• Pas de produit dans le panier

Obeah man [pause illustrative]

Hier soir, j’ai viré mon chéri de son ordinateur pour lui piquer sa Cintiq. Il l’a depuis deux ans (?) et je n’avais jamais eu l’occasion de l’essayer, alors que j’en crevais d’envie il y a longtemps. L’engin est assez déstabilisant (surtout que je n’ai pas touché à un stylet depuis… juin dernier), alors je n’ai rien fait de particulier à part gribouiller par-dessus une photo. Mais c’était plutôt sympa et ça m’a permis de faire une petite pause dans mon Camp NaNo.

Le cobaye fut mon sorcier vaudou préféré, Tricky, parce que c’est un peu ce que j’écoute en boucle depuis des jours des semaines des mois.

Clic on ze picture pour voir en plus grand.

tricky

Au départ, je voulais faire un portrait de mon Oxyde, mais finalement ça a grave dérivé vers le portrait de fan énamourée. Et je le répète une nouvelle fois : je n’ai rien dessiné là-dessus, je n’ai fait que prendre une photo et repeindre par-dessus (pour cause de flemme, surtout). Cette testouille m’a permis de me rendre que, finalement, l’illu ne me manque pas tant que ça, et que je ne sais pas si je serais capable d’en refaire vraiment ensuite. Mes skills se sont peu à peu enfuis mais ce n’est pas si grave, après tout, il faut bien couper les branches pour laisser l’arbre grandir.

EDIT : et en plus le monsieur il est content sur Instagram, ça va me faire ma journée ❤️

Laissez votre commentaire