Parcourir

18.01.16

La fête du numérique

20 mai 2017

Hop, un petit billet sur le numérique ! Mes livres sont maintenant disponibles en édition numérique dans plusieurs plateformes de vente. 

Pour découvrir ces différentes plateformes, il vous suffit de vous balader dans les fiches de chaque livre (dans la rubrique Autopublication) ou directement sur la page qui recense tous les points de vente. A ce jour, seul 18.01.16 est disponible en epub et mobi, et sera bientôt présent sur pas mal de sites (Kobo, Fnac, Amazon, Apple Ibooks, Google Play, ePagine mais aussi Youscribe et Youboox) d’ici quelques semaines (je mettrai à jour à chaque fois). Il est d’ors et déjà dispo sur Iggybook (et si vous passez sur Iggybook, vous pouvez aussi ajouter un don, ce qui est toujours trèèèèès apprécié :) ) car j’ai opté pour un service payant.

Les autres livres suivront, mais pas tout de suite. En attendant, ils ne sont disponibles que sur Kobo au format epub. Si vous préférez du mobi ou du pdf, pas de panique : passez votre commande, et contactez-moi ensuite en m’envoyant une preuve d’achat (genre capture d’écran de mail ou de compte client par exemple). Je vous enverrai en retour le bon format :) (note : pourquoi je ne passe pas par Amazon ? Parce que c’est beaucoup de contraintes fiscales que je n’ai pas encore réussi à résoudre) (mais ça viendra).

Une dernière petite chose : j’ai remis en vente la version numérique du Rêve du Prunellier, aussi :) Profitez-en car ce n’est que temporaire, je le retirerai sans doute dans les mois qui suivent. A savoir que j’ai laissé le texte en l’état, sans remaniement ni correction. Les nouvelles datent de 2013 et ne représentent plus du tout mon style et mes capacités d’aujourd’hui, sans compter que l’histoire du Prunellier a grandement évolué depuis, il y a eu beaucoup de changements. Si vous lisez ce livre, ce sera donc à vos risques et périls :) Sachez tout de même que cette histoire sera racontée sous la forme d’un roman que je compte écrire avant la fin de l’année.

En ce qui concerne les SP (services de presse), il est toujours possible de m’en demander un ! Si vous avez un blog, un site, une page ou une chaîne Youtube par exemple, je peux vous envoyer le livre de votre choix en échange d’une chronique. Attention, je n’envoie que des livres numériques ! (je ne peux pas me permettre de vous offrir des livres papier, et j’en suis navrée). Pour cela, il vous suffit de m’envoyer un message en me donnant l’adresse du site où vous partagez vos chroniques, ainsi que le format souhaité (epub, mobi ou pdf). Le formulaire se trouve ici.

Merci ! ^o^

,

Bilan & planning

7 mai 2017

J’avais prévu d’écrire ce billet plus tôt mais les circonstances ont fait que je n’en ai pas eu l’occasion : ma grand-mère est décédée la semaine dernière (celle de Notre-Dame de la mer) et les derniers jours ont donc été agités. Maintenant que je suis rentrée, the show must go on ! (c’est ce qu’elle aurait dit).

Le bilan du Camp NaNoWriMo d’avril

J’avais beaucoup de petites choses à faire pour ce Camp NaNo, comme retravailler le texte du Chat qui mangeait les étoiles (la suite du Chat qui avait peur des ombres), terminer le recueil 18.01.16 avec la nouvelle Les Archivistes, rédiger un synopsis pour Elisabeta, mais tout avait déjà été fait avant le mois d’avril. Comme dit dans un précédent billet, le NaNo et les Camps NaNo ne me sont pas indispensables pour écrire, ce qui fait que j’avais beaucoup avancé dans mon planning. J’ai profité, alors, de ce temps pour retravailler Passeurs (TOWN t.3), avec un objectif initial de 5000 mots parce que 1), je ne sais pas chiffrer mes objectifs et 2), je ne pensais pas avoir beaucoup de boulot dessus. Finalement, j’ai écrit 37 841 mots, et j’ai même pu enchaîner sur la correction du texte. Passeurs est à présent terminé, je dois juste le relire pour la forme.

Ma copine de cabine, Sophie, a écrit 10 928 mots, ce qui fait que nous avons explosé nos statistiques (et ça fait du bien au moral).

