Érèbe

Guide & résumé

Cette page comprend :

– un résumé complet du roman Érèbe
– une liste des personnages et de leur rôle dans le roman
– les liens avec d’autres romans
– l’arbre généalogique contenu dans le livre

À lire aussi :

Les pouvoirs des marcheurs de rêves

Lisbeth St. John a 23 ans. Elle vit en 1888 à Paris, en compagnie de son père Christopher ; sa mère Margot est décédée quand elle était enfant. Lisbeth n’a manqué de rien pendant son enfance mais son père a changé du tout au tout à la mort de son épouse et est devenu très froid envers sa fille, comme s’il lui reprochait quelque chose. Depuis des années, ils se parlent peu. Par dessus le marché, Christopher presse Lisbeth de se remarier, alors qu’elle est veuve et qu’elle ne souhaite pas avoir un nouveau mari ; elle préfèrerait travailler mais son père s’y oppose.

Son morne quotidien change quelque peu alors que l’automne survient : elle fait des rêves étranges, dans lesquels elle arpente une forêt enneigée. Elle peut même y voir un château tout blanc, comme pris dans la glace. Ces rêves lui plaisent beaucoup dans un premier temps, mais elle se rend compte très vite qu’il y a comme une présence, qui l’effraie particulièrement. En réalité, elle découvre qu’elle partage ces rêves avec quelqu’un d’autre, un jeune homme du nom d’Elliot.

Elliot, lui, a son âge et vit à Londres. Il est marcheur de rêves oniromancien : il voit le futur dans ses rêves. Il est également un gardien d’Érèbe, le monde onirique dans lequel Lisbeth le rencontre, une sorte de monde accessible uniquement dans le rêve qu’il peut modeler à sa guise, et qu’il doit protéger. Il tient cette mission de sa famille, les Valentine, une famille britannique qui existe depuis des siècles et dont les membres ont souffert. Elliot ne veut pas de sa mission, il veut échapper à l’influence de sa famille et se consacrer à l’étude d’Érèbe en toute liberté. Mais il sait qu’il ne pourra pas et, pire, il sait ce que la présence de Lisbeth dans ce monde signifie.

Ils font donc connaissance, se découvrent des points communs, et s’apprécient de plus en plus. Elliot cache la vérité à Lisbeth, et cette dernière découvre Érèbe en tombant amoureuse de son gardien. Mais elle se rend compte au fur et à mesure que ce dernier lui ment, et elle a du mal à l’accepter, sans compter que son père revient à la charge au sujet d’un futur mariage. Son ami Louis de Faÿ a refusé de se marier avec elle mais Christopher n’en a manifestement pas fini.

Avec le temps, Lisbeth et Elliot se rendent compte de leurs sentiments l’un envers l’autre, par l’entremise d’Érèbe qui, comme il s’agit d’un rêve, reflètent leurs émotions. Ils s’attachent à modifier le monde, le couvrant d’arbres et de neige, et l’explorent pour en découvrir les secrets. Ils mettent ainsi au jour des endroits cachés qui ressemblent à des versions précédentes du rêve, et c’est ainsi que Lisbeth en apprend un peu plus sur Elliot.

Puis, un jour, elle apprend qu’elle est elle-même une gardienne, et que sa famille, les St. John, sont mêlés à cette histoire depuis aussi longtemps que les Valentine. Pire que ça, elle découvre qu’ils sont opposés depuis des siècles et que cela a conduit à des tragédies : des morts, des suicides, des vies ruinées… Elle découvre ainsi la cause du malheur qui frappe les St. John depuis toujours. Cela, c’est Christopher qui le lui dit : il a été gardien d’Érèbe avant elle et a perdu son don à sa naissance. D’une certaine manière, il considère qu’elle lui a volé sa mission. Il cherche donc à reprendre Érèbe aux Valentine et veut que Lisbeth s’en charge.

Mais Lisbeth ne veut pas, car elle ne veut pas faire de mal à Elliot. Elle lui révèle qu’elle est au courant de tout et s’aperçoit, par la même occasion, qu’Elliot savait la vérité. Ils passent une nuit ensemble, mais le rêve s’arrête brutalement : malheureusement pour elle, Elliot semble prêt à tout pour garder le contrôle d’Érèbe, alors elle s’en va et décide de ne plus jamais le revoir, à la fois attristée et en colère. Quand elle rencontre Louis après cet événement, il lui révèle qu’il est lui aussi marcheur de rêves ; elle en profite pour lui demander de l’aide pour s’arracher à l’emprise de son père, pourquoi pas en se mariant avec lui, mais Louis refuse.

En réalité, de son côté, Elliot n’est pas spécialement d’accord pour se battre contre Lisbeth, surtout parce qu’il sait ce qu’il doit faire : soit réussir à lui arracher son don pour l’empêcher d’entrer à Érèbe, soit la tuer. Et il ne veut faire ni l’un ni l’autre. Sauf qu’il n’a pas le choix, car sa famille lui fait peur : ses membres sont prêts à tout pour parvenir à leurs fins. Aaron Valentine, un cousin éloigné d’Elliot, va même jusqu’à menacer la mère de ce dernier, Emily, pour le forcer à accomplir sa mission.

