• Pas de produit dans le panier

Catégorie

Art & artisanat

Toutes les créations qui ne seraient pas littéraires : bijoux, customisation de poupées, illustrations & autres…

Septembre !

C’est la rentrée, c’est la rentrée, c’est la rentrée !

Pour tout dire, je n’aime pas du tout l’été. Déjà, il fait chaud et les jours sont les plus longs de l’année, et j’aime pas. Ensuite, quand on travaille chez soi, en indé, sans vacances et donc sans repère sur les différentes périodes de l’année, on se sent un peu perdus pendant les grandes vacances (parce que, justement, quasiment tout le monde est en vacances). Du coup, quand la rentrée arrive, je suis toujours contente parce que le monde se remet à tourner un peu dans le bon sens, et c’est le retour (normalement) du froid. Et puis c’est l’automne, et après c’est l’hiver, et c’est cool.

Car je suis la magnifique, merveilleuse, Ma Madam' Mim !

« Car je suis la magnifique, merveilleuse, Ma Madam’ Mim ! »

Ceci étant dit, ça fait longtemps qu’on n’a pas parlé boulot, ici. J’ai tendance à délaisser un peu mon site quand je bosse sur des trucs et que je ne peux/ne veux pas en parler parce qu’il n’y a rien de concret. Dernièrement, j’ai terminé ma trilogie post-apo (Tueurs d’angesOracles  Passeurs) et je me suis retrouvée un peu désœuvrée, comme souvent, sans savoir du tout ce que je vais en faire, pour diverses raisons. Après réflexions, il est possible que je les propose à la lecture sur Wattpad (plusieurs fois on m’a demandé si j’allais réactiver Tueurs d’anges, j’en conclus qu’il a été apprécié). MAIS je n’ai pas vraiment décidé. De toute façon, je ne manquerai pas d’en causer ici !

(suite…)

Filius

filiusAujourd’hui c’est un jour un peu spécial, puisque c’est notre anniversaire à mon chéri et à moi. Alors je lui ai fait une surprise, au dit-chéri !

Filius de Mahera est un personnage de mon roman L’Épine Noire, c’est aussi le premier des Voyageurs, sorte de guilde d’explorateurs d’entre les mondes (qui utilisent, donc, des onirographes). Si vous faites partie des dix chanceux qui ont chez eux mon beau livre Les Chroniques de l’Épine Noire, vous le connaissez déjà (un peu). Les autres, et bien il faudra attendre (ah, et c’est aussi Phil, pour celles qui l’ont déjà croisé dans Town…).

Filius est inspiré par mon chéri depuis le début, alors j’ai voulu en faire un portrait ❤

Des oracles (corrections & manuscrits à lire)

oraclesEnfin j’ai terminé la correction de Passeurs, après de longues semaines de doute quant à l’avenir de ce machin. Il a fallu que je remanie pas mal de trucs dans toute la trilogie, que je réécrive, que j’enlève des bouts, en rajoute, que je m’autobotte le cul pour me forcer à lui laisser une chance, et finalement, voilà, j’ai un joli roman presque fini. Reste les 5 relectures réglementaires à faire, sur liseuse et sur papier, puis je devrais harmoniser les trois romans, et on sera bon. Bon pourquoi, je ne sais pas, mais au moins, Apocalypse Town sera terminé (les cobayes, tenez-vous prêtes !).

Pour fêter ça, j’ai gribouillé un peu (en vrai, j’ai anticipé, je l’ai commencé hier), avec un style différent de ce que je fais d’habitude. Voici Oxyde et Francesca, mes deux oracles chéris, que je vais avoir beaucoup de mal à quitter (ceci dit, j’ai encore des tonnes d’idées de nouvelles les mettant en scène, donc ils ne s’envoleront pas de sitôt). J’ai vraiment hâte de vous les présenter pour de vrai, même si, comme toujours, on les connaît déjà dans les nouvelles Souvenirs d’encre et Burn the Witch.

 

Oxyde

oxydeToujours pas commencé les corrections de Passeurs, mais je m’y mets, je m’y mets bientôt… J’avais envie de peinturer encore. Et après Francesca, voici Oxyde ! Le héros d’Oracles et de Passeurs (justement), et aussi le sorcier-tatoueur qui a tant marqué les lecteurs de Souvenirs d’encre (à lire ici !). Oxyde est sûrement le personnage que j’aime le plus parmi mes miens (il a même dépassé Chester, c’est dire), et ça faisait longtemps que je voulais en faire son portrait. Le voilà ! (en relativement jeune — puisqu’il atteint quand même un âge respectable à un moment de Passeurs). J’espère que ça vous plaira !

La Magicienne

FrancescaJe me fais une petite pause illustrative avant d’attaquer les corrections de Passeurs (enfin !), et pour rester immergée dans l’histoire, j’ai fait le portrait d’un des personnages principaux. Il s’agit de Francesca, qu’on appelle la Magicienne… Et même si vous n’avez lu ni Oracles ni Passeurs, vous pouvez la retrouver dans la nouvelle Burn the witch qui est disponible à la lecture ici-même ! (en espérant pouvoir vous faire lire le reste un jour…)

Ressortir la tablette graphique, après de longs mois sans y toucher, est assez intimidant mais je pense que je me suis pas trop mal débrouillée. A retenter plus tard 🙂 A noter que le modèle pour cette illustration est la sublaïme Karolina Kumorek.

« Le froid, et le silence. Elle ne veut pas d’un tel monde, un monde dans lequel son amie n’existe pas. Elle porte la main à son pendentif, dans un geste qui s’apparente déjà à un rituel réconfortant. Ou une façon de se souvenir, d’attiser la peine parce que c’est la dernière chose qui lui reste. » – Burn the witch