• Pas de produit dans le panier

Camp NaNo is coming !

Edit : finalement, j’ai décidé d’avancer le mois d’avril à maintenant.

Le mois d’avril, c’est le Camp NaNo ! Maintenant que j’ai terminé les aventures de ma bande de bras cassés au pays des anges tueurs (et que je DOIS laisser reposer ces textes et ne pas y toucher avant un moment) (c’est trop dur, bordel) (surtout que le 3e se pointe à l’horizon), c’est donc l’occasion de m’attaquer à un petit truc histoire de faire une pause. Et ce petit truc se fera à l’occasion du Camp NaNo.

Il y a un texte dans mon ordi, Notre-Dame de la mer, que je devais transformer en roman digne de ce nom, et je crois que son tour est venu. Une histoire qui sentira bon la Bretagne, inspirée par ces tempêtes en pleine mer, les vagues qui se fracassent contre les phares, les légendes, mais aussi en partie par ma propre famille (sans être autobiographique). Le fait d’avoir un prénom breton ET un nom de famille italien-like a toujours été une curiosité partout où je suis allée, et j’ai eu envie d’écrire dessus. Tout ça regroupe ce que j’aime dans la Bretagne, les pierres grises, la grève à marée basse, et surtout cette terrible sensation d’enfance enfuie pour toujours.

Je voulais aussi le faire parce que cette année, cela fera 10 ans que mon grand-père est décédé, et ce sera une sorte d’hommage.

plage-de-landmodezLe texte en question prendra la forme d’une novella (un minimum de 150 000 signes, j’aimerais plus), ce qui me prendra moins d’une semaine pour rédiger le premier jet, en sachant que l’histoire existe déjà sous une autre forme et que je n’ai pas besoin de retravailler le fond ni l’intrigue (le plus difficile sera d’inventer le nom d’une ville bretonne fictive). L’idée sera d’utiliser ce mois de Camp NaNo pour m’occuper du texte, de sa correction & relectures, mais aussi sa publication. Au final, Notre-Dame de la mer sera proposé à l’auto-publication, au format papier et numérique (comme d’habitude, quoi) (en plus je vais avoir une belle illustration de couverture de mon chéri, alors j’ai hâte) (ouais). Par contre, je ne sais pas encore si le texte sera proposé à la vente directement à la fin du mois d’avril, parce que ça manquera de recul. Je ne sais pas encore.

J’ai aussi l’intention de parler des différentes étapes de cette aventure en direct sur ce site, un peu sous la forme d’un journal de bord. Je ne sais pas si ça intéressera quelqu’un, mais en tout cas, ça me permettra d’en garder une trace ici. Je commencerai le 1er avril, donc. Avec comme contrainte de ne pas mettre le nez dans ce texte avant cette date.

That’s all, folks !

(photo : la plage de Lanmodez)

28 février 2016

Laissez votre commentaire