Accueil Le Grand Projet

Le Grand Projet

Le Grand Projet (ou la Grande Histoire) : c’est par ce nom que je désigne, sur le net, l’ensemble de mes histoires, un multivers mélangeant les genres de l’imaginaire sous plusieurs formes (littérature, art, artisanat). Parce que j’aime à la fois l’écriture et la création de bijoux, j’ai décidé de raconter cette Grande Histoire par le biais de ces deux formes d’expression. L’on peut résumer ce Grand Projet par cette phrase : tout est lié.

Son véritable nom est en réalité le Plan de l’Onirographe (mais c’est beaucoup moins évocateur quand on en parle sur les réseaux sociaux).

En savoir plus : Onirography, l’origine du nom

 

C’est quoi exactement ?

Il s’agit, ni plus ni moins, que de mon grand œuvre, l’expression d’une histoire intérieure et d’une recherche artistique démarrée il y a bien des années, mais aussi d’un journal intime. J’aime raconter des histoires depuis toujours, peu importe le moyen (en vrac : écriture, illustration, bijoux, ainsi que customisation de poupées, créations d’objets, photographie…). Mais l’écriture est une discipline exigeante, dans laquelle j’ai tendance à m’immerger entièrement sans me laisser d’espace pour respirer, au point parfois de m’y noyer. À l’inverse, la création artisanale permet cette respiration : en créant des bijoux, on laisse les mains s’exprimer seules, on laisse place aux couleurs et aux formes plutôt qu’aux mots. Les deux, l’écriture et le bijou, font ainsi comme les deux plateaux d’une balance.

Mises bout à bout, mes histoires forment une grande fresque. J’inclus dans ce Grand Projet toutes mes nouvelles, mes romans et mes séries, qu’il s’agisse d’auto-édition ou d’édition classique. Parfois, ces textes sont indépendants les uns des autres, parfois non. En ce qui concerne les bijoux, ils font partie intégrante de ces histoires : certains illustrent quelque chose (une scène, un lieu, un personnage), d’autres apparaissent purement et simplement dans mes livres.

Quelques liens

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez lire ces billets :

À propos des livres

Voici quelques informations si vous souhaitez en savoir plus sur les livres du Grand Projet :

À noter : depuis mai 2018, la publication papier de mes livres auto-édités est suspendue pour une durée indéterminée
(lisez ce billet pour en savoir plus)

 

    • Comment est-ce organisé ? Les différentes branches que comprend le Projet se sont naturellement organisées en univers, rassemblant romans et nouvelles, selon les époques, les mondes, les civilisations, ou des personnages particuliers. Vous pouvez les découvrir en cliquant sur chacune des vignettes ci-dessous :

 

  • Par où commencer ? Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure, vous pouvez commencer par le livre que vous voulez ! Si vous aimez les nouvelles, Fêlures et 18.01.16 sont une bonne porte d’entrée ; si vous appréciez les vampires, il y a Elisabeta ; si commencer par une série ne vous rebute pas, je vous propose Tueurs d’anges (qui est le tome 1 de la série TOWN mais qui peut se suffire à lui-même si vous ne souhaitez pas aller au-delà). Et si vous hésitez, je conseille toujours de lire les livres dans leur ordre de parution, simplement pour des questions de style qui évolue (je considérerai toujours que mes derniers livres sont meilleurs que les premiers).

La liste des livres selon leur ordre de parution

 

  • Est-ce vraiment indépendant ? Ça l’est dans le sens où vous pouvez lire chacune de mes histoires sans lire les autres (du moins pour l’instant). Si vous faites attention aux détails, vous pourrez y découvrir des clins d’œil, des personnages en commun, des apparitions… Ce sont parfois de simples clins d’œil, parfois des éléments plus importants qui seront développés dans des histoires futures. Certains romans, comme vous pouvez le voir sur ce schéma, forment des suites à plusieurs autres histoires : il s’agit de Straif, L’exode et le Dernier Roman (les titres des deux derniers sont provisoires). Ceux-là ne seront pas indépendants et nécessiteront d’avoir lu les précédents. Il faudra, par exemple, avoir tout lu pour envisager le Dernier Roman.

  • Doit-on tout lire ? Si vous ne souhaitez pas lire toutes mes histoires, vous n’êtes pas obligé·e. Les différents textes sont indépendants les uns des autres dans un premier temps, et se suffisent à eux-mêmes. Ils se rejoindront bien plus tard, et à cette occasion, j’alerterai les lecteur·ices qu’il ne s’agit plus de livres indépendants et qu’il faut avoir lu les précédents.

À propos des bijoux

Voici quelques informations à propos des bijoux :

  • Comment s’intègre la création de bijoux dans ce Grand Projet ? Dès le départ, la création de bijoux a fait partie intégrante de mes histoires, et en a inspiré un certain nombre : en gros, des histoires ont inspiré des bijoux qui ont inspiré d’autres histoires… Il y a deux héroïnes créatrices de bijoux dans mes romans, par exemple, qui ont m’ont inspirée plusieurs collections. Certaines pièces illustreront des histoires, des lieux ou des personnages, d’autres apparaîtront dans ces histoires… Les possibilités sont infinies ! Vous pouvez en apprendre plus en lisant ce billet.

  • Pourquoi des bijoux ? J’ai toujours voulu créer des objets, bricoler, apprendre une forme d’artisanat, mais je suis plutôt du genre ‘bricoleuse du dimanche‘, dans le sens où je n’ai jamais voulu investir du temps dans l’apprentissage, et donc je n’ai jamais créé des choses achevées, intéressantes ou bien faites. J’ai essayé par hasard la création de bijoux fantaisie (des modèles somme toute très classiques) et j’ai aimé la minutie et la patience que cela a nécessité. De plus, le bijou est un objet particulier, précieux, chargé de valeur (artistique, sentimentale, financière, aussi, un aspect à ne pas négliger), aux multiples inspirations, parcourant les différentes époques de l’histoire…
    Je possède des bijoux qui ont énormément de valeur à mes yeux : une bague offerte par mon amoureux, un pendentif que mon grand-père avait offert à ma grand-mère (tous les deux décédés aujourd’hui), un pentacle en argent que j’ai depuis près de 16 ans… Avec mes précédentes boutiques, j’ai eu l’occasion de réaliser des milliers de bijoux, dont certains ont été portés lors de mariages ; un certain nombre d’autrices francophones ont fait pas mal de dédicaces en salon avec mes colliers autour du cou, et je connais plusieurs personnes qui en portent tous les jours. C’est une façon de faire exister mes univers dans le vrai monde, et j’adore ça, de la même façon qu’on lit et apprécie un de mes livres.

Pour en savoir plus sur la fabrication et les caractéristiques des bijoux que je créés, rendez-vous sur la FAQ correspondante.

Voir les bijoux