• Pas de produit dans le panier

Fun facts (1)

Quelques petites anecdotes à propos de mes histoires… sans spoiler !

 

Le Rêve du Prunellier / Fêlures / 18.01.16

  • La corneille qui vient recueillir l’âme du vieil homme dans Poe est une Ombre qui se balade dans notre monde (ce qui ne peut pas arriver, j’ai fait une erreur d’aiguillage à l’époque, mais je n’avais pas encore trouvé tous les liens entre mes histoires).
  • La ville décrite dans Échos du froid est la même que celle d’Amélia des Tours (et Layla des Tours, aussi), mais pas à la même époque.
  • La toute première version de Pluie & rouille (autrefois Un goût de pluie et de rouille) a été écrite en 2004, c’est le premier texte que j’ai terminé.
  • J’ai écrit Souvenirs d’encre après mon dernier tatouage, et la nouvelle est à l’origine de mon personnage Oxyde (du coup, mon tatoueur est littéralement à l’origine de la série TOWN. Je prépare un article sur la genèse d’Oracles, on en reparlera à ce moment-là).
  • J’ai écrit Burn the Witch après avoir vu un reportage sur les SDF de la Défense.
  • Côme est carrément inspiré du Mérovingien de Matrix. Il aurait dû être un ‘méchant‘, à la base.
  • Selim dans Une grande nouvelle est inspiré de Miles Straum dans Lost. Son prénom est à l’envers.
  • On trouve le Chat dans tous mes livres (sauf Fêlures et 18.01.16). Mon chéri aussi met le Chat dans ses projets, un jour on vous fera une rétrospective.

 

L’attrape-rêves

  • Le personnage de Lili a été créé pour une sorte de projet littéraire que je n’ai jamais poursuivi, un blog dans lequel une jeune femme raconte ses rêves.
  • Lili est mon souffre-douleur. Tous les trucs qui ne vont pas chez moi, elle les a.
  • La première apparition de Lili se fait dans la première version du roman L’Épine Noire. La scène avec le vieil homme de La balade des marcheurs de rêves vient de là.
  • L’échelle de L’attrape-rêves est un symbole personnel, qui représente l’automutilation (quelque chose que j’ai vécu, je vous en parlerai peut-être un jour).
  • La Boussole et le lycée Lapérouse existent vraiment, tout comme la scène qui montre les élèves faire leurs devoirs a vraiment eu lieu.
  • Kakyō de La balade de marcheurs de rêves est un clin d’œil à mon personnage préféré du manga X de Clamp.
  • Phil / Filius est inspiré physiquement par mon chéri.
  • On ne reverra pas Lyra avant un bout de temps.
  • J’ai incarné quatre de mes personnages en photo. Lili, Francesca et Jéromine, c’était pour illustrer des couvertures de nouvelles et de livres, et Giovanna, c’était un peu par hasard. Physiquement, je corresponds plus à Lili.

 

Autres

  • Les lieux dans mes textes sont inspirés par des endroits que je connais : l’appartement d’Ana est le mien, celui de Lili était mon ancien studio, etc. D’ailleurs, Town est inspirée par mon ancien quartier, la Courrouze à Rennes, avant sa transformation entamée il y a une dizaine d’années.

 

Elisabeta

  • Luciano Bellini est le frère d’un ancêtre d’un personnage que vous connaissez déjà (vous verrez plus tard) (ah, et si le marin s’appelle Luciano dans Notre-Dame de la mer, ce n’est pas fait exprès (il aurait dû s’appeler Luigi)).
  • Au départ, Elisabeta devait être allemande. J’ai changé d’avis parce que je voulais m’inspirer de Lady Gaga.
  • Carmine s’appelle ainsi parce que je me suis inspirée de Carmine Giovinazzo, qui joue dans Les Experts Manhattan.
  • Je me suis rendu compte loooooontemps après que j’ai imaginé l’éclipse qui rend leurs pouvoirs aux immortels à cause d’Heroes.
  • C’est mon chéri qui a trouvé le mot néphiliste. Au départ, j’avais eschatologiste, mais c’est bizarre.
  • L’endroit où travaillent Carmine et les immortels de Rennes (là où Giovanna et Virgile vont choper Carmine) est le Parlement de Bretagne.
  • J’ai même imaginé comment les immortels réagissent quand leurs gemelle ont leurs règles : j’ai entendu parler d’un métrage pornographique dont le but était de déstigmatiser les règles (ça s’appelle Can vampires smell my periods ?, réalisé par Erika Lust, mais je n’ai pas eu l’occasion de le regarder). À mon grand regret, je n’ai pas écrit une telle scène car je déteste écrire les scènes de sexe (et Elisabeta ne se prêtait pas à ça).
  • Au départ, les immortels-nés naissaient par hasard et leurs mères étaient des mortelles vierges (qui mouraient en couches).
  • Ecaterina est un clin d’œil à l’Ecaterina qui apparaît dans Vampires de sorcellerie de ma coupine Lia Vilorë.
  • Virgile m’est littéralement tombé sur le coin de la tronche : il n’était pas du tout prévu et s’est immiscé dans la réécriture de la première version d’Elisabeta.
  • J’ai choisi son vrai nom, Nestor, par hasard parce que c’est le nom d’un de mes vernis à ongles préférés (le Nestor des Galeries Lafayettes). De même, j’en ai un qui s’appelle Maximilian strasse her (Essie), ce qui a donné Massimiliano, le contact de Virgile.
  • Bizarrement, c’est un même acteur qui ‘incarne’ Dante et Descamps, à savoir Stephen Lang (la version barbue pour Dante et la version Avatar pour Descamps).
  • Je n’ai même pas réfléchi aux trucs des canines de mes vampires : en ont-ils ? Sont-elles rétractables ? J’ai fait exprès de ne pas le définir pour que chacun.e se fasse sa propre image.
  • J’ai passé toute la rédaction d’Elisabeta à rigoler toute seule parce que je voyais la tête d’Édouard Baer à chaque fois que je parlais de scribes.
  • La fameuse liste de dates des Archivistes est issue de ma chronologie sur Aeon Timeline (et on la revoit plus tard).
  • Sylvio de Monti (le Rettore) ressemble à Tseng dans Final Fantasy VIII (et je me suis inspirée d’Elena pour un personnage du nom d’Esme, qui apparaîtra dans Clairvoyants).
  • Je me suis inspirée de ce que m’évoquaient Anges et démons (le film et le livre de Dan Brown), Vittorio le vampire (Anne Rice) et le film de Final Fantasy XV pour imaginer les hauts lieux du Cercle (même si ça ne se voit pas beaucoup).

 

C’est tout pour le moment (et c’est déjà pas mal). Je le referai quand d’autres romans seront parus.

D’ailleurs, je me disais que si vous aviez des questions à me poser, sur mes histoires mais aussi à propos de votre serviteure, on pourrait faire ça sous la forme d’une grande foire aux questions, qu’en pensez-vous ? :)

1 novembre 2017

Laissez votre commentaire