Érèbe, mon prochain livre !

Il est temps de vous parler de la parution prochaine d’Érèbe ! J’attendais de recevoir le second exemplaire de vérification pour écrire ce billet, c’est maintenant chose faite. D’ailleurs vous pouvez le voir sur la photo : il y aura deux éditions différentes ! Je vais tout vous expliquer…

 

Il faut du temps

Érèbe, c’est une vieille histoire. Je l’ai écrite une première fois fin 2017, dans un élan romantique et victorien qui m’est venu comme ça, sans que je comprenne trop (ma lecture du Cirque des Rêves y était sans doute pour quelque chose). Le Grand Projet n’avait pas encore autant d’ampleur, et Érèbe n’avait AUCUNE importance dedans, si bien que je me suis lancée sans trop réfléchir. Après avoir rédigé 5 ou 6 pages de résumé dans les grandes lignes, j’ai écrit ce tout petit roman en quelques jours, juste comme ça.

Ça s’appelait Il neige sur Érèbe : une petite romance mignonne (même si ça n’en respecte pas les codes) et une vaste histoire de famille comme je les aime, sur fond de magie des rêves et de mondes parallèles. Mine de rien, je venais de poser les bases de ce sur quoi je travaille en ce moment, c’est-à-dire les fondations du Grand Projet et la mythologie des marcheurs de rêves (l’objet de mon prochain bouquin). Le texte était court, avec des chapitres riquiqui postés sur Wattpad de manière régulière ; cette histoire est même devenue la préférée de nombre d’entre vous (comme mon chéri), ce que je n’avais pas anticipé. Si bien qu’un jour, à peine quelques semaines après avoir posté le dernier chapitre sur Wattpad, j’ai décidé d’écrire une version longue.

Il y avait beaucoup à raconter, en vrai, trop de choses élipsées dans la version courte. J’avais pourtant fait un arbre généalogique très précis, toute une chronologie d’événements qui ont eu une incidence sur l’histoire de Lisbeth et d’Elliot, mais voilà : on n’en savait rien. Ce n’était même pas esquissé, juste évoqué de-ci de-là, et j’avais une grande impression de manque.

 

Version courte vs version longue

Mais l’écriture de la version longue a tardé : il y a eu entre temps la parution du Phare au Corbeau, puis le délire vagabond de Midnight City qui ne m’a jamais quittée, et enfin Sinteval que je devais écrire depuis bien avant. Érèbe a donc attendu avant que son heure n’arrive, mais ce n’était pas une si mauvaise chose en fin de compte. Ainsi, j’ai pu développé des pans entiers du Grand Projet, intégrer correctement le monde du Vide dans la trame comme il se devait, et surtout développer mes skills. Ces dernières années, j’ai appris beaucoup de choses sur la narration, la dramaturgie et l’écriture, et il fallait bien ça pour que le résultat soit à la hauteur.

Vous verrez, donc, que le roman a doublé de volume par rapport à la version courte. Je ne vais pas lister les différences (je comptais le faire sur une page de l’encyclopédie) mais sachez qu’elles sont nombreuses, et parfois surprenantes. D’ailleurs, si vous avez lu la version courte publiée sur Wattpad, oubliez-la : c’est cette nouvelle version qui compte désormais.

Je rajoute aussi que ce roman est totalement indépendant : même s’il s’inscrit dans le Grand Projet (et de manière trèèèèèèès importante), nul besoin de lire quoi que ce soit avant :)

L'édition classique

Un livre… Deux livres !

Je tenais à garder la surprise jusqu’à ce que je reçoive ce deuxième exemplaire de vérification : il y aura deux éditions différentes ! La première, classique, s’intégrera à mes autres livres : même format, couverture souple, et avec un pelliculage mat magnifique (comme Midnight City & Night Travelers). L’illustration a bien entendu été faite par mon chéri

Pour la deuxième édition, il s’agit d’un livre avec couverture rigide toilée, et une jaquette avec pelliculage soft touch (la classe, donc). Si le papier intérieur est le même que l’édition classique, la maquette est un peu différente puisque j’ai travaillé les titres des parties & chapitres pour les rendre tout jolis. Et, attention parce que c’est important : il ne s’agit pas d’une édition collector ! C’est une édition luxe du livre, qui n’est pas limitée en nombre d’exemplaires.

À noter que sur les photos, il ne s’agit pas des exemplaires définitifs mais bien d’exemplaires de vérification : il y a quelques éléments de travers et les couleurs ne sont pas toujours les bonnes (les bordures de l’édition luxe sont trop claires et trop saturées, par exemple).

L'édition luxe

Où, quand, comment ?

Le résumé :

Paris, 1888

Jeune fille de bonne famille, avide de liberté, Lisbeth se sent piégée dans une vie dont elle ne veut pas. Sa mère est morte quand elle était enfant, son père est froid et autoritaire, une étrange malédiction accable sa famille depuis toujours…

Alors que l’automne s’installe, des songes enchanteurs troublent son morne quotidien : elle entre dans un monde envahi par l’hiver éternel, un ailleurs où trône un splendide château blanc peuplé d’un unique habitant, Elliot, qui lui en apprend plus sur son pouvoir naissant, celui des rêves. Ainsi, chaque nuit, ils explorent Érèbe et ses merveilles, comme dans un conte de fées.

Mais les contes de fées, tout comme les rêves, peuvent vite tourner au cauchemar, et les malédictions rattrapent toujours ceux qui cherchent à les fuir…

erebe-classique
Édition classique
erebe-collector
Édition luxe

Les infos :

  • Les deux livres sortiront en même temps le 31 octobre 2020
  • Ils seront disponibles sur Lulu dans un premier temps, puis sur Amazon dans les semaines qui suivront (et en librairie normalement)
  • L’édition classique : 396 pages, 20 € (ISBN 978-2-490040-13-1)
  • L’édition luxe : 356 pages, 40 € (ISBN 978-2-490040-14-8)

 

À noter que l’édition luxe est fabriquée en Angleterre : les délais peuvent être un peu plus longs avant de recevoir votre livre (si vous commandez l’édition classique en même temps, les deux livres seront fabriqués en Angleterre). N’hésitez pas à me demander si jamais vous voulez en savoir plus sur les délais, la fabrication, etc.

 

Voilà ! J’espère que vous aimerez Érèbe autant que j’ai aimé l’imaginer et l’écrire :)

Les deux jolis ensemble !