En octobre

Voilà un bout de temps que je veux reprendre mes bilans mensuels, arrêtés en fin d’année dernière. J’espérais à l’époque proposer quelque chose de moins formel, plus sur le ton du journal de bord un rien fantaisiste, mais force est de croire que ça n’a pas fonctionné. De plus, je me suis rendu compte que ces bilans réguliers et formatés m’avaient beaucoup aidée à l’époque, car ils me  permettaient de mesurer le travail réalisé au fil des semaines, à suivre (plus ou moins) (plus moins que plus) mon planning, et que les arrêter avait vraiment contribué à ajouter un peu de bordel dans mon cerveau bien encombré. J’en avais parlé dans un précédent billet : alors que j’ai passé des mois à courir après le temps en ayant l’impression de n’avoir rien foutu, j’ai réalisé qu’en vrai, j’avais écrit et publié 4 livres cette année, sans compter le travail fait pour Rue de Minuit. La preuve qu’il y a un problème, non ?

En octobre, donc

J’ai pas mal bossé en sous-marin en octobre, sur deux fronts : la correction d’Érèbe et la préparation de Rue de Minuit – et j’ai aussi ajouté le revamping du présent site. Les échéances se suivent depuis le début du mois :

  • le 10 sortait Miroirs, la nouvelle écrite avec Sophie Castillo pendant le premier confinement. J’en ai parlé dans ce billet : c’était un vieux projet que nous n’arrivions pas à concrétiser, et il a fallu une pandémie mondiale pour que nous puissions enfin nous y mettre. Les 10 exemplaires du livre se sont vendus comme des petits pains !
  • Le 31 sortait Érèbe, la version longue du roman Il neige sur Érèbe publié sur Wattpad en 2017. C’est un texte dont je suis très fière, qui concrétise tout ce que j’ai appris en matière d’écriture et de dramaturgie ces dernières années, et qui annonce plein de belles choses pour la suite du Grand Projet (nous en sommes à la moitié !). De plus, il a eu le droit à deux éditions, une classique et une plus luxueuse, toutes les deux magnifiques grâce à l’illustration de mon chéri. Pour en savoir plus, c’est sur ce billet que ça se passe (et la fiche du livre). J’ai hâte d’avoir votre avis, maintenant !
  • Le 13 novembre, c’est l’ouverture de Rue de Minuit ! J’en parle plus bas dans ce billet.

 

À mon grand regret, j’ai dû annuler/reporter un certain nombre de choses que je voulais faire : une nouvelle pour Halloween, mettant en scène Oxyde, écrire plein (pleeeeeein) de pages d’histoire sur MidnightCity.fr, commencer le plan de mon prochain roman, Marcheurs de rêves, et l’écrire avant la fin de l’année (cet été j’espérais même l’écrire pendant le NaNo, ce qui faisait preuve d’un optimisme béat)… Résultat des courses, je me suis retrouvée avec les bras et le cou en compote : mon épaule droite est atteinte d’une capsulite depuis le début de l’année, l’épaule gauche a eu un début de tendinite, ma nuque s’est retrouvée coincée… Bref. Si on ajoutait à ça l’anxiété, le stress et tout le reste, il était temps de ralentir. Maintenant ça va mieux :)

Quelques petites choses sympas :

  • Dam a écrit Les Passages Oniriques, une nouvelle mettant Oxyde en scène pour Halloween, en prise avec un drôle d’esprit… J’ai beaucoup rigolé en lisant ce texte, je vous incite à en faire de même : il est à lire sur Wattpad !
  • Sophie, encore elle, a écrit un texte court mettant son personnage Eden en scène dans la Cité de Minuit. Ça s’appelle Errance et c’est un petit quelque chose écrit à l’occasion de l’ouverture prochaine de Rue de Minuit, à lire sur son site !
  • Une nouvelle maison d’édition est née, Argyll, promettant plein de belles choses dans la SFFF française. Si j’en parle, ici, c’est que mon chéri y participe ! Vous pouvez voir ça sur Instagram (et Facebook aussi)
  • Laird Bob Fumble a écrit une incroyable chronique sur Elisabeta. Ce qui fait vraiment très plaisir, déjà, mais aussi qui me conforte dans l’idée de continuer à publier mes bouquins, parce qu’ils sont lus et appréciés, et compris aussi, et ça, ça n’a pas de prix. Vous pouvez lire la chronique sur son blog (celles de Midnight City et de Night Travelers sont du même acabit).
  • Pour finir, et parce qu’on m’a souvent posé cette question ces dernières semaines, j’ai écrit un billet intitulé ‘Par quoi je commence ?‘, au sujet du Grand Projet. Vous y trouverez tout ce qu’il faut savoir pour commencer la lecture de mes livres : ordre, conseils, importance de tel ou tel titre… Maintenant vous savez tout ! L’article est accessible directement dans le menu tout en haut de la page, dans la rubrique Le Grand Projet.