En fin de compte, Lisbeth et Elliot se retrouvent à Érèbe, après un bref affrontement qui n’a pas d’autre conséquence que de détruire leur château. Ils y croisent Christopher : grâce à la magie, il est parvenu à revenir à Érèbe alors que ça n’aurait jamais dû être possible. C’est à cette occasion qu’il réussit à faire son deuil de sa femme, de ce monde et de sa magie, et promet aux deux amoureux de tout faire pour que cessent les hostilités entre leurs deux familles.

Lisbeth part donc à Londres, pour vivre dans la maison des St. John ; elle y retrouve la gouvernante de son enfance, ainsi qu’une vaste bibliothèque d’archives familiales qu’elle étudie dans l’objectif de comprendre Érèbe, la magie du rêve et leur mission. En parallèle, Elliot, qui est à Londres lui aussi, doit fuir de son petit appartement : des tueurs sont à ses trousses. Il est blessé mais réussit à s’échapper et à retourner chez sa mère, qui pense qu’il s’agit d’hommes envoyés par Aaron pour le forcer à continuer sa mission.

Plus tard, Elliot décide d’abdiquer : il renonce à sa magie pour permettre à Lisbeth de remporter le contrôle d’Érèbe, et donc de faire en sorte que les Valentine ne lui causent plus de problèmes. De plus, il a de plus en plus de visions du futur montrant que tous les membres de sa famille, mais aussi lui-même, Lisbeth et Christopher, mourir lors d’une fusillade dans le manoir des Valentine. Cette oniromancie lui fait très peur. Mais l’abdication donne l’effet inverse que celui attendu, car Aaron lui en veut terriblement et veut se venger. Avec son oncle Saul, le chef de la famille, il embauche des espions pour tenter de retrouver la trace de Christopher et de Lisbeth afin de les éliminer.

Les semaines passent et Lisbeth s’inquiète : elle n’a plus eu signe de vie d’Elliot depuis des semaines. Elle ignore tout ce qui s’est passé et ne sait pas qu’il a abdiqué, et n’a aucun moyen de le savoir. Elle continue son travail d’études en parallèle et découvre peu à peu le passé des St. John et des Valentine : en 1460, deux de leurs ancêtres ont eu la mission d’une vieille femme de protéger conjointement un monde caché dans le rêve ; en 1699, un St. John tue son ami par accident, mais le fils de ce dernier pensait que c’était un assassinat et a donc voulu se venger. Il est parti en Angleterre et a changé de nom (passant de Sinteval à Valentine). Depuis, les deux familles sont en guerre et tentent de reprendre le contrôle d’Érèbe, ce qui pourtant n’est possible qu’en tuant ou en empêchant le gardien adverse d’entrer dans le monde. Ce monde ne se contrôle pas.

Un soir, Elliot réussit à trouver où elle habite et vient sonner chez elle. Ils se rencontrent pour la toute première fois dans le vrai monde, et passent la nuit ensemble. Mais au matin, Elliot est réveillé par des hommes qui ont fait irruption dans la maison, et est emmené de force au manoir des Valentine.

Lisbeth, pendant ce temps, y est aussi emmenée ; pendant ce temps, dans son sommeil, elle est enfermée dans un rêve façonné par Aaron, qui s’avère lui aussi un marcheur de rêves. Il l’emprisonne dans le rêve et essaie de la faire parler, mais elle parvient à se défendre et à se réveiller. Là, elle réalise qu’elle est dans une chambre inconnue, et rencontre Eileen Valentine, une dame âgée qui n’est autre qu’une précédente gardienne. Ensuite, elle est emmenée dans ce qui ressemble à un conseil de famille des Valentine.

Tout le monde est là : Elliot, Emily, Saul et Aaron, mais aussi Christopher. Ce dernier et la mère se sont rencontrés en cachette pour tenter de trouver un terrain d’entente et de plaider la réconciliation entre les deux familles, mais Saul ne l’entend pas de cette oreille. La situation dégénère peu à peu, exactement comme Elliot l’a vu dans ses rêves : il craint qu’Aaron mette le feu aux poudres.

Par chance, Lisbeth se révèle bien plus stratégique qu’eux : elle leur explique ce qu’elle a vu dans ses rêves, prouve que leurs deux familles n’ont pas à s’opposer, et prétend que tous les autres mondes ont disparu, en dehors du nôtre ; aussi, Érèbe serait là pour le maintenir, et si les gardiens disparaissent sans que le don soit transmis, Érèbe disparaît. Cela aurait pour conséquence la fin de notre monde ou de notre réalité. Lisbeth menace donc d’abdiquer si les Valentine ne les laissent pas repartir.

Ça marche : Saul a peur qu’en abdiquant, Lisbeth provoque la fin du monde. Grâce à ce coup de bluff, la tension redescend. Ils peuvent donc retourner chez eux sains et saufs et tenter de retrouver un terrain d’entente, comme ils l’espéraient.

