[Tag] Mes personnages et moi

Un petit tag pour le fun, ça faisait longtemps ! J’ai repéré celui-ci sur Mécanismes d’histoires, le blog de Marièke, il a été lancé par Evi_et_les_monstres sur Instagram. Voici donc quelques questions sur ma relation avec mes personnages !

De tous les personnages que tu as créé, lequel est ton préféré ?
Ça n’étonnera personne si je dis Oxyde, n’est-ce pas ? Comme raconté dans ce billet, il a déboulé de nulle part et s’est installé sans qu’on l’y invite, au point qu’il devienne le personnage principal de toutes mes histoires. Et je ne sais absolument pas pourquoi, parce que je ne pense pas qu’il me ressemble particulièrement. Il y a une drôle d’alchimie, un truc qui s’est fait tout seul, comme si je le connaissais en vrai. Oxyde fait énormément d’erreurs dans toute sa vie : il est têtu, n’écoute pas ce qu’on lui dit, n’est pas toujours honnête avec les autres, il est violent aussi (un jour je vous raconterai comment je me suis mordu les doigts à dépeindre un personnage violent comme un héros. Pas quelque chose dont je suis très fière), mais il apprend toujours de ses erreurs et donnerait n’importe quoi pour sauver ses proches (au point d’avaler leurs émotions négatives à son détriment et… euh… je ne vais pas vous le dire parce que ça spoilerait la fin de TOWN !).

Un second personnage préféré pour la route ? Virgile ! Il apparaît pour la première fois dans Elisabeta, sorti de nulle part lui aussi (il n’était pas prévu au programme quand j’ai commencé à travailler sur le roman), et s’est révélé dans Sinteval. Si vous ne connaissez pas, et pour résumer rapidement, Virgile est un immortel (un vampire, mais ils n’aiment pas qu’on les appelle ainsi), le second du chef des dissidents qui tente de faire un coup d’état.  Quelque part, il est à la fois très proche et très éloigné d’Oxyde : violent et têtu, capable du meilleur comme du pire… et aussi égoïste, et très froid. Et pas du tout introverti comme Oxyde. En fait, Virgile est le pote parfait, celui qu’on peut appeler en pleine nuit pour nous aider à planquer un cadavre.

Oui, je mets Oxyde en grand, laissez-moi tranquille

Celui qui te ressemble le plus ?
Lili est le personnage qui me ressemble le plus, elle a d’ailleurs été créée comme un avatar pour raconter certaines choses personnelles. Déjà, physiquement, elle me ressemble (nous n’avons juste pas les mêmes yeux ni la même couleur de cheveux), mais elle est aussi paumée, lunatique et en recherche de paix que moi.

Mais elle n’est pas la seule, puisque d’autres personnages font partie de cette même équipe de princesses cassées, comme je les appelle : Giovanna (Elisabeta, Sinteval), Agathe (Le Phare au Corbeau), un peu Ana aussi (TOWN) et Nellig (Notre-Dame de la mer). Elles ont toutes en commun d’être à la ramasse, un peu blasées, déprimées, et souvent à la recherche de quelque chose qu’elles ne parviennent pas à définir ; certaines d’entre elles le trouvent, d’autres non.

Enfin, dans un autre genre, Samuel (Midnight City) fait partie de ma ‘sainte trinité’, ces personnages principaux qui me représentent dans mes bouquins (Oxyde, Lili, Sam). Sam, c’est l’écrivain, l’artiste, celui qui cherche le langage ultime et l’empathie à travers l’art, et qui se sent désaccordé au monde.

Celui qui te ressemble le moins ?
Compliqué, ça. Isaïah (Le Phare au Corbeau) est quelqu’un d’extraverti, de positif et de solaire, rien qui me ressemble vraiment ; Saraï aussi (Elisabeta, Sinteval). En fait, ces deux-là se ressemblent assez. Goran (L’Épine Noire) (vous ne le connaissez pas) est lui aussi quelqu’un d’expansif, grand, massif, avec une grosse voix et une gentillesse sans limite. Tout mon contraire.

Celui qui te pose le plus de problème dans l’écriture ?
J’ai galéré avec C., l’adolescente qui apparaît dans Passeurs et Clairvoyants et dont je tairais le nom pour ne pas spoiler ; j’ai mis longtemps à la cerner, et pas seulement à cause de son âge (elle a 15 ans) : comment se mettre dans la peau d’une gamine qui ignorait tout de son père, qui perd sa mère pendant la fin du monde et qui doit se débrouiller ensuite ? Je pense que ce n’était pas étranger au fait d’avoir dû reprendre Passeurs/Clairvoyants à zéro pendant leur rédaction.

Celui auquel tu dois t’adapter car il n’en fait toujours qu’à sa tête ?
AUCUN·E. Mes personnages n’en font pas qu’à leur tête. Il arrive parfois qu’ils m’étonnent parce qu’ils font quelque chose que je n’avais pas prévu, mais ça va toujours dans mon sens et ça me pose pas de difficultés ; sinon, il arrive souvent que des personnages à la base secondaires passent au premier plan, mais ça n’est jamais un problème non plus.

Le dernier que tu as créé ?
Dora, une jeune femme un peu froide et revêche qui apparaît dans Hiraeth, la suite de Midnight City. C’est difficile de  l’évoquer car je ne voudrais pas spoiler, mais elle cause quelques difficultés à notre héros (et elle a une particularité mais, pareil, en dire plus reviendrait à spoiler !).

Saraï

Celui qui pourrait être ton meilleur ami ?
Tous, puisque je considère mes personnages (en particulier les principaux) comme des meilleurs amis imaginaires. Mais s’il faut n’en garder qu’un (et à l’exception d’Oxyde), je dirai Agathe.

Celui dont tu pourrais tomber amoureux/se ?
Saraï, parce qu’elle est parfaite ❤️
Ou Sam.

Quel est le personnage qui apparaît en premier dans ton projet en cours ? Cite nous son principal trait de caractère ?
Dans Sinteval, c’est… Sinteval qui apparaît en premier. Jéromine est quelqu’un d’ambivalent, à la fois froide, déterminée et doutant beaucoup d’elle-même. C’est une immortelle qui a plus de cinq cent cinquante ans, qui en a vu des vertes et des pas mûres et qui se débat avec la mission qu’elle s’est donnée… à savoir sauver le monde. Ce qui, quand on y réfléchit, n’est pas exactement une promenade de santé.

Vous pouvez retrouver les histoires citées sur le site : ElisabetaTueurs d’angesOraclesPasseursClairvoyantsOnirophrénieNotre-Dame de la merLe Phare au CorbeauMidnight City

Sinteval, Hiraeth et L’Épine Noire ne sont pas encore écrits/disponibles.

Voilà voilà, j’espère que ça vous aura plu ! Si vous êtes curieux·ses, vous pouvez voir les sources d’inspiration pour mes personnages sur mon compte Pinterest.