• Pas de produit dans le panier

Punaise (des mots plus grossiers me sont venus en premier lieu), mais où est donc passé ce mois de juillet ? L’année dernière déjà, il a filé à toute vitesse (mais j’étais malade et préoccupée). J’ai l’impression de n’avoir eu le temps de rien ce mois-ci, alors qu’en fait, je n’ai pas arrêté. Par chance, il fait bon, presque frais, et les nuages sont de retour ces derniers jours.

Quoi de neuf en juillet ?

1 — Comme prévu, j’ai terminé le projet Lighthouse, alias le Phare breton, alias le Far breton. Un beau bébé de presque 650 000 signes (mon deuxième plus gros roman après Elisabeta) dans lequel il me tarde de replonger. J’ai eu du mal à le commencer, avouons-le : ce roman a été totalement improvisé, pas prévu, et écrit pour « des gens ». J’ai du faire connaissance avec deux nouveaux protagonistes (ainsi qu’un certain nombre de personnages gravitant autour), la rencontre n’a pas été évidente. De plus, j’ai été prise d’une envie de bijouter terrible impossible à me débarrasser, qui a précipité le retour des bijoux sur mon site, du coup la rédaction de ce roman a été chaotique. Mais j’ai vaincu. Et je suis contente de moi : le plan initial s’est considérablement développé, tout un tas de choses s’est greffé au texte, ce qui fait que je suis assez satisfaite.

2 — Comme prévu aussi, les bijoux sont enfin disponibles dans la boutique ! Enfin, une première moitié (la seconde arrive ce weekend) puisque je n’ai pas eu le temps de tout faire. L’idée de proposer des petites histoires avec les bijoux était chouette mais extrêmement chronophage… Pourtant, c’est un très chouette exercice pour 1) se connecter à la source même quand on n’est pas en période d’écriture et 2) pour développer et creuser des aspects inattendus de ses histoires. Bref, il me reste encore une dizaine de textes à écrire et de bijoux à entrer dans la boutique, rendez-vous ce weekend !

3 — Comme pas prévu, j’ai changé un peu le design du site (en fait, j’ai changé de thème car l’ancien devenait chiant à mettre à jour). Tout n’est pas parfait, il reste encore des trucs à régler, mais au moins, l’essentiel est là. J’ai déjà prévu d’écrire quelques billets (certains brouillons dorment depuis des lustres dans le blog) : sur la politique, mon refus de morceler les différents aspects de mon boulot (et par conséquent de ma propre vie), le test de la tablette reMarkable (ouiiiiii, je saiiiiiiiis)… mais ça risque de ne pas être pour le mois d’août. On verra si l’envie est au rendez-vous. En attendant, j’ai corrigé et augmenté pas mal de pages (mais ce n’est pas encore terminé) : À propos, l’autrice, le Grand Projet, le nom d’Onirography, les bijoux, Informations sur les bijoux, la FAQ, et la boutique, aussi.

4 — Je n’ai pas eu le temps de me plonger dans la correction de Clairvoyants, comme je le souhaitais le mois dernier. Les bijoux devaient être mis en vente à la rentrée, pas ce mois-ci, ce qui a provoqué un décalage de mon planning, et ce n’est pas terminé… Pourtant, j’étais motivée (je le suis toujours), j’ai reçu toute une liste de réajustements intéressants et indispensables de la part de coupine Sophie qui a encore bien voulu me donner son avis sur le premier jet du roman (encore une fois, grâce lui soit rendue), donc ça devrait bien se mettre (en retard).

 

Et sinon, en juillet, il a eu aussi : l’anniversaire de la disparition de Chester et un autre anniversaire un rien amer, le jour où j’ai réalisé que j’en faisais trop, le retour de ma passion pour le #DirectAN avec l’affaire Benalla (qui retombe, je suis déçue), un kouign-amann raté, un groupe sur FB, cette photo de la Coupe du monde

Les lectures du mois : je n’ai pas lu grand-chose encore une fois, mais c’est toujours compliqué de lire autre chose lorsque l’on écrit soi-même. Il y a eu Des sorciers et des hommes de Thomas Geha (Bibi qui lit de la fantasy, le monde va s’arrêter de tourner) et en ce moment, je me suis replongée dans la première saison des Foulards Rouges de Cécile Duquenne, un bouquin que j’avais adoré à la première lecture et que je kiffe toujours autant à la seconde.

Et en août ?

J’espère bien avancer sur la correction du Far breton et la terminer aussi, tant qu’à faire. Ce n’était pas prévu, je devais enchaîner sur la correction de Clairvoyants mais j’ai décidé de changer pour élaguer un peu les projets entamés. Je savais qu’il ne fallait pas bosser sur deux projets en même temps, ça me perturbe et me dérègle, et mon organisation s’est transformée en foutoir. Et même en tentant de lâcher un peu de leste, je me rends compte que ça ne marche pas ; donc, tant pis, je garderai mon organisation militaire (en tant que fille de, ça ne changera pas trop) et resterai psychorigide sur les délais à tenir, comme avant. Ça m’embête car je voulais sortir Clairvoyants pour fin septembre mais ce ne sera pas possible.

Ce qui est sûr, c’est que lorsque le Far sera corrigé (en espérant lui trouver un titre plus sérieux, mais je sèche un peu), il s’envolera vers qui de droit et je pourrai commencer à ronger les ongles.

Pour le reste, je ne me prononce pas : ni sur Clairvoyants, ni sur les billets de blog cités ci-dessus, ni sur d’éventuels textes courts (en dehors de ceux qui accompagnent les bijoux).

 

Côté lecture, il y a deux choses que je dois lire, et c’est sur Wattpad : Cent visages de Thomas Geha (et oué, encore), ainsi que le début d’Éphémère de copine Sophie (et oué, encore), dont les extraits sur Instagram me retournent le bide à chaque fois.

Et le Chat qui kiffe la vie, comme toujours

Au weekend prochain pour les nouveaux bijoux !

 

ps : ah, oui, et dans deux jours… nous fêtons nos 10 ans avec Coliandre ! ❤️

2 commentaires

  1. MissHD

    25 août 2018

    Hello,
    Félicitation pour vos 10 ans ! Que ça dure toujours. 😉 Vers l’infini et l’au-delà ! 😀
    Je n’ai pas bien compris pour Far breton, c’est un roman que tu vas éditer ? Qui sera sur Wattpad ? Ou qu’on ne pourra jamais voir ? Pas clair… Et j’avous, je suis le web de trop loin pour le moment.
    Belle soirée,

  2. Rozenn

    27 août 2018

    Merci beaucoup ! Comme dit mon chéri, on en reprend pour 10 ans encore 😀
    Pour le Far breton, en fait c’est un roman que j’ai écrit spécifiquement pour une maison d’édition (que je connais depuis longtemps, ils me réclamaient un roman depuis un bout de temps). Là, le roman est parti chez eux et j’attends leur retour. Si ça les intéresse (rien n’est moins sûr, ça ne correspond pas forcément à leur ligne éditoriale), il sera publié chez eux, logiquement en 2020. Si ça ne les intéresse pas, je suppose que je le proposerai sur Wattpad et/ou en auto-édition 🙂

Laissez votre commentaire