Un peu plus tard, pendant les fêtes de Noël, on découvre que Christopher lui-même croyait que le monde disparaîtrait si Lisbeth avait abdiqué, mais il pensait aussi qu’il retrouverait son don perdu, qui ainsi ne disparaîtrait pas. Et cela, Lisbeth l’avait bien compris. Une entente se forme peu à peu entre les Valentine et les St. John, même si Aaron n’est pas toujours d’accord. Au moins, pour le moment, les choses se passent assez bien.

Après ces événements, Elliot et Lisbeth se marient et ont une fille, Erin. Le roman se termine quand Erin découvre Érèbe à son tour.

– Lisbeth St. John : marcheuse de rêves observatrice, gardienne d’Érèbe des St. John

– Elliot Smith (vrai nom : Philip Valentine) : marcheur de rêves oniromancien, gardien d’Érèbe des Valentine

– Christopher St. John : père de Lisbeth, précédent gardien d’Érèbe

– Margot St. John : épouse de Christopher et mère de Lisbeth. Morte de la tuberculose quand cette dernière n’avait pas 10 ans

– Emily Milton : mère d’Elliot

– Kenneth Valentine : père d’Elliot et époux d’Emily. Décédé après une longue maladie quand Elliot était enfant.

– Gregory Valentine : frère aîné de Kenneth, oncle d’Elliot. Précédent gardien d’Érèbe. Est mort avant la naissance d’Elliot, dans un accident de fiacre à Londres

– Allan St. John : cousin éloigné de Christopher, ancien gardien d’Érèbe. Amant de Gregory. S’est suicidé.

– Victoria St. John : grande-tante de Christopher, ancienne gardienne d’Érèbe. Elle a abdiqué pour épargner Eileen, la gardienne des Valentine, parce que cette dernière était enfant. Elle ne s’est jamais remise de la mort de son fils Allan.

– Abraham St. John : le frère cadet de Victoria, et son plus grand soutien. Le grand-père de Christopher.

– Aaron Valentine : cousin éloigné d’Elliot. Est un marcheur de rêves guérisseur, mais il n’en a jamais parlé à personne.

– Saul Valentine : grand-oncle d’Elliot. Le chef de la famille Valentine.

– Eileen Valentine : fille de Saul, ancienne gardienne d’Érèbe. Elle est devenue gardienne quand elle était très jeune et a plus ou moins abandonné sa mission quand elle était adolescente.

– Louis de Faÿ : ami très proche de Christopher. Marcheur de rêves, spécialiste de la magie et prétendant de Lisbeth.

– Édouard Sinteval : le tout premier à avoir reçu la mission de protéger Érèbe, en 1460. Alors qu’il fuit Paris et l’étrange épidémie qui y sévit, en compagnie de son ami Melchior, il tombe sur une étrange vieille femme qui lui donne sa mission. Il va en Angleterre après ça.

– Melchior St. John : l’ami d’Édouard. Il reçoit lui aussi la mission.

– Valentin Sinteval : un descendant d’Édouard Sinteval. Il provoque la “malédiction” qui sévit sur les deux familles en créant des artefacts montrant leur présence sur Érèbe, ce qu’il n’aurait pas dû faire car il savait, grâce à ses oniromancies, ce que cela provoquerait. Il le fait quand même en pensant que ses descendants ne feraient pas cette erreur. Il meurt par accident en 1699.

– Eric St. John : l’ami de Valentin. Il s’oppose à la création des artefacts et tue Valentin sans le vouloir pendant une dispute.

– Gautier Sinteval : le fils de Valentin. Il voit toute la scène quand il est enfant, et pense qu’Eric est responsable. Une fois adulte, il va en Angleterre où il se cache et change de nom pour devenir Gautier Valentine. Il tue Eric quelques années après, provoquant ainsi l’hostilité entre les deux familles.

– Ann : la dame de compagnie d’Emily, et ancienne gouvernante d’Elliot.

– Ruth & Stanislas : l’intendante de la maison St. John et son mari, qui est aussi gardien du domaine.

– Betty : la petite amie d’Elliot au début du roman, qui ignore tout de sa situation.

 – Erin St. John : la fille d’Elliot et de Lisbeth. Elle devient gardienne d’Érèbe une fois adulte et possède à la fois le don d’oniromancie et d’observation. Elle prend le nom de sa mère pour éviter son extinction.

– Le mime du cirque : Alejandro “Sonho” Rosewood, un artiste de cirque qui devient ami avec Lisbeth (on le découvrira dans le roman Blackthorn Hill).

Vous pouvez télécharger les arbres généalogiques des Valentine et des St. John en cliquant ici (fichier pdf). À noter que ces arbres généalogiques ne montrent que la partie avant Érèbe, et pas ce qui vient après.

Liens avec d'autres romans (SPOILER !)

Sinteval : Édouard Sinteval est donc lié à Jéromine Sinteval et à toute sa famille (reste à savoir comment 😎 ). De même, Louis de Faÿ est l’immortel marcheur de rêves qui travaille avec Jéromine et qui demande de l’aide à Saraï pour chercher des documents dans la bibliothèque. Il connaît sur le bout des doigts la magie néphiliste, la magie du Cercle et son histoire.

Cette partie sera bientôt mise à jour car d’autres romans s’ajouteront à la liste.