : je peux choisir par exemple d’avoir des titres de chapitre plus élaborés, comme pour l’édition luxe d’Érèbe. Il est possible également que je décide d’ajouter un petit texte en plus, mais ce n’est pas encore arrivé.

Au niveau de la fabrication, on reste sur le même papier à l’intérieur, bouffant couleur crème. La couverture, elle, est rigide, la reliure est cousue et toilée (soit en gris clair soit en bleu foncé, malheureusement les options chez Lulu ne sont pas très nombreuses). Le titre du livre et mon nom sont inscrits en lettres embossées dorées sur la toile.

Sur la couverture, il y a une jaquette avec un pelliculage mat très joli. Le design de la couverture est différent de l’édition classique, basé à chaque fois sur le même modèle : un contour décoré, un cabochon central et le titre ornementé. Le design de la couverture est souvent réalisé par mon chéri, Coliandre.

La toile sera finalement grise pour Elisabeta

Vous pouvez commander l’édition luxe sur Lulu ; normalement, Amazon se charge aussi de la distribution, mais cela dépend de ce qu’ils commandent pour leur stock. Par exemple, Érèbe est disponible sur Amazon, mais pas Onirophrénie. Je n’ai aucune possibilité d’agir sur la distribution : je la demande toujours par défaut mais cela dépend du bon vouloir d’Amazon. À noter que normalement, les libraires peuvent aussi commander les éditions luxe.

L'édition numérique

Mes livres sont également disponibles en édition numérique, au format epub et mobi. Le texte est bien entendu identique aux autres éditions, et la couverture est différente, plus adaptée au marché spécifique d’Amazon : j’ai choisi de montrer un graphisme plus évocateur du genre de mes romans, un peu plus “cliché” aussi, que mes couvertures habituelles.

Les livres numériques peuvent être achetés sur Amazon (uniquement à l’achat, l’abonnement Kindle n’est pas disponible), sur Kobo, sur la FNAC et dans le cadre de l’abonnement Kobo + by FNAC. Pourquoi cette différence ? Mettre son livre dans le programme KDP Select d’Amazon, donc dans l’abonnement Kindle, demande à ce que le livre ne soit vendu nulle part ailleurs. Cette exclusivité m’embête beaucoup, du coup j’ai choisi de ne pas y avoir recours. Au contraire, il n’y a aucune exclusivité demandée dans le cadre de l’abonnement Kobo +. Les livres numériques sont également disponibles sur ma propre boutique.

Quels titres sont déjà disponibles ?

Érèbe a été le premier titre à bénéficier d’une édition luxe et d’une édition numérique, mais n’a pas fait l’objet d’une réédition (puisque le texte est récent, la fabrication aussi).

Les rééditions proprement dites, elles, ont commencé par Elisabeta, disponible début février. Je comptais procéder dans l’ordre de parution initial de mes livres mais les livres qui suivent, à savoir la série Town, seront entièrement réécrits ; une fois Town réécrit et réédité, il y aura Sinteval, la suite d’Elisabeta, et Onirophrénie. Les autres romans suivront en 2023.

Je ne sais pas encore ce que je vais faire pour les recueils de nouvelles : il est possible que je les regroupe en un seul livre, en édition classique uniquement. Les nouvelles sont quasiment toutes disponibles gratuitement sur ce site alors proposer une édition numérique serait un peu contre-productif.

Je ne sais pas non plus ce qui se passera pour Midnight City et Night Travelers : devrais-je proposer une édition luxe, alors qu’il y a eu une édition collector proposée à 8 exemplaires seulement ? Je pense que je vais poser la question aux acquéreurs de ces livres pour voir ce qu’ils en pensent, et je déciderai ensuite.

Enfin, celles & ceux qui attendent des romans inédits ne seront pas déçu·es puisqu’il y aura quand même des titres inédits entre les rééditions. Le prochain sera, si tout va bien, les Voyageurs ! Lui aussi aura une édition luxe et une édition numérique à sa sortie.

Voilà pour ce petit tour d’horizon ! Si vous voulez en savoir plus sur Elisabeta, rendez-vous sur la fiche du livre !