• Pas de produit dans le panier

Sur la route (dala dala lalalala)

Bien le bonjour,

lo-machines14me revoilà de mes (toutes petites petites petites) petites vacances, prête à casser la baraque pour la rentrée qui vient. La fin de l’été, c’est pour moi une victoire, ou presque : adios le soleil, adios les vacances, adios la chaleur, bon débarras, je ne vous aime pas. L’automne qui vient va me donner des envies de changement, comme tous les ans, que ce soit dans mon chez moi, dans mon armoire, sur mon établi ou sur mes sites, et — oh ! — c’est ce qui va se passer ! Je vais réinitialiser totalement Oniro, pour ses bientôt 10 ans, et dire au revoir, définitivement, à ma facette d’illustratrice. C’est un peu comme si je laissais s’échapper une de mes personnalités, voyez. Pas simple. Mais je ne regrette pas d’avoir décidé de ne plus dessiner, de ne plus peinturer, parce que c’est comme ça, je n’étais pas faite pour ça. Je préfère les mots aux pinceaux.

D’ailleurs, en parlant de mots : je vous l’annonce ici, une de mes nouvelles a été ajoutée au sommaire d’une prochaine anthologie de chez Rivière Blanche, le fameux ‘Destination Routes de légende‘, dirigée par Jérôme Akkouche et la Grande (avec un G majuscule) Estelle Faye. Je suis très heureuse que mon petit texte-écrit-par-une-inconnue ait été retenue, surtout celui-là : cette nouvelle s’intitule (si le titre ne change pas) Rouge, et sonne comme un point-virgule, une phrase qui ne se finit pas vraiment mais qui prend un nouvel essor. J’ai écrit ce texte pour exorciser une peine, un traumatisme, dont je vous parlerai quand le temps sera venu, et le fait qu’il ait été accepté dans l’anthologie me fait penser à un signe que l’Univers m’enverrait. Bref, Bibi is happy.

lil3

Maintenant que le 15 août est passé, donc, et que la rentrée s’annonce à grands pas, j’attaque la dernière partie de l’année en étant à l’heure sur mon planning écritural :  j’ai terminé le premier jet du Deuxième roman de l’année, et je vais pouvoir me mettre aux corrections, là-maintenant-tout-de-suite ; puis il sera temps de penser à ce projet de scénario BD que je mitonne depuis des années avec le Soleil étoilé de ma vie ; et enfin, peut-être, le Troisième roman de l’année, avant Noël (mais pas pendant le NaNoWriMo, à mon grand désespoir ça tombe durant la période de préparation des fêtes de fin d’année pour Unseelie). Oui, rien que ça, donc.

Dans mes bonnes résolutions de la rentrée : raconter plus de trucs sur ce blog, répondre aux commentaires, partager mes essais photo, répondre aux commentaires, faire le ménage dans les différentes rubriques du site, répondre aux commentaires, tenter de ne pas succomber au coup de mou boutiquier qui me prend depuis quelques mois maintenant, répondre aux commentaires.

machines12

Bref, sur ce, soyez sages !

R.

photos :
– Long Ma fut mon choc artistique de l’été, je crois. J’ai eu un coup de foudre pour son doux regard… Je vous partagerais des photos ! (Nantes, Les Machines de l’Île)
– Testouille photo avec Lilith en tant que cobaye, comme toujours.
– Message d’utilité publique en ces temps troublés, que nous devrions placarder partout  (Nantes, Les Machines de l’Île).

21 août 2015

3 commentaires

  1. Rochel

    20 août 2015

    Bonsoir Rozenn,
    Cela fait bien longtemps que je te suis. Je t’ai vue prendre peu à peu confiance en ton talent et je trouve dommage de laisser cette partie de toi de côté.
    Tu as un don pour le dessin, n’en doutes jamais.
    Bien amicalement,

    Rochel.

  2. Rozenn

    20 août 2015

    Merci beaucoup pour ce commentaire, Rochel, ça me fait bien plaisir !
    Il faudrait, je pense, que je prenne le temps d’expliquer un peu les raisons de l’abandon du dessin (et il y en a des tas !). J’ai mis beaucoup de temps à faire le deuil, et aujourd’hui je ne regrette pas du tout, que ce soit ces nombreuses années passées le crayon (ou le stylet) à la main, ou le fait d’avoir pris la décision de tout stopper 🙂

Laissez votre commentaire