La suite des événements

J’avais prévu d’enchaîner directement sur Clairvoyants (TOWN t.4), mais comme je dois revoir l’histoire dans son entier, je vais me réserver ça pour le Camp NaNo de juillet. Du coup, je change mon planning en fonction et prévois donc les petits trucs suivants : 

Lire la suite

Les précommandes de 18.01.16 sont ouvertes !

7 avril 2017

Et voilà, après plusieurs semaines de travail, les précommandes pour le recueil 18.01.16 sont ouvertes !

J’ai reçu aujourd’hui le premier exemplaire, qui sert de test, et il est tout beau ! Je dois tout relire pour traquer les dernières coquilles, m’occuper de quelques soucis de mise en page, mais ce sera l’affaire d’une journée à peine. En attendant, vous pouvez d’ors et déjà précommander le livre sur Tictail ; il est possible de payer par Paypal ou cartes bancaires uniquement, donc pour les paiements par chèque ou virement, contactez-moi ! (d’ailleurs, en cas de soucis sur la procédure de commande, contactez-moi).

Quelques détails sur les précommandes :
– elles courent jusqu’au 22 avril, c’est-à-dire que les livres seront commandés la semaine suivante,
– les livres arriveront début mai chez moi, donc vous les recevrez vers mi-mai,
– les dédicaces sont possibles, précisez le(s) nom(s) quand vous commandez !
– vous pourrez suivre toutes les étapes sur Facebook ou Twitter (et vous recevrez un email vous avertissant de l’expédition de votre commande).

A noter aussi que si vous achetez d’autres livres en même temps que 18.01.16, ils seront tous expédiés en même temps (donc mi-mai). Si vous êtes pressé.e.s, je vous recommande de faire deux commandes distinctes.

Le résumé :
Les signes l’annoncent depuis longtemps. La mécanique du monde qui tourne, s’accélère, s’emballe… Elle exacerbe les pouvoirs des clairvoyants, efface les mondes voisins du nôtre, affole la société tout entière. Peut-être l’éprouvons-nous aussi, comme de l’électricité dans l’air, une nervosité latente.
Certains, d’ailleurs, l’ont prédite. Voyants et oniromanciens, immortels, artistes, scientifiques, ils la pressentent sans parvenir à mettre de mot dessus. Une Apocalypse, une Révélation peut-être, ou la destruction pure et simple. Nous ne saurons que le jour venu, ce jour prophétisé des centaines d’années avant nous, une simple date, quelques chiffres à la signification perdue…
Six histoires à conter avant la fin du monde, pour en découvrir les acteurs et les spectateurs, les secrets et les cauchemars…

N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas d’un livre dont le thème est la fin du monde, mais un recueil de nouvelles qui sont plus ou moins en rapport (certaines de très loin, d’autres parce qu’elles mettent en scène des personnages qui s’y frotteront dans mes autres romans). Toutes les nouvelles sont disponibles à la lecture sur Wattpad, vous pouvez donc vous faire une idée du livre :)

Et pour finir, les liens !
la fiche du livre
la précommande sur Tictail

Comme toujours, je reste dispo ici, sur Facebook ou ailleurs pour toute question ou remarque. Merci à vous pour votre curiosité et/ou votre fidélité !

Tous mes bébés réunis !

Les Archivistes – une (grande) nouvelle à lire !

30 mars 2017

De la lecture pour vous ! Les Archivistes est une longue nouvelle / courte novella (en anglais, on dit novelette) avec des vampires et de la magie dedans. Pour être plus précise, il s’agit du développement d’un concept évoqué dans Elisabeta, ainsi que l’histoire d’un personnage secondaire. Lire Les Archivistes ne vous spoilera pas vraiment Elisabeta pour tout dire, même si vous aurez connaissance de quelques détails. Et comme de toute façon, je ne sais pas quand vous pourrez lire Elisabeta, vous aurez le temps d’oublier !

Voici le mini-pitch bricolé pour l’occasion :

« Nous le sentons, sans trop savoir comment : le Cercle vacille. La réalité, la magie de notre sang, l’éternité vacillent. Et avec eux, le pouvoir des Archivistes. Ou par eux. J’ignore toujours quel est le lien de cause à effet, qui entraîne qui dans le gouffre. »
De nos jours, Than retrouve le journal de son père, immortel et Archiviste de son état. Dans ses mémoires sont relatés le déclin et la chute de l’espèce vampirique, de leur société secrète, et des pouvoirs mystérieux qu’elle possède depuis la nuit des temps.

