TOWN !

18 mai 2017

Alors voilà. Dès la rentrée en septembre, je vais commencer à autopublier TOWN, ce truc dont fait partie Tueurs d’anges et dont je vous parle depuis longtemps. Tous les voyants (et les sorciers, et les clairvoyants, huhu, pardon HUMOUR DE MERDE) sont au vert, le planning établi il y a dix jours à peine vole en éclats dans la joie et la bonne humeur mais voilà, on y va, TOWN va enfin vivre sa vie de papier (et de pixels).

Il s’agit d’un gros morceau (et je ne cache pas qu’il me fout un peu les jetons), alors je tiens à exposer tout le truc ici pour avoir votre avis (attention ce sera long).

Mais d’abord, TOWN, c’est quoi ?

Au commencement était le Verbe. Et Tueurs d’anges, qui est sans doute mon projet le plus ancien (j’ai commencé à y réfléchir il y a quelques seize ou dix-sept ans), sur lequel sont venus se greffer tout plein d’autres textes et, surtout, cette fameuse série que j’appelle TOWN. Il s’agit d’une quadrilogie de courts et moyens romans qui s’attache à raconter ce que je considère comme la période majeure de ma timeline personnelle, à savoir l’Apocalypse. Les quatre livres qui constituent la série sont les suivants : Tueurs d’anges, Oracles, Passeurs et Clairvoyants.

Et pourquoi tu autopublies ?

Parce que j’ai l’habitude maintenant, avec quatre livres déjà autopubliés (Le Rêve du Prunellier, Fêlures, Notre-Dame de la mer et 18.01.16). Parce que j’ai envie de tester avec des romans. Parce que j’ai écrit TOWN dans cette optique, et que je ne considère pas que la série soit ‘adaptée’ à l’édition classique (une quadrilogie qui oscille entre fantastique et post-apo avec des anges dedans, euh…). Parce que je veux rester libre de pondre un cinquième tome si j’en ai envie, même trois ans après, ou de replacer mes personnages dans d’autres textes qui semblent n’avoir rien en commun, le tout sur un coup de tête. Parce qu’il y a des tas d’autres projets que je destine à l’édition traditionnelle (enfin, si j’arrive, car je suis une POULE MOUILLÉE). Parce que j’ai envie, tout simplement. Et parce que je le peux.

Comment peut-on participer ?

en m’aidant à parfaire les textes sur la forme : ma démarche est ‘artisanale’, c’est-à-dire sincère mais ‘fait-maison’. En ce sens, mes livres ne seront pas parfaits (j’en redis un mot un peu plus bas). C’est pour cela que si quelqu’un souhaite m’aider à traquer les dernières coquilles, ce serait un plus non négligeable (mais ce sera uniquement bénévole, et je ne cherche pas à travailler le fond qui, lui, ne change pas. Il ne s’agit donc pas d’une bêta-lecture). Si vous êtes intéressé.e.s, contactez-moi !
en partageant : partager les dates de précommandes, de publications, m’aider à la visibilité en chroniquant les livres, etc. Il est peu probable que je vende plus de cinquante exemplaires de chaque livre mais c’est en partageant qu’on les fait vivre, ces histoires (et si quelqu’un est OK pour un partenariat, alors là…).
en achetant les livres : oui, je sais, c’est bateau mais c’est aussi important (je vous parlerai de l’aspect financier de tout ça un peu plus bas). Même un exemplaire numérique, ça peut suffire.
en les lisant : tout pareil, c’est important. Si vous lisez Tueurs d’anges sur Wattpad, y laisser une étoile et un commentaire, ça donne de la visibilité et c’est génial.
en les chroniquant : un billet sur votre blog, un commentaire sur Amazon, c’est parfait. Surtout que je proposerai des services de presse !

Comment ça va se passer, alors ?

Déjà, il y aura une pré-publication de Tueurs d’anges sur Wattpad, parce qu’un certain nombre de lecteurices du site m’ont demandé le retour du roman sur le site. Dans mon idée, la pré-publication commencera à la rentrée de septembre (si tout va bien), à raison de deux chapitres par semaine (en sachant qu’il y en a 20). Quand la pré-publication commencera, la pré-commande sera aussi mise en place et celles & ceux qui pré-commanderont recevront leur livre avant la fin de la pré-publication Wattpad (vous suivez ?).

Note à ce propos : j’avais au départ pour projet de lancer l’impression du livre quand la pré-publication Wattpad serait terminée, pour la simple et bonne raison qu’on pourrait corriger certaines fautes que je n’aurais pas vues (et que les Wattpadien.ne.s auraient vues, eux). Mais je sais par expérience que je reçois très très peu de retours sur les éventuelles fautes dans mes textes publiés sur Wattpad, cela ne servirait donc à rien.

Le roman sortira ensuite en édition papier (impression à la demande, comme pour mes autres bouquins) et en édition numérique. Comme ça, tout le monde sera content : les lecteurices de Wattpad qui n’achètent pas de livres, les lecteurices qui achètent des livres et qui ne vont pas sur Wattpad, et celles & ceux qui font les deux.

