Les bijoux Entrelacs

par Rozenn

Petite histoire de cette collection…

Après avoir été racheté et reconstruit intégralement (voir sur le compte Instagram de la boutique, qui retrace pas à pas cette histoire), l’atelier de la Rue de Minuit se veut le lieu de rencontre des Nocturnes, des rêveurs et des visiteurs de la Cité de Minuit. La tenancière de la boutique était une prête-plume autrefois : son travail consistait alors à rassembler et rédiger les mémoires de la Cité, son histoire, afin que rien ne se perde. L’objectif de la boutique est le même, sauf qu’au lieu de le faire avec des mots, elle le fait avec des objets.

La plupart des bijoux sont issus de différents créateurs : les Oneiroi, le bijoutier Anselme Nera, d’autres dont on a oublié le nom… avec, pour chacun, ses caractéristiques et ses méthodes. Les Oneiroi façonnent les leurs en manipulant le sable du désert grâce à leurs capacités naturelles ; les joailliers de la Cité, pour la plupart, martèlent et forgent l’oneirium afin de le transformer en métal bleuté ; Nera, le gardien d’un savoir-faire immémorial et oublié, pouvait même colorer ce même métal pour lui donner des teintes d’or, d’argent ou de cuivre…

Cela a fini par inspirer la tenancière de la boutique, qui n’a plus voulu se contenter de vendre les créations des autres : elle a élaboré elle-même une collection faite de brins d’oneirium récupérés dans d’autres ateliers, pour en faire les écrins précieux de pierres de rêve. Ces pierres sont des pierres aux couleurs changeantes que l’on trouve dans les dunes du désert, et que seuls les Oneiroi parviennent à trouver. Elles sont parfois vendus aux artisans et bijoutiers de la Cité et c’est grâce à son lien avec eux que la prête-plume a pu en recevoir une poignée. Ces pierres sont bleues ou blanches la plupart du temps (mais parfois, elles prennent d’autres couleurs). Il s’agit bien entendu de labradorites :)

 

Pas encore disponibles

Pour l’heure, la collection Entrelacs est à l’arrêt : elle ne rentre pas entièrement dans l’idée que j’avais de ces bijoux. Ils me plaisent en l’état mais ne me paraissent pas assez singuliers ou originaux (des tas d’autres créateurs font la même chose), et sont à mes yeux bien trop proches des bijoux de la collection Oneiroi. J’espère donc retravailler tout ça d’ici quelques mois. Pour le moment, ces bijoux sont donc des raretés :)

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. Accepter En savoir plus