L’attrape-rêves

par Rozenn

Les marcheurs de rêves sont des sorciers à part : leur magie à eux, ils la puisent dans les rêves. En cela, ils sont différents, irascibles, désagréables. Surtout, ils ressentent constamment un manque qu’ils ne comprennent pas.

Lili fait partie de ces marcheurs de rêves et grâce à son don, elle survit à l’Apocalypse qui ravage notre planète. Mais elle ne sait que faire, où se rendre, quoi espérer. Elle rencontre Fañch, un ado mis à la rue par ses parents et ensemble, ils errent au hasard à la recherche d’une destination, d’un but, leurs failles et leurs douleurs grandes ouvertes comme des blessures.

Des douleurs qui, tour à tour, font avancer ou reculer, qui paralysent, qui donnent espoir ou découragent. Qu’espérer quand il n’y a que la fin au bout de la route ?

 

Le cycle de L’attrape-rêves se concentre sur le personnage de Lili, une marcheuse de rêves puissante incapable de maîtriser parfaitement son pouvoir. Elle est mêlée malgré elle à l’Apocalypse, mais pas seulement… Lili est l’un des trois personnages principaux de mon Grand Projet (avec Oxyde et Samuel).

Ce cycle comprend le roman Onirophrénie qui est un spin-off indépendant de la série TOWN (ce roman se déroule en même temps que le roman Tueurs d’anges), ainsi qu’une poignée de nouvelles. Par ailleurs, Onirophrénie forme un diptyque indissociable (et pourtant totalement indépendant) avec le roman L’Épine Noire, et le cycle de L’attrape-rêves est lié à celui d’Érèbe et à celui des Tisseurs d’encre.

Bonus

Sur le blog : la genèse du roman, ses prémices et ses inspirations

Genres : fantastique & post-apo

Romans

Nouvelles

Textes courts

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. Accepter En savoir plus