 

Elf4asOWMAMRk7W
Un nouveau carnet !
ElcpxH4W0A08U-h
Début d'un nouveau cahier
EkNf1SNWAAEFkBf
Le cahier d'Érèbe parmi les autres
EkCkb5-VkAAM3XY
Le chachat !
EktF7RaW0AMfTEI
Tous mes beaux ♥

En novembre : Rue de Minuit !

Voilà le moment que j’attends depuis des mois : l’ouverture de la boutique ! Initialement prévue en mars/avril dernier, elle a été reportée en juillet/août, puis en octobre, puis en novembre… J’ai bien cru ne jamais l’ouvrir cette année, en réalité. Mais enfin, le grand jour arrive : Rue de Minuit ouvrira le 13 novembre 2020 ! Aujourd’hui, il est temps de vous parler un peu plus de ce nouveau bébé…

Petite fabrique d’objets étranges & oniriques

Vous commencez à me connaître, maintenant : je mets des histoires partout. Rue de Minuit ne fait pas exception ! Rue de Minuit, c’est un atelier caché dans une ruelle de la Cité de Minuit, dans lequel la tenancière récolte et raconte des histoires de sa ville et de ses habitants. On y trouvera des bijoux en premier lieu, bien que ces derniers disparaissent avec le temps ; il y a aussi des livres, de la papeterie, quelques goodies, et surtout des créations artisanales et artistiques : objets de décoration, livres décorés en exemplaire unique, etc. J’ai bien des projets pour la boutique, qui se concrétiseront à partir de l’année prochaine : 2020 a été assez compliquée à gérer, mes idées de départ ont pas mal évolué, d’autres n’ont pas pu se faire, mais je ne les oublie pas et j’espère y travailler dès que possible.

La boutique est jumelée avec le site MidnightCity.fr : ce dernier a bénéficié d’un relooking et rassemble toutes les histoires de la Cité de Minuit. Il y a une partie encyclopédique si vous ne connaissez pas les romans en question, des histoires (cachées ou non), l’énigme Un voyage sur l’Atlas (qui reviendra bientôt !), ainsi que tout ce qui se rapporte à Rue de Minuit.

 

Ouverture le 13 novembre !

Cette ouverture se fera en deux temps : les deux sites, RueDeMinuit.fr et MidnightCity.fr, ouvriront leurs portes en même temps au matin, ce qui vous permettra de les découvrir, de les parcourir, de lire les informations… Les premiers produits de la boutique (livres & papeterie) auront leur stock à zéro, ce qui fait que vous ne pourrez pas les commander. Ils seront disponibles le soir à 21h, avec la première salve de créations réalisées pour l’occasion.

Ensuite, le vendredi de chaque semaine, il y aura de nouvelles créations, et ainsi de suite jusqu’à Noël : cela me permettra de préparer vos commandes tranquillement, sans stress et sans trop encombrer les services de la Poste. Ces produits sont déjà planifiés ; il y aura une grande création (maisons, livres uniques) et entre 6 et 10 bijoux à chaque mise en vente.

Un billet sera écrit sur le blog de la boutique à cette occasion, accessible dès le matin, ce qui vous permettra de prendre connaissance des modalités de commande, ainsi de quelques informations. Vous pourrez aussi poser vos questions dans la journée, si besoin :)

EjeS8xKXcAIc1Op
Quelques colliers
IMG_7104
Les colis
IMG_6382
Des livres uniques
IMG_6240
D'autres bijoux

Raconter la ville

Je profite de ce billet pour vous dévoiler un type de création que je prépare dans mon coin depuis des mois et que je brûlais de vous montrer : il s’agit des maisons-lanternes ! Si vous me suivez sur Twitter, vous avez peut-être vu ce thread dans lequel je montre la réalisation d’une maison de Witches pour mon chéri. Eh bien, sachez que ce n’était pas la première fois que j’en fabriquais une ! Raconter les histoires de la Cité de Minuit fait partie de mes objectifs depuis que j’ai eu l’idée d’ouvrir cette boutique, alors quoi de mieux que la raconter à travers ses maisons ? Villes & maisons font partie des éléments récurrents de mes romans (l’on y trouve pas moins de trois villes d’importance, Town, la Cité de Minuit et Atlacoaya, et un certain nombre de personnages à la recherche d’un chez-soi qu’ils trouvent… ou pas), alors je tenais à ce qu’elles soient présentes dans Rue de Minuit.

Il s’agit d’objets de décoration précieux, faits main en pâte polymère ou en paper clay, autour de pots en verre (de confiture, surtout). Il y a dans chacune d’elles une bougie LED qui imite la flamme d’une bougie bleue. Et elles ont toutes une histoire !

J’espère que tout ceci vous plaira ! J’espère aussi que vous serez nombreux·ses à l’ouverture de la boutique, que j’attends maintenant avec impatience. À bientôt !

 

Photo d’entête : Yannick Pulver (Unsplash)

2 commentaires sur “En octobre”

  1. Ooh mais vivement vendredi!je croise les doigts pour cette nouvelle aventure qui fait déjà rêver…

  2. Que c’est beau ! J’admire énormément ton travail. J’attends vendredi avec impatience ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *