• Pas de produit dans le panier

En savoir plus : Les bijoux de l’Onirographe

 

Voilà longtemps que je ne vous avais pas vu, mon cher. Quel plaisir de vous retrouver ! Prenez place, venez. Il fait bien chaud près de la cheminée, vous semblez avoir besoin de vous réchauffer après votre voyage. Quel froid !
Alors, quelles nouvelles depuis notre dernière rencontre ? Oh, vous avez bientôt terminé votre étude ? En voilà une excellente annonce ! J’ai d’ailleurs pensé à vous, l’autre jour, j’ai découvert d’étranges plantes et je me suis dit qu’elles pourraient figurer dans votre herbier. J’en possède quelques échantillons dans mes bagages, je vous les confierai.
De mon côté ? J’ai mis au jour deux ou trois contrées intéressantes. J’ai aussi eu l’occasion de croiser la route des Sœurs du Silence. Les fameuses, oui ! Ces femmes sont incroyables : des religieuses doublées de formidables guerrières… et pas un mot ne s’échappe de leurs bouches ! L’on prétend qu’il s’agit là de la source première de leur pouvoir…

Pour tout vous dire, j’en ai rencontré une il y a une lune de ça, dans un charmant village comme celui-ci. Une belle jeune femme, à peine sortie de l’adolescence, qui aurait anéanti une armée entière d’un seul regard tant elle me paraissait déterminée. Elle a rompu son vœu de silence ; elle savait qui j’étais, bien entendu, et quel genre d’explorateur je suis… Voyager de rêve en rêve n’est pas discret, m’a-t-elle dit. Elle me surveillait depuis un moment, ce qui m’a particulièrement surpris : je ne m’imaginais pas suivi. Saviez-vous que certaines d’entre elles possèdent le pouvoir des songes ? Elles sont comme nous ! Les marcheuses de rêves guettent les allées et venues de notre Guilde depuis le début ou presque. Ainsi, mon interlocutrice m’a mis en garde : nous devrions faire très attention, prendre d’infinies précautions lors de nos voyages.
Pourquoi ? Je l’ignore ! Elle n’a pas voulu me le confier. En revanche, elle m’a donné son médaillon, celui qu’elles portent toutes autour du cou, et m’a recommandé d’aller voir une autre Sœur dans ce monde-ci. Voilà la raison de ma venue sur ces terres. Attendez, je vais vous le montrer.
Il est magnifique, ce bijou, n’est-ce pas ? L’on raconte que les pierres de ces colliers n’appartiennent à aucun des mondes dans lesquels on les exhume. C’est un trésor inestimable que m’a offert la Sœur… mais je crois qu’au-delà de l’objet, les possibilités qu’il m’ouvre se révéleront plus précieuses encore. Filius cherche depuis longtemps à approcher les Sœurs car il a tant de questions à leur poser…
S’il est envieux que je m’y rende ? Et pas lui ? Oui, bien entendu, vous connaissez Filius ! Mais il ne m’en a pas voulu. Il est heureux, au contraire. Le travail de la Guilde consiste à recueillir les histoires et les sagesses des autres mondes. J’en suis l’agent autant que lui, nous sommes investis d’une même mission.
Tout comme vous, mon cher ! Qui sait quels trésors nous allons encore découvrir ?

 

Laissez votre commentaire