• Pas de produit dans le panier

Souvenirs d’encre

Bien le bonjour,

Souvenirs d'encreje vous propose aujourd’hui de la lecture !

Voici un texte inédit, Souvenirs d’encre, qui parle donc de tatouages et d’amnésie. Avec, en tant que protagoniste, un certain Oxyde, le même qui se balade à la toute fin de l’ancien épilogue Tueurs d’anges. Je compte bien réserver tout un roman à cet énigmatique monsieur… Mais ça, ce sera un des romans que je compte écrire l’année prochaine ! (insérer ici le cri de désespoir d’une auteure qui ne peut pas se permettre de faire le NaNoWriMo, comme tous les ans).

Voici tous les liens pour lire ce texte :

Lire en ligne
Lire sur Wattpad (inscription requise)

Une bonne lecture, et n’hésitez pas à me donner votre avis !

Pluie & Rouille

Bonjour !

Hop, j’ajoute encore une nouvelle à la Bibliothèque ! Pluie & Rouille se trouvait (encore une fois) au sommaire du Rêve du Prunellier. Cette nouvelle a été écrite en 2004 (je crois que le fichier d’origine est le plus vieux que j’ai dans mon ordi parmi dans mon dossier ‘Textes’) et a été remaniée une première fois en 2011 pour le Prunellier. Pour le coup, je l’ai entièrement revue et corrigée, elle va maintenant de pair avec L’attrape-rêves publiée l’autre jour. J’espère qu’elle vous plaira !

Après ça, les quelques nouvelles que j’avais en stock seront mises en ligne, et je compte bien en garder encore quelques autres sous le coude (pour un truc que je prépare dans mon coin) (et je ne dirai rien) (même sous la torture).

En ce qui concerne Tueurs d’anges, j’arrive peu à peu à me détacher de ce texte et m’engage dans autre chose. Pas de NaNo pour moi encore, comme tous les ans le mois de novembre est consacré à la préparation des fêtes pour Unseelie, à mon grand désespoir… Non pas à cause de la boutique, mais parce que je ne pourrais mas m’immerger dans un texte grand format d’ici janvier ou février ! Mais je ne compte pas laisser mon clavier pour autant, il y aura pas mal de nouvelles comme dit précédemment, mais aussi un scénario BD que je voudrais boucler pour la fin de l’année. En attendant l’année prochaine pour les 2-3 romans prévus 🙂

Lire en ligne
Lire sur Wattpad (inscription requise)

A bientôt !

 

L’attrape-rêves

Bien le bonjour,

L'attrape-rêvesje poursuis la mise en ligne de quelques nouvelles écrites par Bibi, avec aujourd’hui L’attrape-rêves. Il s’agit d’une petite histoire écrite en début d’année, un texte personnel et un personnage, Lili, qui reviendra plus tard (elle apparaît dans un de mes romans et dans la nouvelle Un goût de pluie et de rouille, dans le Prunellier) pour un thème que j’aime beaucoup, celui des rêves. Le texte est disponible à la lecture sur Wattpad, et au format PDF, pour celles et ceux qui ne veulent pas s’inscrire sur Wattpad. C’est aussi le cas pour Poe et Échos du froid. Vous pouvez les retrouver dans la Bibliothèque !

Lire en ligne
Lire sur Wattpad (inscription requise)

A bientôt !

Sur la route (dala dala lalalala)

Bien le bonjour,

lo-machines14me revoilà de mes (toutes petites petites petites) petites vacances, prête à casser la baraque pour la rentrée qui vient. La fin de l’été, c’est pour moi une victoire, ou presque : adios le soleil, adios les vacances, adios la chaleur, bon débarras, je ne vous aime pas. L’automne qui vient va me donner des envies de changement, comme tous les ans, que ce soit dans mon chez moi, dans mon armoire, sur mon établi ou sur mes sites, et — oh ! — c’est ce qui va se passer ! Je vais réinitialiser totalement Oniro, pour ses bientôt 10 ans, et dire au revoir, définitivement, à ma facette d’illustratrice. C’est un peu comme si je laissais s’échapper une de mes personnalités, voyez. Pas simple. Mais je ne regrette pas d’avoir décidé de ne plus dessiner, de ne plus peinturer, parce que c’est comme ça, je n’étais pas faite pour ça. Je préfère les mots aux pinceaux.