Les autres livres suivront à raison d’une publication tous les trois ou quatre mois (toujours si tout va bien), avec une précommande à chaque fois. Je ne sais pas encore, par contre, si les autres romans seront mis sur Wattpad, ce sera à décider selon la popularité (ou pas) de Tueurs d’anges et la demande des lecteurices :)

Une note sur l’aspect financier

Il est exclu dès le départ de faire un projet de crowdfunding pour TOWN : la somme à réunir serait astronomique (du genre 1500 à 2000 € par tome) et je ne suis pas sûre de l’atteindre (ce qui ferait très très mal à mon ego). Et si je parvenais malgré tout à atteindre la somme, je devrais trouver une solution pour stocker chez moi des centaines de bouquins que je ne suis pas certaine de vendre (il y a déjà des centaines de Chat qui avait peur des ombres et de Sketchbook de mon chéri planqués un peu partout à la maison).

Pour cette raison, je continuerai à passer par l’impression à la demande, ce qui me convient très bien. Mais j’aurai tout de même besoin d’aide pour la promotion sur les réseaux sociaux, car chaque livre papier fera l’objet d’une pré-commande : en général, pour que je puisse imprimer un petit stock de bouquins, il me faut une quinzaine de pré-commandes. Plus, c’est mieux, et moins, ça ne met pas en péril la sortie du livre mais je dois avancer moi-même l’argent, en particulier pour les frais d’envoi.

Je rappelle à toute fin utile que le principe de l’impression à la demande, c’est qu’on n’est pas censé se ruiner. Je ne publie pas moi-même mes bouquins pour la thune (ça se saurait, hein), mais je ne souhaite pas non plus que ça devienne une contrainte financière. Et si la publication des quatre volumes ne prenait vraiment pas (du genre personne ne s’y intéresse, j’en vends deux exemplaires à chaque fois, c’est vraiment naze et je n’ai que des chroniques négatives), je cesserai la publication papier et mettrai tout sur Wattpad.

Tiens, au passage, l’aspect pratique : les livres seront du même format que tous mes autres livres (A5), ils seront donc tout jolis tout beaux alignés dans vos bibliothèques. Les prix de vente oscilleront entre 20 et 25 € (selon le nombre de pages : Passeurs est bien plus gros qu’Oracles, par exemple). Les éditions numériques ne seront pas très élevées, entre 5 et 8 € je pense.

Une note sur la ‘non-perfection’ de l’autopublication

J’insiste une nouvelle fois sur l’aspect ‘artisanal‘ de ma démarche. Je mets beaucoup de soin au travail de relecture de mes textes, surtout quand je les vends. Les nouvelles de 18.01.16 par exemple sont différentes dans le livre et sur Wattpad, puisque j’y ai trouvé entre temps quelques fautes et incohérences. Les quatre tomes de TOWN ont déjà été retravaillés au moins trois fois chacun sur le fond, et à chacune de ces révisions, j’ai été attentive sur la forme. Mais je n’ai ni correcteur ni éditeur avec moi. Mes livres ne seront pas aussi aboutis que des livres passés par le circuit classique de l’édition. C’est le jeu de l’autopublication, que ce soit de mon côté (mes livres autopubliés ne seront jamais parfaits) ou du vôtre (si vous achetez mes livres, vous êtes censé.e.s le savoir, donc vous ne pouvez pas avoir la même exigence qu’en achetant un livre publié dans une maison d’édition).
Vous pourrez juger vous-même en lisant Tueurs d’anges quand il sera disponible en ligne, ou en lisant mes autres nouvelles, ou en achetant mes autres livres.

Je mets aussi beaucoup de soin sur l’objet lui-même : ma mise en page intérieure est validée par mon chéri (qui a une formation de graphiste), tout comme les couvertures (auxquelles il contribue, d’ailleurs). La fabrication est certes basique mais elle est de bonne qualité. Si vous connaissez déjà mes autres livres, vous n’aurez donc pas de surprise :)

 

Voilà ce que je peux vous en dire pour le moment. J’espère que tout sera prêt pour septembre, pour le lancement du premier tome. D’un point de vue écriture, je dois encore revoir certains passages de Tueurs d’anges et je devrai aussi écrire Clairvoyants, le quatrième et dernier tome, mais j’ai un an pour ça donc je ne panique pas (trop) (oui, alors vous savez, je suis une control freak qui se crispe à chaque fois qu’elle pense que le dernier tome n’est pas écrit. Bon, je compte le caser en juillet, pour le Camp NaNo, mais quand même).

Je reviendrai par ici quand les travaux seront avancés, pour vous donner les dates exactes, les modalités, les couvertures aussi (et toute la com’ visuelle, qui va changer), toussa. Et entre temps, je ferai aussi un point sur les autres projets, un peu chamboulés également.

 

N’hésitez pas à me donner votre avis ou à me dire si vous avez des questions !

^o^

2 commentaires

  • Répondre Elodie J. 19 mai 2017 à 13:31

    Je n’ai qu’un mot à dire, c’est YOUPIIIIIIE ! Je suis contente que tu les publie. Je serais là pour les pré commande.

    Merci et bonne continuation

    • Répondre Rozenn 19 mai 2017 à 22:35

      Merci beaucoup Elodie, je suis vraiment vraiment contente que tu sois toujours là, c’est toujours une joie !
      Merci encore !

    Répondre