Elisabeta

Guide & résumé

Cette page comprend :

– un résumé complet du roman Elisabeta (spoiler !)
– une liste des personnages et de leur rôle dans le roman
– les liens avec d’autres romans (spoiler !)

À lire également :

– la nouvelle Les Archivistes
– la suite d’Elisabeta, Sinteval
la genèse d’Elisabeta
le lexique des termes employés dans le roman

« “Le Cercle” désigne une société secrète cachée dans les ombres de l’Histoire depuis ses balbutiements, et fédère le peuple immortel que les humains nomment “vampires”. »

 

En novembre 2014 survient une éclipse partielle de soleil qui met le Cercle en émoi : les propriétés magiques de cette éclipse leur fait craindre le réveil de dons endormis chez les immortels, notamment chez les plus jeunes. Le Cercle réprouve ces dons, que l’on considère comme des menaces, si bien qu’on les endort à l’aide de rituels.

Saraï Esbel est une jeune immortelle qui a reçu la vie éternelle il y a trente ans. Enfant, elle a perdu ses parents et a été placée dans un orphelinat du Cercle, où elle a vécu en compagnie de trois garçons et d’une fille de son âge dans le but de devenir immortels à leur tour. Mais quand cela est arrivé, alors qu’ils avaient à peine vingt ans, ils ont reçu en même temps les dons magiques de celui qui leur a donné leur sang, et ont dû se soumettre au rituel qui a effacé leur magie. Ensuite, ils ont été séparés, et leur “créateur” a été exécuté.

Depuis, Saraï vit assignée à résidence en Bretagne, en compagnie de son mari Carmine Malerba, un immortel de plusieurs centaines d’années qui travaille pour le Cercle et qui a été son professeur. Elle est considérée comme étant en liberté surveillée : elle n’a pas le droit de sortir sans autorisation, doit prendre le sang que Carmine lui apporte de temps à autre (et être constamment en manque) et travaille comme scribe, c’est-à-dire qu’elle recopie des textes anciens du Cercle. Cette vie ne lui convient pas vraiment mais elle fait avec.

De son côté, en Italie, vit Giovanna Santinoni. C’est une jeune mortelle d’une trentaine d’années qui a eu le malheur de naître dans une des quatre familles liées au Cercle, et qui a dû, dix ans auparavant et du jour au lendemain, quitter son travail, sa famille et son fiancé pour disparaître pour toujours. Elle est la Gemella d’un immortel, Luciano Bellini, c’est-à-dire son unique source de sang, conformément à une loi ancienne qui force les immortels solitaires à être accompagnés d’un mortel (issu d’une des quatre familles). Giovanna a mis beaucoup de temps à s’habituer à sa nouvelle vie, mais elle y est parvenue grâce à la gentillesse de Luciano, dont elle a fini par tomber amoureuse, et de l’assistant de celui-ci, Raphaël Saint Cyr.

 

Le jour de l’éclipse, donc, Saraï et Giovanna ne se connaissent pas, mais leur existence toute tracée se retrouve bouleversée en même temps : Saraï retrouve son don disparu (elle est psychométriste, elle voit le passé et l’avenir de tout ce qu’elle touche, objets et êtres vivants), et Giovanna, elle, est agressée chez elle par un immortel qui la force à boire son sang, faisant d’elle une vampire.

Elles sont à présent en danger. Saraï était en sursis à cause de son don, tout comme ses amis de l’orphelinat transformés en même temps qu’elle, et voilà que sa magie revient, ce que le Cercle n’acceptera pas. Elle sait qu’elle devrait se dénoncer mais elle ne veut pas prendre le risque d’aller en prison, ou pire. De son côté, Giovanna est également en danger de mort puisqu’il est formellement interdit de donner la vie éternelle à quelqu’un sans l’accord du Cercle, qui ne donne cet accord que très rarement. S’ils venaient à apprendre sa situation, ils l’arrêteraient et l’exécuteraient sur le champ, ainsi que Luciano et celui qui a donné son sang à la jeune femme. Mais on ignore tout de ce dernier, car elle n’a pas vu son visage.

