• Pas de produit dans le panier

Le jeu des questions-réponses (2e partie)

Voici la suite des questions-réponses ! La première partie se trouvait ici, pour rappel. Pas de spoiler pour cette fois, puisque l’on parle de mon rapport à l’écriture de façon générale 🙂

Sur l’écriture

* Que ressens-tu lorsque tu achèves un roman ? Quelle impression cela te laisse-t-il ?
Avant, j’étais complètement effondrée, j’avais l’impression de faire une dépression post-partum. On s’immerge pendant des semaines dans un texte et quand tout finit, on atterrit et on ne sait plus où on est. Il me fallait deux ou trois jours pour m’en remettre.
Maintenant, je ne sais pas trop pourquoi, c’est différent. Sans doute parce que je reverrai plus tard un certain nombre de mes personnages dans des histoires que je n’ai pas écrites. Mais c’est différent selon les romans : certains hantent plus longtemps que les autres, parce que ça dépend des raisons pour lesquelles je les écris.

* tu as été illustratrice avant d’être autrice, comment considères-tu la possible ou non communication de ces deux média aujourd’hui ?
Il y a quelques années, j’avais dans mes cartons pas mal de projets de livres illustrés, où le texte et l’image se côtoient pour raconter une histoire (une BD, mais sans les bulles). Aujourd’hui, ce serait bien trop compliqué et j’ai beaucoup trop de lacunes pour tenter ça, et puis je préfère me consacrer entièrement aux mots.
Je ne ferme pourtant pas la porte à quoi que ce soit : il est possible que je réalise moi-même des illustrations pour les couvertures de me romans, et j’ai récemment (et bien malgré moi) imaginé un projet dans lequel je ferai quelques dessins… Comme quoi, ne jamais dire jamais 🙂

* As-tu remarqué des thématiques particulières qui reviennent régulièrement dans tes écrits, volontairement ou non ?
Il y a plusieurs thématiques qui reviennent, en effet : le deuil et la séparation, la gémellité (et je ne sais pas pourquoi. Un jour je vais apprendre que j’avais un jumeau mort à la naissance, ou un truc du genre). La peur de la mort, aussi : j’ai plusieurs personnages qui vivent des ‘expériences de mort pas si imminentes mais qui viendront quand même‘, et qui en sont terrorisées (comme Ana ou Lili), mais je l’aborde aussi avec la vie éternelle (les vampires avec Elisabeta) et la réincarnation (euh… dans mon histoire globale, en fait). Et ce n’est pas toujours volontaire !

* Quelle est ta relation à ton lectorat, et comment l’existence de ce lectorat peut ou non influencer ou s’inviter dans ton esprit et tes considérations dans l’écriture ?
J’ai un tout petit lectorat fidèle qui me suit depuis quelques années, mais c’est vrai qu’il y a peu d’échanges sur mes histoires (à l’exception de celles & ceux qui ‘primo-lisent’ mes histoires longtemps avant leur parution, et qui sont devenus des amis pour certains).
Par contre, il y a très peu de chances pour que ce lectorat influence ce que j’écris, en tout cas sur le fond : mes histoires sont établies bien à l’avance, ma route est déjà tracée et je ne la dévierai pas 🙂

* Stephen King disait qu’on écrit tous pour une personne particulière, qu’elle soit réelle ou non, écrire c’est s’adresser à quelqu’un (parfois soi-même, ou une part de soi). Est-ce que tu sais qui serait ton Lecteur si on suit cette idée ?
Je me souviens avoir lu ça, en effet, et je me suis posée la question. Mais je n’ai pas l’impression d’écrire pour un Lecteur ou une Lectrice, en dehors de moi-même, car je n’ai pas forcément besoin qu’on lise mes histoires. Pire que ça, il n’y a pas si longtemps, je pouvais même dire que je n’avais pas besoin d’écrire ces histoires, que me les jouer dans ma tête me suffisait (bon, aujourd’hui, j’ai changé d’avis : j’ai déjà tant écrit que ce serait dommage de ne pas arriver au bout).

* D’où te viens ton nom de plume ?
Il ne s’agit pas d’un nom de plume, mais bien de mon vrai nom 🙂

* Comment organises-tu ton temps dans une journée ? Combien de temps sur les préparatifs d’un projet par jour ? Idem quand vient le moment de l’écriture ? Quand prends-tu le temps de faire tes bijoux ? Du coup, sur une semaine, comment découpes-tu ton temps ? (deux jours préparations, deux bijoux ?)
Alors, déjà, je ne réalise plus de bijoux, donc tout le temps qu’il me reste est consacré à l’écriture 🙂 (j’ai fabriqué quelques bijoux ces derniers mois, mais c’était surtout quand j’étais malade, je voulais simplement m’occuper (et il me reste encore tout un tas de matériel que je n’ai pas eu le courage de vendre).
Pour le reste, c’est une vaste question XD Pendant les phases d’écriture et de corrections, je bosse en général de 14h30 à 16h, puis de 16h à 19h30, et enfin de 21h30 à 23h30 (pas forcément tous les soirs, ceci dit) (je me calque sur les horaires de mon chéri). Je glande sur internet réseaute le matin et pendant des petites pauses toutes la journée. En fait, je ne suis pas forcément très cadrée mais je me discipline en me forçant à atteindre un certain quota, qui est de tendre vers les 20 000 signes chaque jour (les très bons jours, je dépasse les 40 000).
Pour les préparatifs d’un texte, c’est un peu plus souple et j’en profite pour m’occuper du reste, c’est-à-dire bosser sur mon site, écrire des billets, faire la newsletter, les mises en page des livres qui doivent être publiés, etc.

J’organise surtout mon temps en année, pour tout dire. Je me fixe un objectif et je gère ensuite comme je le peux, en prenant en compte tout ce qui éloigne du clavier (sorties, vacances, etc). Quand j’écris, je me mets en mode NaNoWriMo, c’est-à-dire que je ne m’arrête pas tant que je n’ai pas terminé un texte et je ne fais rien d’autre à côté. C’est pour ça que c’est plus facile d’organiser ça à l’année. Exemple concret pour 2018 : je veux écrire au minimum deux romans, trois si c’est possible, et trois bouquins doivent paraître. En parallèle, il y aura aussi des nouvelles si l’inspiration vient, et un livre assez particulier à préparer pour 2019. Tout ce qui s’y rajoute sera du bonus. En partant de ça, j’organise mon temps comme je le veux/peux.

Et voilà pour le moment 🙂 Merci à C. Kean et à Xian Moriarty !

Le jeu des questions est toujours ouvert, si vous souhaitez en poser. Vous pouvez également rebondir sur les réponses dans les commentaires ! 🙂

Laissez votre commentaire