• Pas de produit dans le panier

Spina Nigra

Les bijoux de l'Onirographe

La renommée d’Atlacoaya ne se situe pas dans ses marchés, ses innombrables commerces et négociants, bien que l’on vienne des quatre coins du monde afin de les découvrir ; elle ne réside pas non plus dans sa population aussi grande que diverse, fruit d’un métissage de plusieurs siècles durant lesquels les habitants de ce monde ont dû se réfugier là où ils le pouvaient, déplacés par l’avancée toujours plus rapide des terres noires. Cette renommée, en réalité, demeure dans ses lieux saints.
La Cité dans le sable possède en elle des centaines d’églises, des milliers de clochers, de minarets, de coupoles, de symboles ; tous suivent un même chemin que l’on nomme la procession, un interminable itinéraire que l’on emprunte à la Porte des temples et qui permet de passer devant l’entrée de chacun de ces sanctuaires afin d’y pénétrer pour prier. La légende raconte d’ailleurs que personne n’en est arrivé au bout.

Univers : Atlacoaya

Informations

Le pendentif de ce collier a été réalisé à la main à l’aide de fils de cuivre émaillé, selon la technique du wire wrapping ; le fil a été façonné et martelé. Il renferme une très belle labradorite aux reflets violets et est orné de perles en améthyste et laiton.
La chaîne en laiton est décorée de perles en améthyste, labradorite violette et lépidolite, et se ferme à l’aide d’un fermoir mousqueton.
Ce bijou fait-main et unique est livré dans une boîte en carton et est accompagné de sa petite histoire (les quelques lignes ci-dessus sont un extrait).

Dimensions du pendentif : 6 x 3 cm
Longueur de la chaîne : 56 cm (ce collier se porte long)