D’ailleurs, en parlant de mots : je vous l’annonce ici, une de mes nouvelles a été ajoutée au sommaire d’une prochaine anthologie de chez Rivière Blanche, le fameux ‘Destination Routes de légende‘, dirigée par Jérôme Akkouche et la Grande (avec un G majuscule) Estelle Faye. Je suis très heureuse que mon petit texte-écrit-par-une-inconnue ait été retenue, surtout celui-là : cette nouvelle s’intitule (si le titre ne change pas) Rouge, et sonne comme un point-virgule, une phrase qui ne se finit pas vraiment mais qui prend un nouvel essor. J’ai écrit ce texte pour exorciser une peine, un traumatisme, dont je vous parlerai quand le temps sera venu, et le fait qu’il ait été accepté dans l’anthologie me fait penser à un signe que l’Univers m’enverrait. Bref, Bibi is happy.

lil3

Maintenant que le 15 août est passé, donc, et que la rentrée s’annonce à grands pas, j’attaque la dernière partie de l’année en étant à l’heure sur mon planning écritural :  j’ai terminé le premier jet du Deuxième roman de l’année, et je vais pouvoir me mettre aux corrections, là-maintenant-tout-de-suite ; puis il sera temps de penser à ce projet de scénario BD que je mitonne depuis des années avec le Soleil étoilé de ma vie ; et enfin, peut-être, le Troisième roman de l’année, avant Noël (mais pas pendant le NaNoWriMo, à mon grand désespoir ça tombe durant la période de préparation des fêtes de fin d’année pour Unseelie). Oui, rien que ça, donc.

Dans mes bonnes résolutions de la rentrée : raconter plus de trucs sur ce blog, répondre aux commentaires, partager mes essais photo, répondre aux commentaires, faire le ménage dans les différentes rubriques du site, répondre aux commentaires, tenter de ne pas succomber au coup de mou boutiquier qui me prend depuis quelques mois maintenant, répondre aux commentaires.

machines12

Bref, sur ce, soyez sages !

R.

photos :
– Long Ma fut mon choc artistique de l’été, je crois. J’ai eu un coup de foudre pour son doux regard… Je vous partagerais des photos ! (Nantes, Les Machines de l’Île)
– Testouille photo avec Lilith en tant que cobaye, comme toujours.
– Message d’utilité publique en ces temps troublés, que nous devrions placarder partout  (Nantes, Les Machines de l’Île).

Onirography.bzh !

(oui, je mets Lilith pour illustrer ce billet)

Bonjour !

Je suis très heureuse de vous partager cette petite new qui n’est peut-être qu’un détail pour vous, mais pour moi, ça veut dire beaucoup !

Je suis avec une impatience non dissimulée l’aventure du .bzh depuis le début. L’idée d’une telle extension me plaisait énormément, et je me disais que j’adorerais avoir une telle adresse pour mon site personnel : onirography.bzh.

Du coup, j’ai attendu, et dès que j’ai pu, j’ai commandé l’url onirography.bzh, histoire de l’avoir au plus vite. C’est aujourd’hui que cette adresse est disponible, et vous pouvez d’ores et déjà vous y rendre pour atterrir sur mon site chéri ! Même s’il ne s’agit que d’une redirection, je suis vraiment contente de vous la partager enfin.

La culture bretonne est une culture qui m’est chère, porteuse de magie, de grisaille, de légendes, elle est enracinée en moi depuis toujours, et que cela puisse transparaître jusqu’à ma présence en ligne me ravit.

Vous pouvez suivre l’aventure du Pik BZH sur le site de l’association qui a porté le projet jusqu’au bout, merci à elle !