Grâce à son don, Saraï finit par se rendre compte qu’une poupée qui se trouve chez elle est hantée par un esprit, celui d’Elisabeta, la dernière Reine immortelle. Il s’agit de la dernière personne à être née immortelle, ce qui n’est plus arrivé depuis puisque les immortels le deviennent en recevant le sang de quelqu’un d’autre. Les naissances d’immortels se sont raréfiées au fil des siècles, jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus eu du tout, témoignant ainsi de l’affaiblissement de la magie du sang dont ils bénéficient. Elisabeta pense que ceci est arrivé à cause des Maîtres (les ministres) et de l’Église, les premiers obéissant à la seconde, cette dernière cherchant depuis toujours à faire disparaître les immortels qu’elle considère comme une menace.

 

Pendant quelque temps, elles parviennent à rester en dehors des radars. Mais l’éclipse a vraiment chamboulé le Cercle jusque dans son essence, et Carmine et Luciano, tous les deux au fait de ce qui se passe chez les Maîtres, craignent que les choses tournent mal pour elles.

Sauf qu’un jour, Giovanna disparaît. Elle peine à accepter sa nouvelle condition et entend son sang bouillir en elle, tant et si bien qu’elle n’arrive plus à rester en place, déterminée à retrouver celui qui lui a donné la vie éternelle (elle est persuadée que Luciano sait de qui il s’agit, mais il ne veut pas le lui dire). Du coup, elle s’en va et part se cacher dans une maison abandonnée située non loin de chez elle, qu’elle voit dans ses rêves depuis sa transformation.

Angoissé, Luciano demande de l’aide à Carmine, son meilleur ami, parce qu’il ne sait plus quoi faire pour retrouver Giovanna ; il a peur que le Cercle apprenne qu’elle est devenue immortelle et qu’ils viennent l’arrêter. Saraï y voit une occasion unique d’utiliser enfin son don comme elle l’entend, alors elle se propose pour aider. En dépit de la désapprobation de Carmine, qui craint lui aussi des représailles, ils partent en Italie pour rechercher Giovanna. Saraï parvient à la trouver : elle découvre ainsi une jeune femme traumatisée, sur ses gardes, et en tombe amoureuse, ce qui est réciproque. Giovanna accepte de retourner chez elle, mais uniquement pour Saraï, et finit malgré tout, au bout d’un moment, par s’enfuir de nouveau.

 

Saraï et Carmine retournent chez eux en Bretagne. La première est inquiète, le second est en colère, mais ils arrivent quand même à se réconcilier. Grâce aux connaissances d’Elisabeta et à la formation de Carmine, ils décident de trouver comment défendre Saraï si jamais le Cercle venait à l’arrêter.

De son côté, Giovanna est retrouvée par les Dissidenti : un groupe de rebelles immortels qui refusent les lois liberticides du Cercle et les manigances de l’Église, et qui cherchent à faire tomber les deux. Elle retrouve son créateur, Dante, qui n’est autre que l’ancien amant d’Elisabeta, et fait la connaissance de son second, Virgile, avec qui elle s’entend très bien tout de suite. Ensemble, ils font du sabotage, de l’espionnage, préparent le terrain pour le grand coup que prépare Dante depuis des siècles contre les maîtres. Giovanna se plaît dans sa nouvelle vie et en profite pour enquêter sur sa sœur qui a disparu, la seule survivante de sa famille.

 

Bien plus tard, et alors que Saraï n’avait plus de nouvelles de Giovanna, elle a la surprise de la voir devant chez elle, en l’absence de Carmine. Elle est folle de joie de la retrouver et elles passent un temps ensemble toutes les deux. Entre-temps, elles reçoivent la visite de Joseph Carat, un exorciste que Carmine a fait venir pour tenter de trouver comment aider Elisabeta, mais il ne peut rien faire de plus pour elle. En revanche, il sait parfaitement à qui il a affaire en voyant Saraï et Giovanna, et les met en garde en disant que quelque chose d’énorme se prépare dans le monde ésotérique.

Grâce à ses recherches, Saraï découvre le nom de son créateur, Tristan, qui était un clairvoyant avant de devenir immortel, et qui a donc transmis ses dons à ceux qu’il a engendrés (et qu’il n’a jamais vus puisque les immortels sont autorisés à donner leur sang pour donner la vie éternelle à des jeunes gens mais rien de plus). Saraï étudie également le livre des oracles, un document très ancien qui comporte des dizaines de milliers de prédictions réalisées par des immortels au moment de mourir ; mises bout à bout, ces prédictions se réfèrent à la Révélation, ce qui ressemble à une prophétie annonçant un changement des plus importants dans le Cercle, mais dont on ignore la teneur.