J’ai découpé le texte en plusieurs chapitres pour la publication sur Wattpad (et comme je suis sympa, j’ai tout publié d’un coup).
Sur Wattpad
Sur Calaméo

Ce texte est donc le dernier à rejoindre le sommaire du recueil 18.01.16 (il s’agit aussi du texte qui vous expliquera le titre mystérieux du recueil !). Je m’occupe dès à présent de la publication du livre, vous en aurez donc des nouvelles (haha) très vite : le prix, la couverture, et les précommandes !

J’espère que ça vous plaira ! N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé, avec un commentaire sur Wattpad, Facebook ou ici-même ! :)

ps : me suis amusée à représenter le personnage de Jéromine Sinteval (que vous découvrirez dans le texte) sur l’image de couverture, et pour la petite histoire, c’est le manuscrit d’Elisabeta que j’ai allègrement éparpillé sur le sol pour la photo…

Petit, tout petit…

28 mars 2017

Bon, en vrai, je suis très peu inspirée par le titre de ce billet, ce sera d’ailleurs un peu le bazar là-dedans…

Peut-être l’avez-vous vu hier : le site Vampires & Sorcières a décerné les V&S Awards ! Ça se passait sur leur page Facebook, bravo aux gagnant.e.s ! Notre-Dame de la mer et Fêlures s’étaient trouvés dans les livres sélectionnés au premier tour, ce que je trouvais déjà énorme. Puis ils se sont glissés dans le deuxième tour (encore plus énorme), et ont fini deuxièmes de leur catégorie (fantastique et recueils/anthologies) (vraiment vraiment énorme). Du coup, je voulais dire un gigantesque merci à toutes celles et ceux qui ont voté, mais aussi à Vampires & Sorcières, non seulement pour avoir sélectionné mes deux bébés au premier tour, mais surtout surtout surtout pour donner leur chance aux auteurs & autrices indé (en parler, chroniquer leurs livres, etc). Car mine de rien, avoir une mini chouille de visibilité dans le vaste monde du web, c’est compliqué…

Lire la suite

La balade des marcheurs de rêves – une nouvelle à lire sur Wattpad !

16 février 2017

(ce titre est interminable)

Comme d’habitude quand je dis que je vais me mettre au boulot sur un texte, j’enchaîne sur carrément autre chose. Voici la première nouvelle de 2017, et je vous l’offre le jour de mon anniversaire ! (j’ai pas vraiment envie de fêter mes 32 ans, alors je fais comme je peux, hein)

La balade des marcheurs de rêves est une ‘suite’ de la petite trilogie de nouvelles que j’appelle L’attrape-rêves – à savoir L’attrape-rêves, donc, Pluie & rouille et La Boussole. Toutes ces histoires ne sont pas forcément à lire pour comprendre La balade, mais vous pouvez le faire si vous n’avez pas encore fait connaissance avec Lili.

« — Et toi ? Qu’as-tu vu ?
— Quatre-vingt-dix-neuf pour cent.
J’avais réussi à faire taire mon angoisse. À l’étouffer. Mais entendre Phil énoncer cette probabilité sur un ton aussi froid… Quasiment cent pour cent de chance de vivre la fin du monde dans un futur bien trop proche. Pas étonnant que la trame des rêves me semble électrique. À vif. Pas étonnant que mes rêves s’affolent… »

Pour lire la nouvelle, c’est comme d’habitude :
Wattpad (elle y est coupée en trois parties)
PDF sur Calaméo

J’espère que ça vous plaira, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !

(après, c’est du blabla, tu n’es pas obligé.e de lire si tu ne veux pas)

Lire la suite

Dans le verre – Une nouvelle à lire !

19 décembre 2016

La dernière nouvelle de l’année s’appelle Dans le verre, et c’est, je crois, mon tout premier texte non-SFFF (parce que j’ai beau me creuser la tête, je ne crois pas en avoir écrit d’autres). Une première pour moi, même si les autres thématiques qui me sont chères se trouvent malgré tout entre ces lignes. D’ailleurs, je préfère vous prévenir de suite, ce texte ne respire pas la joie de vivre et est très certainement l’un des plus sombres que j’ai pu écrire. Vous voilà prévenu.e.s :)

Comme d’habitude, voici les liens où le lire :

Sur Wattpad
Sur Calaméo, en PDF
Et sa fiche dans la bibliothèque

Histoire d’être complète, je vous propose la BO (Kidneythieves), ainsi que quelques photographes dont j’aime le travail et qui m’ont inspirées pour l’ambiance (et les personnages) : Ingrid HøutcieffLaura Makabresku, Deborah Sheedy et Nathalie Ericson.

Lire la suite