• Pas de produit dans le panier

Dialogue avec les ombres – une nouvelle à lire !

Dialogue avec les ombresJ’ai annulé ma participation au NaNoWriMo pour cause de planning déjà chargé, mais écrire m’a un peu démangée ces derniers jours, alors voici une petite histoire qui n’était pas prévue. Dialogue avec les ombres est la suite directe de Burn the Witch, racontant la relation particulière entre Cécilia et Côme qui est un personnage que vous ne connaissez pas, mais que vous reverrez très vite (dans Oracles). Comme je l’ai précisé un peu partout, il faut vraiment lire Burn the Witch avant de lire Dialogue avec les ombres, c’est indispensable pour la compréhension du truc.

« La première leçon que tu m’as apprise, c’est que le hasard n’existe pas. Si ma route a croisé la tienne, elle l’a fait sous la force de milliers de décisions et de choix, dans un but qui nous échappera toujours. Toi, l’adolescente magicienne qui a tout perdu, et moi, l’homme d’affaires en quête de sens. ‘Homme d’affaires’ est une bien mauvaise expression pour définir ce que je suis devenu, mais je la préfère à ‘criminel’. »

Pour vous faire une idée de Côme, imaginez le physique et le snobisme du Mérovingien (Lambert Wilson forever, dans Matrix Reloaded) et la fonction/le boulot/les activités pas franchement recommandables de Frank Semyon (Vince Vaughn dans la saison 2 de True Detective). Côme est un personnage assez insaisissable qui ne m’a pas encore livré tous ses secrets, et que j’aime énormément (pourtant, je n’ai pas été très sympa avec lui dans Oracles, parce qu’il n’est pas sympa lui-même, justement). Surtout, si on part du principe que nos personnages sont les émanations de notre trouble de personnalités multiples, à nous auteur.e.s… Quelle part de moi représentes-tu, Côme ?

Bref, comme toujours c’est à retrouver sur Wattpad et sur Calaméo. J’espère que ça vous plaira !

la fiche de la nouvelle
– le lien vers Wattpad, & le lien vers Calaméo
la fiche de Burn the Witch

Ah, et au passage, restez dans le coin car demain, c’est l’ouverture de ma nouvelle boutique… et j’ai quand même sacrément la trouille…

Bisous les gens.

20 novembre 2016

Laissez votre commentaire