Mais les quelques jours idylliques que passent les deux jeunes femmes prennent subitement fin quand des chasseurs de l’Église débarquent pour les arrêter. Giovanna parvient à prendre la fuite, mais pas Saraï, qui est emmenée dans un endroit tenu secret, où elle est torturée. On lui fait une proposition : elle et ses amis seront saufs si elle leur révèle où se trouve Giovanna.

Giovanna, elle, retrouve Virgile, à qui elle demande de l’aide. Ils vont voir Carmine pour tenter de faire quelque chose mais ce dernier n’a aucune autre solution qu’attendre. Saraï est libérée quelques semaines plus tard, gravement affaiblie. Elle n’a pas dénoncé Giovanna.

Elle se retrouve en convalescence chez Dante, et en apprend beaucoup à son sujet. Pendant sa détention, les Dissidenti poursuivaient leur travail de préparation de leur coup, qui se profile peu à peu selon Dante. À un moment, il dit qu’ils doivent retrouver la liste de tous les scribes d’Europe, ceux qui comme Saraï recopient les archives du Cercle afin de les sauvegarder : il a besoin d’eux car en même temps, les scribes protègent la magie du Cercle grâce à leur travail. Cette liste se trouve dans un bureau du Cercle, où Saraï, Giovanna, Dante et Carmine se rendent une nuit.

 

Sauf qu’ils sont pris en flagrant délit et envoyés dans la grande prison de Rome. Dante est exécuté : Silvio De Monti, le Rettore (le représentant de l’Église auprès du Cercle), le cherche depuis des années et en profite donc pour le mettre hors d’état de nuire. Giovanna vit très mal la disparition de son créateur. Saraï, elle, perçoit quelque chose qu’elle ne s’explique pas, jusqu’à ce qu’elle réalise qu’il y a l’un de ses amis dans cette prison : Stephen, un orphelin qui a reçu lui aussi le sang de Tristan pour devenir immortel. Stephen a été emprisonné car son don de télékinésie s’est réveillé à son tour. Tous les deux parviennent à renouer le lien télépathique qui les unissait autrefois, et s’échappent grâce à leurs dons conjugués. Ils provoquent alors l’évasion de tous les prisonniers de l’établissement et parviennent à s’échapper. Mais dans la manœuvre, Giovanna frappe mortellement De Monti.

 

Ils fuient tous ensemble et trouvent refuge dans la maison de Dante. Mais en arrivant, ils découvrent que les refuges Dissidenti ont tous été la cible des chasseurs de l’Église, et celui-ci ne fait pas exception : plusieurs d’entre eux sont morts. Raphaël, lui, est en train de mourir. Saraï décide alors de le sauver en lui donnant son sang, ce qui le plonge dans le coma.

Recherchés, ils prennent la décision de se cacher dans une des résidences de Luciano, dont le Cercle ne connaît pas l’existence. Saraï s’en veut de ne pas pouvoir aider Raphaël ; Giovanna, elle, enrage de rester de nouveau prisonnière quelque part, alors qu’elle voudrait rejoindre Virgile et se venger. Elle peine à surmonter la mort de Dante : le lien qui les unissait a subitement disparu et elle en a mal.

Un jour, ils apprennent que De Monti est devenu immortel à son tour, sans doute pour lui éviter la mort. De son côté, Raphaël ouvre les yeux, enfin soigné, et Saraï se rend compte qu’en lui donnant son sang, elle a créé avec lui un véritable lien télépathique, quelque chose qui lui vient de la magie de Tristan. Puis Giovanna décide de s’en aller et de retrouver Virgile.

 

La révolution voulue par Dante aura bien lieu : les Dissidenti ont pour ordre de continuer ce qu’il a initié. Giovanna retrouve ainsi Luciano, qui a repris les recherches de Dante, et elle découvre que ce plan existe depuis des centaines d’années : un jour, Dante et Elisabeta, avant que cette dernière meurt, ont fait la connaissance d’un voyant qui a eu la vision d’une prophétie. Cette prophétie leur permettrait de retrouver leur liberté, de libérer les immortels du joug de l’Église, mais pour cela ils devaient suivre les étapes d’un plan particulier qui devait commencer lors d’une éclipse de soleil. Dante y travaillait depuis, jusqu’à sa mort, qui était l’une des étapes de ce plan.

Giovanna a beaucoup de mal à accepter que sa transformation est elle aussi une étape, mais elle ne veut pas abandonner pour autant. Elle poursuit donc son travail avec Virgile.

