• Pas de produit dans le panier

Elisabeta

Elisabeta

Cliquez pour voir en taille réelle

J’ai terminé samedi le premier jet du roman Elisabeta, dont je vous ai parlé dans l’un des précédents billets de ce blog. Un peu moins de 400 000 signes à étoffer, ce qui se fera lors de la correction qui viendra avant la fin de l’année. D’ailleurs, à ce propos, j’ai dû revoir mes ambitions à la baisse et j’ai dû admettre que j’avais un peu trop chargé la mule avec l’ouverture de la future boutique et le NaNo qui se profile. Du coup, pas de NaNo cette année, encore une fois, mais au moins, je serai plus à la cool d’ici Noël (et la boutique ouvrira plus tôt ! D’ailleurs restez dans le coin, car je vous en parlerai bientôt).

Histoire de fêter la fin du premier jet du roman, je me suis fait plaisir en sortant ma tablette graphique. Voici donc la fameuse Elisabeta qui donne son nom au roman 🙂 Il ne s’agit pas du personnage principal mais d’une personnalité-clef qui guide l’héroïne, Saraï, tout au long du texte. Elisabeta est l’esprit d’une Reine déchue, qui s’est retrouvé piégé dans une poupée.

J’ai aussi enregistré la réalisation de l’illustration ! Cette vidéo peut aussi s’intituler ‘Je ne sais pas ce que je fais’. Sur les quelques quatre heures de peinturage, je passe mon temps à me gourer de raccourcis clavier, à réduire sans le vouloir la fenêtre de Photoshop (parce que je laisse traîner mon stylet sur la tablette comme je traîne des pieds en marchant), et d’autres bêtises de ce genre. Mais bon, vous avez un bon aperçu de ma façon de bosser, déjà un peu nawak à la base et encore un peu plus maintenant que je fais une illu tous les trois mois.

N’hésitez pas à regarder la vidéo en haute def !

Ah, et celle qui incarne à merveille Elisabeta est la géniale Miranda Hedman, alias Mirish sur DeviantART.

 

5 septembre 2016

Laissez votre commentaire