Ils y parviennent quelque temps plus tard, selon un calendrier bien établi à l’avance : les Dissidenti infiltrés dans tous les bureaux du Cercle enlèvent et arrêtent les Maîtres et les décideurs. Virgile, Giovanna et Luciano, eux, s’attaquent à De Monti et à Octave Gabrieli, le dirigeant actuel du Cercle : ils les mettent aux arrêts et les forcent à donner le pouvoir du Cercle ( = le pouvoir légitime du sang pour pouvoir gouverner) à Luciano. Ensuite, on les envoie en prison.

 

Cela aurait dû sonner la libération pour tous les immortels, mais la magie du sang est beaucoup trop lourde à porter et, quelques jours plus tard, Luciano croule sous son poids. Le Cercle tombe, les immortels sont en danger : la magie qui les protège et qui rend leur société invisible aux yeux des mortels se fissure. Si les mortels venaient à apprendre leur existence, les immortels seraient en danger. Du coup, il leur faut trouver un moyen de sauvegarder le Cercle avant que ce dernier tombe, ce qui s’avère impossible puisque pour ça, il leur faudrait des centaines de Maîtres (qui sont tous en prison), ou bien un immortel-né, seul apte à porter ce pouvoir sans s’écrouler.

Plusieurs immortels anciens aident Luciano en portant leur part, mais cela ne suffira pas. De son côté, Saraï pense tenir une piste : elle a lu le journal d’un homme qui était proche d’Elisabeta, et y voit une solution. Elisabeta a eu une fille avec Dante, alors qu’elle était en fuite et recherchée par son mari, Fabio, qui gouvernait alors le Cercle d’une main de fer. C’était au milieu du XIXe siècle : Dante n’était plus là, et Elisabeta se cachait avec sa camériste, Anita, et sa fille, Faustina. Faustina étant bébé, elle ne pouvait pas savoir si elle était déjà immortelle ou non. Elle n’a jamais eu l’occasion de le savoir puisqu’à ce moment-là, des chasseurs de l’Église les ont retrouvées, et ont tué Faustina. Ils ont ensuite envoyé Elisabeta en prison, qui y est morte plus de dix ans plus tard.

Dans son journal, l’ami d’Elisabeta disait avoir entendu une rumeur, comme quoi Anita était elle aussi en vie, et qu’on l’avait vue avec un enfant. Saraï pense donc qu’il y a peut-être le moyen de les retrouver toutes les deux. Elle va d’abord rendre visite à l’homme qui a écrit ces mots dans le journal, qui lui donne l’adresse d’Anita. Quand elle rend visite à cette dernière, elle a la surprise de découvrir que Faustina est toujours vivante : c’est une adolescente à présent, immortelle-née, qui a grandi avec de terribles séquelles de son agression.

 

Saraï arrive à convaincre Anita de donner le pouvoir du Cercle à Faustina : l’adolescente n’aurait qu’à le porter. Elle ne s’en rendra même pas compte, et ainsi, la magie qui protège les immortels demeurera. Le reste, la gouvernance et les lois, cela dépendra des Dissidenti et de ceux qui voudront faire du Cercle une société libre et sans attaches. Grâce à ça, Luciano est sauvé.

Virgile en profite donc pour envoyer un ultimatum à l’Église, les menaçant de révéler leur existence au grand jour si le Vatican ne les laisse pas tranquille. Le Vatican accepte. Le Cercle est définitivement libre.

Pendant ce temps, Giovanna retrouve la trace de sa sœur mais elle est enlevée par un chasseur de l’Église qui a voulu se faire un baroud d’honneur en tuant une immortelle autrefois fugitive. Giovanna parvient à se défendre, et elle tue le chasseur en lui prenant son sang, elle lui vole sa vie en même temps, ce que les immortels transformés ne sont pas censés pouvoir faire (seuls les immortels-nés peuvent prendre le sang d’un mortel jusqu’à la mort ; les immortels transformés comme Giovanna meurent ou tombent dans un profond coma quand ils s’y risquent). Cela la perturbe, mais elle n’en parle qu’à Virgile pour le moment.

Une fois la révolution achevée, les Maîtres sont en prison, jugés et, pour certains, condamnés.

Saraï retourne chez elle, désormais libre. Elle s’occupe de Raphaël, encore convalescent, ayant de temps à autre la visite de Giovanna qui, elle, s’occupe des prisonniers à Rome. 

Elle découvre que le voyant qui a eu la prophétie au sujet du bouleversement du Cercle n’était autre que Tristan, son créateur : il était ami avec Dante et pensait que le Cercle allait vivre la Révélation, peu importe ce que c’était. Sa prophétie et celle du livre des oracles se rapportaient au même événement. Dante pensait que ce serait le moment où les immortels allaient se libérer du joug de l’Église ; certains immortels pensaient que ce serait le moment où les immortels allaient devenir les maîtres du monde, d’autres pensaient au contraire que ce serait la fin des immortels car les mortels les auraient détruits ; d’autres enfin pensaient que ce serait la fin du monde. Personne n’a été capable de trancher, et personne ne sait ce qui va désormais se produire.

Plus tard, Saraï appelle Joseph Carat pour qu’il exorcise l’esprit d’Elisabeta, qui s’en va en paix. En bonus, Joseph lui donne les numéros de téléphone de ses amis de l’orphelinat, alors qu’elle ne lui en avait pas parlé et alors que personne ne savait où ils se trouvaient. Elle leur donne rendez-vous et ils se retrouvent un beau jour sur une plage.

Dans l’épilogue additionnel, l’on voit que la rencontre est interrompue par une gigantesque tempête que Saraï imagine être la fin du monde.

Saraï Esbel : immortelle (transformée à 20 ans, elle a aujourd’hui 51 ans), scribe assignée à résidence. Elle possède le don de psychométrie.

Giovanna Santinoni : Gemella de l’immortel Luciano Bellini, et sa compagne au début du roman. Elle fait partie d’une des familles dévouées au Cercle, mais elle l’ignorait. 33 ans.

Carmine Malerba : immortel (315 ans), gardien de Saraï et ancien compagnon. Il fait partie d’une des familles dévouées au Cercle.

Luciano Bellini : immortel (438 ans), compagnon de Giovanna.

Elisabeta Alighieri : la dernière Reine immortelle, morte en 1830  à l’âge de 369 ans. Elle était la dernière immortelle-née. Son esprit est piégé dans la poupée de porcelaine qu’elle voulait offrir à sa fille, poupée qui se trouve chez Saraï et Carmine.

Dante (nom d’emprunt) : immortel, ancien amant d’Elisabeta, fondateur des Dissidenti. 927 ans.

Raphaël Saint Cyr : mortel, assistant et ami de Luciano. Il travaille pour le Cercle depuis toujours car il fait partie d’une des familles dévouées aux immortels. 33 ans.

Georgia Malerba : mortelle, assistante et “gouvernante” de Saraï. Elle vient chez Saraï à la demande de Carmine, qui n’est pas toujours présent chez lui, afin de la surveiller. Georgia est une lointaine parente de Carmine.

Alana : immortelle, amie d’enfance de Carmine. Elle est devenue immortelle en même temps que lui car ils faisaient partie du même cénacle. Elle travaille pour le Cercle à un poste haut placé.

Stephen : immortel, ami d’enfance de Saraï. Il fait partie du cénacle de cette dernière et, en ce sens, a eu la vie éternelle en même temps qu’elle. Il a un don de télékinésie. Comme Saraï, il est assigné à résidence. On ignore ce qu’il a fait d’autre.

Noor : immortelle, amie d’enfance de Saraï. Sa première petite amie, aussi. Elle fait partie du cénacle de Saraï et Stephen. On ne sait pas quel don elle possède ni où elle se trouve.

Mila Santinoni : la petite sœur de Giovanna. Cette dernière n’a plus de nouvelles depuis qu’elle est devenue Gemella il y a dix ans.

Louisa et Jacob Santinoni : les grands-parents de Giovanna et Mila. Leur branche des Santinoni a fait le choix de ne pas révéler aux membres de leur famille qu’ils sont liés au Cercle, ce qui veut dire que peu d’entre eux savent qu’il existe des immortels. Louisa et Jacob sont au courant car la sœur de Jacob est devenue Gemella des années auparavant (on ne l’a plus jamais revue). Ils sont décédés tous les deux.

Virgile (vrai nom : Nestor Maurel) : immortel, bras droit de Dante. Dissidente. Il prend Giovanna sous son aile, en plus de son ami Athanase. 158 ans.

Athanase, dit Than (vrai nom : Hadrien) : immortel, ami de Virgile. C’est un Archiviste, dont le don a été ravivé quand il est devenu immortel, transformé par son père, Athanase l’Ancien. Il devient très ami avec Giovanna. 210 ans.

Joseph “Oxyde” Carat : mortel, exorciste qui vient à la demande de Carmine pour exorciser Elisabeta.

Tristan Sarre : immortel, clairvoyant. Le “créateur” du cénacle de Saraï : il leur a donné son sang afin qu’ils deviennent tous les cinq immortels mais se sont retrouvés affublés de ses propres dons. Il a connu Dante et a participé à sa révolution. Tristan a été exécuté en 1983, à 342 ans.

Silvio de Monti : le Rettore, recteur mortel qui fait le pont entre l’Église et le Cercle. Il travaille directement sous les ordres du pape.

Fabio Gabrieli : le dernier Roi des immortels, bien qu’il ne soit pas un immortel-né. C’est en se mariant avec Elisabeta qu’il est devenu Roi. Il est responsable de la mort de son épouse. Il est mort en 1994 .

Octave Gabrieli : immortel, le Grand Maître du Cercle actuel. Il est le fils adoptif de Fabio (Elisabeta ne l’a pas connu) et a été élevé pour devenir le dirigeant du Cercle. Le titre de Grand Maître remplace celui de Roi. 114 ans.

Descamps : mortel, chasseur de vampires. Il travaille sous les ordres du pape. Les chasseurs sont là pour arrêter les immortels qui ne se conforment pas aux lois du Cercle. Il a toujours rêvé d’attraper Dante.

Sinteval : immortelle. Elle est connue pour avoir étudié la magie du sang et tenté de ranimer les dons des immortels, en particulier ceux des Archivistes. On ignore où elle se trouve, et même si elle est encore en vie.

Eloi, dit Elliot : immortel, ami d’enfance de Saraï. Il fait partie du cénacle de cette dernière et, en ce sens, a eu la vie éternelle en même temps qu’elle. Il a un don mais on ignore lequel pour le moment ; on ne sait pas non plus où il vit et ce qu’il devient.

Yaël : immortel, ami d’enfance de Saraï. Il fait partie du cénacle de cette dernière et, en ce sens, a eu la vie éternelle en même temps qu’elle. Il a un don mais on ignore lequel pour le moment ; on ne sait pas non plus où il vit et ce qu’il devient.

Isabeau Schwartz : immortelle, aujourd’hui décédée. Elle dirigeait l’orphelinat de Paris pour le compte du Cercle et s’occupait des cénacles qui devaient recevoir la vie éternelle. Elle s’est ainsi occupée du cénacle de Saraï et a tout fait pour leur éviter la prison ou la peine de mort quand leurs dons se sont manifestés.

Baptiste : immortel français, ami et allié de Dante. Il a permis à ce dernier de rencontrer Elisabeta.

Faustina : la fille d’Elisabeta et Dante. Elle n’a aucune existence officielle et est déclarée morte alors même qu’on ignorait si elle était née immortelle.

Anita : la camériste d’Elisabeta. Une ancienne guerrière immortelle qui a choisi de protéger la Reine au péril de sa vie.

Marius de Saint Cyr : ancien chroniqueur du Cercle, aujourd’hui en exil. C’était un ami intime d’Elisabeta. Il est aussi un lointain parent de Raphaël.

Frédéric Hoenne : immortel, horloger et créateur d’automates français. C’est lui qui a créé la poupée qu’Elisabeta voulait offrir à sa fille.

Liens avec d'autres romans (SPOILER !)

Joseph Carat, c’est bien évidemment Oxyde, qui apparaît dans la série Town (et dans d’autres textes). À la fin d’Oracles, il est dit qu’il rend visite à une amie afin de l’aider à exorciser une poupée. Il s’agit de Saraï et d’Elisabeta, à la toute fin du roman Elisabeta.

La magie néphiliste est également un élément qui apparaît dans la série Town : il s’agit de la magie utilisée par certains prêtres exorcistes lors de leurs rituels. Oxyde l’utilise également. D’ailleurs, les prêtres de l’Ordre néphiliste mentionnés dans Elisabeta sont les mêmes que ceux qui apparaissent dans Town, et qui sont responsables de la fin du monde.

Frédéric Hoenne est un horloger immortel qui a longuement étudié les automates. Il est connu (en tout cas dans le Grand Projet) pour avoir créé la poupée qu’Elisabeta voulait offrir à sa fille, poupée qui aurait dû devenir un automate. Il a également créé l’horloge d’Abraham, la mystérieuse horloge en panne qui se trouve dans la salle des archives de Christopher St. John, dans le roman Érèbe. L’ami de ce dernier, Louis de Faÿ, se montre particulièrement intéressé par cette horloge.